Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'oral de rattrapage en philosophie
Fiche méthode BAC

Introduction :

L’oral de philosophie au baccalauréat est une épreuve de rattrapage pour les candidats ayant obtenu une moyenne générale comprise entre 8 et 10.

Le candidat doit effectuer l’explication d’un texte, extrait d’une œuvre étudiée en classe (10 minutes environ), puis répondre aux questions de l’examinateur (10 minutes environ). L’examinateur est un professeur de philosophie.

L’œuvre est nécessairement présente sur la liste officielle préparée par le professeur et validée par l’établissement. L’examinateur reçoit une copie de cette liste. La liste officielle comporte :

  • au minimum deux œuvres en série L ;
  • au minimum une œuvre dans les séries ES et S.

Si l’œuvre a été étudiée partiellement (seulement certaines parties), la délimitation précise des parties concernées est indiquée clairement sur la liste à l’intention de l’examinateur. Le candidat doit se présenter avec deux exemplaires du livre ou des passages étudiés.

Déroulement de l’épreuve

L’examinateur choisit un extrait de l’œuvre que le candidat doit expliquer. L’épreuve se déroule ensuite en trois moments.

Un temps de préparation (20 minutes)

Le candidat dispose de 20 minutes dans une salle pour préparer son explication. La méthode C.R.A.D. de l’explication écrite peut être réutilisée : cadrez le texte, effectuez un découpage logique des idées et repérez les notions à définir. Le temps n’est pas suffisant pour rédiger toute l’explication, il faut donc uniquement noter des idées, des repères mnémotechniques permettant d’improviser à l’oral. En revanche, contrairement à l’écrit, le candidat doit montrer sa connaissance de l’œuvre et se servir de ses connaissances pour parfaire l’explication. Par ailleurs, l’extrait ayant été étudié en classe, une explication en a déjà été présentée, qui peut être réutilisée. L’oral permet de vérifier le travail fourni pendant l’année scolaire sur l’œuvre complète.

Un temps d’explication (10 minutes)

L’explication commence par la lecture du texte par le candidat.

bannière astuce

Astuce

Entraînez-vous à la lecture de texte en amont, car la clarté de la lecture témoigne déjà de la compréhension du texte par le candidat.

L’explication de texte, ensuite, doit être linéaire, comme à l’écrit. Mais si à l’écrit, une connaissance étendue de l’auteur et de l’histoire de la philosophie n’est pas attendue ; en revanche, à l’oral, l’œuvre ayant été étudiée, il est souhaitable d’être capable de faire référence au contexte philosophique dans lequel elle s’insère.

Un temps d’entretien (10 minutes)

L’examinateur pose ensuite des questions afin de creuser les idées soulevées durant l’explication mais insuffisamment ou de manière peu pertinente. Il vérifie la compréhension réelle de la pensée de l’auteur. Le but de l’examen de philosophie est de vérifier que le candidat parvient à penser par lui-même en s’efforçant de suivre et de comprendre la pensée d’autrui.

Construire une explication orale

bannière attention

Attention

Si la méthode est la même que pour l’explication de texte à l’écrit, le temps de préparation est bien plus bref. Le texte doit avoir été révisé et approfondi. Il ne s’agit pas de découvrir le texte mais de le redécouvrir !

L’introduction

  • Présenter l’auteur et l’œuvre.

Cette présentation est obligatoire à l’oral, car l’œuvre est supposée être connue du candidat.Elle peut être préparée et apprise à l’avance afin de gagner du temps lors de l’épreuve.

bannière attention

Attention

La présentation doit rester brève et servir à comprendre l’extrait, pas l’œuvre complète ! Ne récitez pas la biographie ou la doctrine d’un auteur.

  • Situer le texte par rapport à l’œuvre complète.

Comme pour la présentation, il est préférable de connaître le plan précis et détaillé de l’œuvre étudiée. L’extrait à expliquer s’insère dans une logique argumentative à restituer. L’extrait doit également être resituée au sein de l’œuvre.

  • Énoncer le problème du texte.
  • Énoncer la thèse du texte.
  • Énoncer les différents arguments et leur logique.

Les trois dernières étapes sont exactement les mêmes que pour l’explication écrite.

Le développement

L’explication doit être linéaire et suivre la logique et les arguments du texte. L’introduction a proposé un plan clair du texte en donnant un titre précis à chaque partie. Il est utile d’y faire référence dans le développement à chaque changement de partie. Toutes les idées doivent être expliquées. Le plus efficace est de lire une phrase, puis d’en expliquer le sens en repérant les concepts et les notions philosophiques importants.

bannière astuce

Astuce

Évitez la paraphrase !

Posez-vous les questions suivantes pour chaque argument : « pourquoi l’auteur dit-il cela ? », « comment le démontre-t-il ? », « qu’est-ce que cela nous apprend ? », « quel rapport avec ce qui précède et avec ce qui suit ? »

La conclusion

La conclusion permet au candidat de récapituler ce que lui a appris le texte, en partant du problème posé pour arriver à la réponse apportée par le raisonnement de l’auteur. Remettre le texte en perspective est très utile, car cela permet à l’examinateur de se rendre compte que le candidat est capable de repérer l’intérêt de l’extrait. Enfin, il s’agit montrer que le texte possède une pertinence actuelle, que le problème qu’il prend en charge est toujours d’actualité.

Conclusion :

La lecture d’une œuvre philosophique n’a pas pour finalité exclusive l’oral de rattrapage. L’œuvre intégrale est soigneusement choisie par l’enseignant parce qu’elle prépare également à l’écrit. En effet, la lecture suivie de l’œuvre traite de plusieurs notions au programme, voire de toute une partie du programme. En ce qui concerne l’oral, le secret de la réussite est de s’y préparer en amont tout au long de l’année. En outre, il est nécessaire d’avoir anticipé l’éventualité d’un oral en ayant préparé à l’avance des fiches de révisions claires sur la ou les œuvre(s) étudiée(s).