Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Blaise Pascal
Auteur

Biographie

Crédit image : artiste inconnu

Blaise Pascal naît à Clermont-Ferrand en 1623 et perd sa mère à l’âge de trois ans. Le père, Étienne, ses deux sœurs et Blaise s’installent à Paris. Son père, juriste et passionné de mathématiques, décide de se consacrer à l’éducation de ses enfants.

À l’âge de 9 ans, Blaise écrit un Traité sur les sons et à 12 ans, il démontre seule la 32e position d’Euclide. À 17 ans, il est reconnu par tous les savants français et européens. Deux ans plus tard, le jeune homme invente une machine arithmétique pour aider son père dans le calcul des impôts. Sa renommée ne fait que s’accroitre. En 1646, toute la famille se convertit à un christianisme austère. En 1651, le père de Blaise meurt.

À partir de 1652, Pascal s’essaie à la vie mondaine alors que sa sœur fait profession de foi. Deux ans plus tard, après une expérience d’extase mystique lors d’un accident de carrosse, Pascal renonce au monde et aux sciences humaines pour se concentrer à la philosophie et à la religion. En 1655, il se retire à Port Royal et tombe gravement malade en 1659. En 1662, il invente avec le duc de Roannez ce qui est considéré comme l’un des premiers transports en commun : le carrosse à cinq sols. Pascal meurt quelques mois plus tard à l’âge de 39 ans.

1623 - 1662

Status

Penseur

Philosophe

Mathématicien

Genres

Pensées

Traité

Bibliographie sélective

Traité de l’équilibre des liqueurs 1653

Les Provinciales 1656-1657

Traité du triangle arithmétique 1665 (posthume)

Pensées 1669 (posthume)

Œuvre

Génie précoce, Blaise Pascal, 17 ans, publie son premier ouvrage : Essai sur les coniques. En 1651, il rédige un Traité du vide, puis deux ans plus tard, suite à une expérience au sommet du Puy de Dôme, un Traité de l’équilibre des liqueurs, le Traité de la pesanteur de la masse de l’air, et en 1654 le Traité du triangle mathématique.

En 1655, il publie l’Abrégé de la vie de Jésus-Christ et l’Entretien avec Monsieur de Saci sur Épictète et Montaigne. L’année suivante, il prend part à la querelle Jansénistes – Jésuites en rédigeant les Provinciales, lettres fictives dans lesquelles il défend la rigueur du jansénisme.

Après sa mort sont publiés en 1665 son Traité du triangle arithmétique et en 1669 ses Pensées. Retiré à Clermont en 1660, Blaise Pascal avait commencé à mettre par écrit ses pensées pour faire une apologie du christianisme. Les Pensées ne sont en fait que des fragments, des notes et des réflexions plus longues aussi. Pascal veut y prouver que l’Homme ne peut être grand qu’avec la présence de Dieu. La misère guette l’homme sans dieu, perdu dans l’infiniment grand et l’infiniment petit.

Pascal a pour but de concilier la logique et la foi, la démonstration rationnelle et la croyance.

Citations

« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. »

Pensées 1669

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »

Pensées 1669

« Curiosité n’est que vanité. Le plus souvent, on ne veut savoir que pour en parler. »

Pensées 1669

« Peu d’amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu’il n’y est pas. »

Pensées 1669