Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Friedrich Hegel
Philosophe

Biographie

Crédit image : Jakob Schlesinger, 1831

Hegel naît dans une famille protestante en 1770 à Stuttgart. Il suit des études inspirées de la philosophie des Lumières et se passionne notamment pour le grec ancien. Il entre ensuite au séminaire puis à la faculté de théologie pour poursuivre ses études. En 1790, il décroche sa maîtrise de philosophie. En 1789, il se passionne pour la Révolution française et ses idées (notamment celles de Jean-Jacques Rousseau), mais déchante avec le règne de la Terreur. Il devient précepteur en 1793 à Berne puis à Francfort-sur-le-Main. L’héritage de son père lui accorde ensuite l’indépendance financière qui lui manque, et il commence une carrière universitaire. Ses travaux lui valent alors une certaine notoriété. Ses postes universitaires le mènent à Nuremberg, à Heidelberg, puis à Berlin. Il décède en 1831 d’une épidémie de choléra.

27 août 1770 - 14 novembre 1831

Statut

Précepteur

Professeur

Courant

Idéalisme

Bibliographie sélective

La Phénoménologie de l’Esprit 1807

Encyclopédie des sciences philosophiques 1817

Principes de la philosophie du droit 1821-1831

Leçons sur la philosophie de l’histoire 1837 (posthume)

Œuvre

Pour Hegel, la philosophie doit permettre de comprendre le monde. Il reprend à son compte les pensées des idéalistes en allant au-delà (s’opposant par exemple au dualisme kantien). Pour lui, l’Idée n’est pas une abstraction, elle permet de penser le réel en mettant en exergue sa logique interne. Il travaille aussi sur la dialectique, qui selon lui constitue le mouvement même de la compréhension.

Son œuvre bien que difficile d’accès, a marqué ses contemporains par la nouveauté de son système philosophique. Outre ses ouvrages, ses cours ont été publiés de manière posthume.

Citations

« Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. »

« L’art a pour destination de saisir et de représenter le réel comme vrai, c’est-à-dire, dans sa conformité avec l’idée, conforme elle-même à sa véritable nature, ou parvenue à l’existence réfléchie. »

« L’homme n’est rien d’autre que la série de ses actes. »