Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Épictète
Philosophe

Biographie

Crédit image : artiste inconnu

Épictète naît en 50 ap. J.-C. en Phrygie. Il est ensuite vendu comme esclave à Rome à Épaphrodite, lui-même esclave affranchi par Néron. Il assiste à différentes conférences données par le stoïcien Musonius Rufus, avant de donner lui aussi des cours, suite à son affranchissement.

Il doit quitter Rome en 89 (ou 94) ap. J.-C. quand l’empereur Domitien chasse les philosophes de la ville. Il s’établit alors à Nicopolis en Épire. Malgré son dénuement, il ouvre une école de stoïcisme reconnue et qui attirera même l’attention de l’empereur Hadrien. On estime la date de sa mort à 125 ou 130 ap. J.-C.

50 ap. J.-C. - 130 ap. J.-C.

Status

Esclave affranchi

Courant

Stoïcisme

Bibliographie sélective

Entretiens 130 (env.)

Manuel 130 (env.)

Œuvre

La philosophie d’Épictète s’occupe surtout de morale, en déterminant, dans un monde sur lequel on ne peut agir, ce qui peut être réalisé par nous, notamment la quête du bonheur. Pour lui, la philosophie est la clé de la liberté puisqu’elle nous permet de maîtriser notre vie spirituelle.

Tout comme Socrate, Épictète n’a rien écrit de lui-même et on conserve son œuvre par le biais de son disciple Arrien, travail qu’il a réalisé après la mort du philosophe. Celui-ci a regroupé ses pensées et ses cours en deux ouvrages seulement. Du premier, les Entretiens, on ne conserve aujourd’hui que quatre livres sur les huit d’origine. Pour ce qui est du Manuel, le recueil regroupe l’essentiel de la pensée du philosophe et de sa manière de donner les cours. Le tout nous est parvenu par l’intermédiaire d’un seul manuscrit conservé à l’université d’Oxford.

Citations

« C’est la marque d’un petit esprit de s’en prendre à autrui lorsqu’il échoue dans ce qu’il a entrepris ; celui qui exerce sur soi un travail spirituel s’en prendra à soi-même ; celui qui achèvera ce travail ne s’en prendra ni à soi ni aux autres. »

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les opinions qu’ils en ont. »

« Tu es citoyen du monde et partie de ce monde, non pas une des parties subordonnées, mais une des parties dominantes, car tu es capable de comprendre le gouvernement divin et de réfléchir à ses conséquences. »