Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Jean le Rond d'Alembert
Auteur

Biographie

Crédit image : Portrait de Jean le Rond d’Alembert (1717-1783), Maurice Quentin de La Tour, BNF, 1753

Jean le Rond d’Alembert doit son curieux patronyme aux circonstances inhabituelles de sa naissance en 1717. Il est en effet abandonné sur les escaliers de la chapelle Saint-Jean-le-Rond, à Notre-Dame. Il est plus tard confié à la femme d’un vitrier, et protégé par le chevalier Louis-Camus Destouches, son père biologique.

Élève brillant, il passe un baccalauréat en arts avant de s’inscrire à l’école de droit sous le nom de d’Alembert, qu’il utilisera désormais. Après l’obtention de son diplôme en 1738, il se lance dans des études de médecine, qu’il abandonne finalement pour les mathématiques. Il présente ses premiers travaux à l’Académie des sciences en 1739, où il est admis deux ans plus tard, à l’âge de vingt-trois ans.

Il fréquente les salons littéraires, notamment avec son ami Voltaire, et rencontre Diderot en 1746. En 1754, il est élu membre de l’Académie française. Suite à de multiples pressions causées par les polémiques autour de l’Encyclopédie, il se brouille avec Diderot et quitte le projet en 1757.

Il meurt en 1783, et l’archevêque de Paris refuse d’organiser une cérémonie religieuse.

1717 - 1783

Status

Mathématicien

Philosophe

Encyclopédiste

Genres

Essai

Bibliographie sélective

Traité de dynamique 1743

Discours préliminaire de l’Encyclopédie 1751

Essai sur les éléments de philosophie 1759

Éloges lus dans les séances publiques de l’Académie française 1779

Œuvre

D’Alembert était un érudit, auteur de nombreuses publications scientifiques et notamment du Traité de dynamique, en 1743. Il s’intéresse également aux arts en général et à la philosophie. En dehors du théorème qui porte son nom, D’Alembert est surtout connu pour sa participation à l’Encyclopédie avec Diderot. Il en rédige le Discours préliminaire, qui représente un véritable programme philosophique des Lumières. Il est aussi l’auteur de près de 1 700 articles, essentiellement dans les domaines des mathématiques, de l’astronomie et de la physique.

Moins polémiste et virulent que ses confrères philosophes, d’Alembert ne connaîtra pas l’exil et finira même par se retirer du projet de l’Encyclopédie, bien qu’il ait toute sa vie défendu avec conviction les valeurs des Lumières.

Citations

« La barbarie dure des siècles, il semble que ce soit notre élément; la raison et le bon goût ne font que passer. »

Discours préliminaire 1751

« C'est ainsi que l'abus de l'autorité spirituelle réunie à la temporelle forçait la raison au silence et peu s'en fallut qu'on ne défendît au genre humain de penser. »

Discours préliminaire 1751

« Ce sont les hommes inspirés qui éclairent le peuple, et les enthousiastes qui l'égarent »

Discours préliminaire 1751

« Pour jouir de ce bonheur qu’on cherche tant et qu’on trouve si peu, la sagesse vaut mieux que le génie, l’estime que l’admiration, et les douceurs du sentiment que le bruit de la renommée. »

Éloges 1779