Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Thomas Hobbes
Philosophe

Biographie

Crédit image : John Michael Wright, XVIIe siècle ©National Portrait Gallery, London

Né en 1588 en Angleterre, Hobbes est un élève précoce. Il entre en 1603 à l’université d’Oxford et obtient son Bachelor of Arts en 1608. Il devient alors le précepteur d’un fils de famille aristocratique qu’il suit dans ses voyages en Europe (France, Italie, Allemagne), expérience qu’il réitère avec différents élèves. Il reste plusieurs mois à Paris où il profite de son immersion dans les sociétés savantes pour publier ses travaux. En 1640, face aux troubles opposant le Parlement et le roi (une révolution anglaise qui conduira à destituer Charles Ier de son trône), Hobbes, partisan du roi, s’exile en France.

Il retourne en Angleterre en 1951 et fait paraître le Léviathan, qui provoque une vive controverse. Ses idées et ses positions politiques sont fortement décriées. Il devient ensuite le familier du roi Charles II, ce qui ne l’empêche pas de devoir se défendre face aux attaques de ses détracteurs. Il poursuit néanmoins son travail et ses publications jusqu’à sa mort en 1679.

5 avril 1588 - 4 décembre 1679

Statut

Précepteur

Courant

Contractualisme

Empirisme

Bibliographie sélective

Éléments de droit naturel et politique 1640

Éléments de philosophie 1642-1658

De la nature humaine 1650

Léviathan 1651

Œuvre

La philosophie de Hobbes s’attache à l’étude de la politique et de la morale. Pour lui, la réflexion doit partir d’un état de nature théorique où l’homme ne serait pas gouverné par quelque pouvoir extérieur que ce soit. Pour sortir de cet état, il est nécessaire de conclure un pacte social où l’homme renonce à son droit naturel pour assurer l’ordre mis en place par le pouvoir souverain. Ce pouvoir, selon Hobbes, doit être absolu. Ses ouvrages ont fortement influencé les philosophes des Lumières et les idées portées par la Révolution française.

Citations

« Quand nous disons qu’une chose est infinie, nous voulons seulement dire que nous ne sommes pas capables d’en concevoir les termes et les bornes: ce n’est pas de la chose que nous avons une conception, mais de notre incapacité. »

Léviathan 1651

« Le vrai et le faux sont des attributs du langage, non des choses. Et là où il n’y a pas de langage, il n’y a ni vérité, ni fausseté. »

Léviathan 1651

« L’intérêt et la crainte sont les principes de la société et toute la morale consiste à vivre selon notre bon plaisir. »

Éléments de philosophie 1642