Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'évaluation des compétences expérimentales (ECE)
Fiche méthode BAC

Introduction :

L'évaluation des compétences expérimentales est la partie pratique de l'épreuve de SVT de la série S au baccalauréat. Elle évalue la maîtrise des capacités et des attitudes spécifiques aux travaux pratiques et à la démarche d'investigation, celles-ci étant travaillées lors des séances TP au cours de tout la scolarité.

Les cinq piliers attendus de l'ECE sont : l'autonomie, la conception d'une stratégie de résolution, la mise en œuvre d'un protocole de résolution, la communication des résultats et enfin l'organisation dans le travail.

Cette évaluation se déroule en 4 étapes :

  • concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème ;
  • mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables ;
  • présenter les résultats pour les communiquer ;
  • exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème.

Informations générales

Durée Notation Coefficient
1 h / 4 points 6 ou 8 (spécialité)

L' épreuve pratique d'évaluation des compétences expérimentales est un examen noté sur 4 points qui compléteront la note sur 16 de l'examen écrit. Cet examen a lieu au cours du troisième trimestre. Le jour de l'examen, l'évaluation est tirée au sort parmi celles proposées par l'établissement. Pour les élèves qui ont choisi SVT en enseignement de spécialité, une évaluation spécifique à l'enseignement de spécialité ou une évaluation du tronc commun peut être tirée au sort.

Les quatre étapes de l'examen

Étape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème

Durée maximale de cette étape : 10 minutes, à l'issue desquelles une réponse orale est donnée à l'examinateur.

  • Comment se présente la situation problème ?

Les éléments suivants sont ceux à disposition des candidats le jour de l'épreuve :

  • un texte introductif : le problème à résoudre est posé dans une situation scientifique donnée.
  • des documents ressources : l'épreuve d'ECE n'ayant pas vocation à évaluer les connaissances scientifiques mais les compétences expérimentales, des documents donnent accès aux connaissances nécessaires pour répondre au sujet.
  • du matériel envisageable : ce peut être du matériel d'observation (un microscope, une loupe binoculaire,…), du matériel de mesure (sonde oxymétrique, pied à coulisse…), d'expérimentation ou de modélisation (chaîne d'ExAO, ordinateur et logiciel d'acquisition numérique…). Ce matériel n'est pas directement fourni sur la paillasse pour ne pas orienter la démarche personnelle de l'élève.
bannière definition

Définition

Connaissances scientifiques :

L’ensemble des savoirs appris en cours.

bannière definition

Définition

Compétences expérimentales :

L’ensemble des savoir-faire et savoir-être acquis en travaux pratiques. On décrit ainsi l'ensemble des actions et des gestes réalisés par l'élève mais également les stratégies mises en œuvre pour répondre au problème.

  • Comment réussir l'étape 1 ?

Dans un premier temps, il faut énoncer une ou plusieurs hypothèse(s) à tester. Ensuite, en cohérence avec le problème posé et l'hypothèse à tester, concevoir un protocole expérimental. Pour cela il faut :

  • Indiquer ce qu'il faut faire : il s'agit ici de proposer une activité pour tester les hypothèses émises.

Proposer un activité d'observation, d'expérimentation en fonction du sujet. Indiquer quelle(s) structure(s) vont être observées dans le cas d'une observation ; le(s) paramètre(s) à étudier dans le cas d'une expérimentation. Décrire ce qui doit être réalisé et en quoi cela répond au problème posé.

  • Indiquer comment il faut le faire : En général, pour tester une hypothèse, il faut effectuer une comparaison entre deux objets d'étude.

On peut pour cela comparer deux structures similaires dans des conditions différentes (dans le cas d'une activité d'observation) ; comparer deux déroulements d'un même phénomène obtenus en changeant un paramètre (dans le cas d'une expérimentation). Il faut également avoir une idée du témoin qui va être utilisé pour tester la (les) hypothèse(s).

  • Indiquer quels sont les résultats attendus : pour terminer, il faut vérifier que l'on a répondu au problème posé et que les résultats permettent de valider ou d'invalider la (les) hypothèse(s).
bannière definition

Définition

Activité d'observation :

Décrire un objet grâce à un outil d'observation (exemple : le microscope, une loupe binoculaire,…). Le rendu de se travail d'observation peut être une photographie, un dessin d'observation, ou un schéma.

bannière definition

Définition

Expérimentation :

Concevoir et mettre en place un protocole permettant de valider ou d'invalider les hypothèses posées. Ces expériences sont réalisées dans un cadre déterminé par l'élève, les paramètres étudiés sont à déterminer en avance.

bannière astuce

Astuce

  • Préparer à l'écrit un brouillon contenant : le problème posé reformulé, la démarche qui sera utilisée pour y répondre, le matériel nécessaire, et les résultats attendus (sous la forme d'un petit schéma). Ce brouillon aidera à ordonner les idées, il s'agit d'un support visuel, mais il ne dispense aucunement du fait de devoir exposer oralement le travail à l'examinateur.
  • Penser à faire des comparaisons (notion de témoin et de test) pour pouvoir conclure suite aux résultats.
  • Il faut toujours répondre au problème posé lors de l'examen, et non répondre à un problème posé en TP durant l'année de Terminale.

