Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Michel Foucault
Philosophe

Biographie

Michel Foucault naît en 1926 à Poitiers et passe une enfance renfermée et dévouée entièrement à ses études (en particulier de lettres, d’histoire et de philosophie). En 1946 il est reçu à l’École normale supérieure, mais ces années vont se révéler difficiles : souffrant gravement de son homosexualité naissante, il tentera de se suicider. Il parvient à surmonter ces crises et s’intéresse à de nouveaux sujets comme la psychologie ou la science du langage.

Il est agrégé de philosophie en 1951, et l’année suivante, il est diplômé de psychologie pathologique. Après les évènements de 1968, Foucault s’engage politiquement dans la gauche prolétarienne, menant diverses actions pour défendre ses idées. Professeur au Collège de France, il terminera sa vie en voyageant beaucoup tout en publiant ses travaux. Il meurt en 1984 à Paris.

15 octobre 1926 - 25 juin 1984

Status

Enseignant chercheur

Écrivain

Courant

Structuralisme

Philosophie postmoderne

Bibliographie sélective

Histoire de la folie à l’âge classique 1961

Les Mots et les Choses 1966

Surveiller et punir 1975

Histoire de la sexualité 1976-1984

Œuvre

Foucault s’est penché sur divers aspects de son temps pour nourrir sa philosophie. Suite à ses études en psychologie, il s’interroge sur la nature de la folie et sur la manière dont les sociétés, à travers l’histoire, l’ont considérée. Il s’intéresse ensuite au langage et à la façon dont il peut restreindre la pensée : on ne peut penser ce pour quoi nous n’avons pas de mot. Ses autres sujets d’études sont influencés par les événements de mai 1968 : notamment sur le rôle politique des prisons, ainsi que sur l’instrumentalisation de la sexualité par la psychologie (là aussi en utilisant un éclairage historique pour son argumentation).

Citations

« Quoi d’étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, qui tous ressemblent aux prisons ? »

« De l’homme à l’homme vrai, le chemin passe par l’homme fou. »

« L’âme est la prison du corps. »