Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Auguste Comte
Philosophe

Biographie

Crédit image : Tony Touillon, XIXe siècle

Auguste Comte naît en 1798 à Montpellier et part suivre ses études à Paris à l’École polytechnique. Il devient ensuite le secrétaire du comte et philosophe Saint-Simon, qui l’influence grandement. Ils se quittent finalement brouillés. Après la mort de ce dernier, il décide de fonder une nouvelle doctrine : le positivisme. Commence alors la publication de ses œuvres à ce sujet. Comte est atteint d’une dépression dont il peine à guérir. Ses positions politiques l’isolent de ses amis. De plus, il fait la rencontre de Clothilde de Vaux à qui il voue un grand amour. Elle décède l’année qui suit leur rencontre, ce qui le plonge dans une profonde détresse. Il décide alors de se concentrer sur sa doctrine et sur la fondation d’une sorte de religion de l’humanité. Il meurt en 1857 à Paris.

19 janvier 1978 - 5 septembre 1857

Status

Écrivain

Professeur

Courant

Positivisme

Bibliographie sélective

Cours de philosophie positive 1830-1842

Système de politique positive 1851-1854

Catéchisme positiviste 1852

Synthèse subjective 1856

Œuvre

L’essentiel de l’œuvre d’Auguste Comte se compose d’ouvrages et de cours présentant et développant ses théories sur le positivisme. Le positivisme cherche à renouveler la science, puisqu’il se contente de la recherche sûre et efficace des relations entre les phénomènes, plutôt que de rechercher les causes premières, comme en métaphysique. Il réorganise donc les sciences et surtout, il les classifie, action qui mènerait à la réorganisation de la politique, puis de la société.

Ses premiers travaux commencent en 1826, puis se poursuivent après la mort de Clothilde de Vaux (en 1845). Son œuvre est traduite en anglais de son vivant, ce qui ajoute à son rayonnement.

Citations

« Aucune science ne peut être dignement comprise sans son histoire essentielle, et aucune véritable histoire n’est possible que d’après l’histoire générale. »

« Science, d’où prévoyance ; prévoyance, d’où action. »

« L’amour pour principe, l’ordre pour base, et le progrès pour but ; tel est, d’après ce long discours préliminaire, le caractère fondamental du régime définitif que le positivisme vient inaugurer. »