Étape 2 : Mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables

  • Comment réussir l'étape 2 ?

Il s'agit ici de mettre en œuvre le protocole qui est distribué, celui-ci étant proche ou non de celui qui a été décrit par l'élève à l'étape 1. Au cours de cette étape les manipulations décrites par le protocole sont évaluées, et à la fin de cette étape, des résultats exploitables sont recueillis par l'élève avec plus ou moins d'aide (les aides orales où écrites, données par l'examinateur sont prises en compte dans la notation). Ces résultats bruts seront ensuite exploités lors de l'étape 3.

bannière astuce

Astuce

  • Penser à organiser le poste de travail, prendre soin de respecter les consignes de sécurité lors des manipulations.
  • Cette étape étant la plus importante, il faut veiller à être précis dans ses gestes et ses façons de manipuler.
  • Il est indispensable de maîtriser autant que possible les outils numériques de base (traitement de texte) tout comme avoir déjà manipuler les logiciels spécifiques aux activités expérimentales réaliser en cours (exemples : Mesurim, Anagène). Les fiches techniques de chacun des logiciels sont disponibles à l'élève en cas de besoin.
  • Des calculs sont envisageables pour transformer les résultats recueillis, penser à toujours avoir la calculatrice.

Étape 3 : : Présenter les résultats pour les communiquer

  • Comment réussir l’exercice 3 ?

Pour cette étape, il s'agit de communiquer les résultats obtenus à l'étape 2, c'est à dire de les traiter pour les rendre compréhensibles et explicites pour celui qui reçoit l'information : l'examinateur.

L'élève doit présenter les résultats sous la forme de son choix, il est donc de sa propre responsabilité de choisir de manière pertinente le mode de communication le mieux adapté au sujet à traiter et particulièrement aux données brutes récoltées à l'étape 2. Pour cela, plusieurs modes de communication ont été travaillées en cours : image numérique, dessin d'observation, schéma, tableau, graphique, ou une combinaison de plusieurs de ces modes de communications peut être envisagée.

Un texte seul ne suffira pas à rendre les résultats explicites, mais le(s) mode(s) de communication choisi(s) par l'élève seront complétés par un texte ou un commentaire qui rendra la représentation visuelle explicite (choix du titre d'une photographie, légendes du schéma, titre des axes du graphique, etc.).

bannière astuce

Astuce

  • Pour présenter un travail de qualité, rendre une production qui répond aux trois axes suivants :

  • il faut montrer une maîtrise des outils techniques de représentation et présenter un travail soigné, parfaitement lisible par le correcteur. ((liste3))

  • les commentaires et le texte associés à la représentation doivent être corrects et utiles dans la présentation des résultats. Ces commentaires facilitent la lecture et la compréhension des résultats par le correcteur. ((liste3))

  • donner un sens de lecture aux résultats, de manière à mettre en évidence les informations essentielles qui répondent au problème posé. ((liste3))

  • Il ne faut en aucun cas tirer de conclusion sur les résultats dans l'étape 3, seuls les résultats sont donnés à l'étape 3, c'est seulement au cours de l'étape 4 qu'il faut tirer les conclusions pour répondre au problème posé.

  • Toujours garder à l'esprit que le correcteur va noter ce travail, il faut ainsi le rendre clair et lisible autant que possible, ainsi penser à bien se relire.

Étape 4 : : Exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème

  • Comment réussir l’exercice 4 ?

Au cours de l'étape 4, il faut apporter la réponse au problème initialement posé. Pour cela, il est préférable d'organiser ses pensées en trois étapes successives :

  • Commencer par décrire les résultats : identifier les éléments des résultats qui permettent de répondre au problème posé.
  • Utiliser ses connaissances personnelles ou celles données dans les documents ressources pour donner un sens aux résultats : intégrer une ou des informations utiles qui complètent les résultats, qui leur apporte une information complémentaire, indispensable pour répondre au problème.
  • Grâce aux deux éléments précédant, il est possible de conclure et ainsi formuler la réponse finale au problème posé.
bannière astuce

Astuce

  • L'étape 4 permet de mettre en relation les résultats obtenus dans la démarche d'investigation menée au cours de cette évaluation (étape 2 et 3) et les connaissances acquises au cours de l'année ou trouvées dans les ressources du sujet pour finalement répondre au problème posé.
  • Utiliser les formulations suivantes pour répondre à cette 4e étape, et ainsi rendre clair et lisible pour l'examinateur le fil conducteur de la réponse :
  • Premier temps : « on peut voir que… » : Décrire les résultats obtenus ;
  • Deuxième temps : « on sait que… »:Donner les connaissances nécessaires qui compléteront les résultats pour permettre de donner une réponse au problème posé ;
  • Troisième temps : « on en conclut que… » : : Formuler de manière claire et précise la réponse au problème initial.

Conclusion :

L'évaluation des compétences expérimentales demande une certaine rigueur dans le travail. Pour acquérir les compétences nécessaires au bon déroulement de cet examen, il est indispensable d'être présent lors des travaux pratiques réalisés au cours de l'année scolaire, de comprendre les démarches scientifiques réalisées, de participer à la conception des protocoles expérimentaux et de s'entraîner à utiliser les différents instruments à disposition.

La maîtrise des compétences requises se réalisera avec la pratique.