Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Albert Camus
Auteur

Biographie

Crédit photo : United Press International, 1957

Albert Camus nait le 7 novembre 1913 en Algérie. Son père, envoyé au front, meurt des suites d’une blessure de guerre en 1914. Sa mère ne sait ni lire ni écrire. Il passe son enfance à Alger dans un quartier pauvre. Son instituteur à l’école primaire, Louis Germain, remarque ses aptitudes et le soutient dans son parcours scolaire. Il entre au lycée où il se fait remarquer par son professeur, Jean Grenier, qui restera son ami toute sa vie durant. Après l’obtention du baccalauréat, il suit des études de lettres et de philosophie. Il adhère un temps au parti communiste avant d’en démissionner et s’engage contre l’idéologie fasciste grandissante.

En 1940, Camus part à Paris puis à Clermont-Ferrand. Il épouse Francine Faure, une mathématicienne et pianiste française avant de retourner en Algérie, à Oran. En 1941, il repart en France et s’engage activement dans la Résistance. Il rencontre Jean-Paul Sartre en 1944, mais les deux hommes finissent par se brouiller. En 1946, il se lie d’amitié avec le poète René Char. Toute sa vie, Camus s’engage contre les idéologies liberticides et l’injustice. Il meurt dans un accident de voiture le 4 janvier 1960.

1913 - 1960

Status

Écrivain

Dramaturge

Philosophe

Genres

Roman

Nouvelle

Essai

Théâtre

Bibliographie sélective

L’Étranger 1942

La Peste 1947

Les Justes 1949

La Chute 1956

Œuvre

La pensée d’Albert Camus, rattachée au courant de l’existentialisme, a profondément marqué la littérature et la pensée du XXe siècle. Sa vie et son œuvre sont intimement liées. Son talent d’écrivain et d’humaniste, Camus l’exprime tout aussi bien dans des romans que dans des pièces de théâtre, des nouvelles, des essais, des articles journalistiques.

En 1936, il fonde le Théâtre du Travail à Alger et devient un écrivain engagé avec une pièce antifasciste : Révolte dans les Asturies. Il entre ensuite à la rédaction du journal Alger Républicain. En 1942 paraissent L’Étranger et Le Mythe de Sisyphe. Mais Camus ne rencontre le succès littéraire que plus tard, avec son roman La Peste (1947) et sa pièce Les Justes (1949).

Écrivain révolté, penseur refusant tout système et toute idéologie, Albert Camus développe un humanisme empreint de liberté face au constat de l’absurdité de la condition humaine engendrée par l’absence de Dieu. Cette liberté s’exprime dans la révolte, c’est-à-dire dans l’action, unique rempart au non-sens de l’existence. Pour Camus, l’unique réalité est celle de l’instant présent.

Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature en 1957. Sa philosophie et son style poétique ont inspiré de nombreux artistes, penseurs et écrivains.

Citations

« Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. »

L’Étranger 1942

« L’absurde nait de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde »

Le Mythe de Sisyphe 1942

« La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent. »

L’Homme révolté 1951

« Le seul moyen d’affronter un monde sans liberté est de devenir si absolument libre qu’on fasse de sa propre existence un acte de révolte. »

L’Homme révolté 1951