Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Aristote
Auteur

Biographie

Crédit image : sculpture de Lysippos (-390, -300), musée du Louvre
Crédit photo : Éric Gaba, 2005 ©Éric Gaba

Aristote naît en -384 à Stagire, en Macédoine. Son père est médecin et ami du roi Amyntas III, et sa mère exerce la profession de sage-femme. À dix-sept ans, il se rend à Athènes et entre à l’Académie de Platon. Ce dernier remarque la vivacité d’esprit du jeune Aristote et lui propose d’enseigner la rhétorique. Déjà, Aristote s’oppose à Platon et à sa conception du monde immatériel des idées. Après la mort de Platon aux environs de -347, Aristote quitte l’Académie. En -343, le roi Philippe II de Macédoine offre à Aristote un poste de précepteur auprès de son fils, le futur Alexandre le Grand. Après la prise d’Athènes par Philippe II en 335 av. J.-C., Aristote fonde le Lycée, où il enseigne à la fois au grand public et à ses élèves. Après la mort d’Alexandre le Grand en -323, Aristote fuit Athènes, où il ne se sent plus en sécurité en raison de la politique anti-macédonienne de Démosthène. Il meurt un an plus tard à Chalcis.

384 av. J.-C. - 322 av. J.-C.

Status

Philosophe

Écrivain

Genres

Essai

Bibliographie sélective

Éthique à Nicomaque 350 av. J.-C.

Poétique 335 av. J.-C.

Rhétorique écrit entre 329 et 323 av. J.-C.

La Métaphysique (posthume)

Œuvre

Aristote est considéré comme l’un des plus grands penseurs occidentaux. Disciple de Platon, il s’oppose pourtant à lui et développe sa propre philosophie. Érudit, Aristote écrit des traités dans des domaines aussi variés que la politique, la rhétorique, la zoologie, ou encore la physique. Nombre de ses œuvres ont été perdues, et celles qui nous ont été transmises sont composées de recueils réalisés après la mort de leur auteur.

À travers deux ouvrages majeurs, la Poétique et la Rhétorique, Aristote pose les fondements d’une conception de l’art et de la rhétorique. Il explicite notamment les divisions entre les genres littéraires et distingue les différents registres (tragique, épique, élégiaque, etc.). Sa classification sera réutilisée tout au long de l’histoire littéraire, et ses principes de rhétorique seront repris par les plus grands orateurs, à l’instar de Cicéron. On peut ainsi considérer Aristote comme le premier théoricien de la littérature. Il a mis au point une grille d’analyse des œuvres et du discours toujours valide de nos jours.

Citations

« Il n’y a point de génie sans un grain de folie. »

Poétique 335 av. J.-C.

« Les preuves inhérentes au discours sont de trois sortes : les unes résident dans le caractère moral de l'orateur ; d'autres dans la disposition de l'auditoire ; d'autres enfin dans le discours lui-même, lorsqu'il est démonstratif, ou qu'il parait l'être. »

Rhétorique écrit entre 329 et 323 av. J.-C.

« La qualité de l'expression verbale est d'être claire sans être banale. »

Poétique 335 av. J.-C.

« Plus une chose est difficile, plus elle exige d'art et de vertu. »

Éthique à Nicomaque 350 av. J.-C.