Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Sujet zéro D - Spécialité SVT
Fiche annale

Épreuve commune de contrôle continu

Sciences de la vie et de la terre

Cette épreuve ne concerne que les élèves abandonnant la spécialité SVT en fin de 1re générale.

Cette épreuve comprend systématiquement deux parties distinctes. Pour obtenir une combinaison viable, vous pouvez vous reporter au tableau ci-dessous.

Cette épreuve comprend systématiquement deux parties distinctes. Pour obtenir une combinaison viable, vous pouvez vous reporter au tableau ci-dessous.

Proposition 2-1 Proposition 2-2 Proposition 2-3 Proposition 2-4
Proposition 1-1 X X X
Proposition 1-2 X X X
Proposition 1-3 X X X X
Proposition 1-4 X X X
Proposition 1-5 X X X X
Proposition 1-6 X X X X
Proposition 1-7 X X X X
Proposition 1-8 X X X
bannière attention

Attention

Nous avons proposé six types d’association possible :

N’hésitez pas à consulter nos différents corrigés pour trouver l’exercice qui vous intéresse.

Proposition 1-4 : QCM et question ouverte (10 points)

Cet exercice comporte deux parties. La première partie est un QCM et la seconde une question ouverte sans document.

Partie 1 : QCM (3 points)

Indiquez sur votre copie la lettre correspondant à la seule affirmation exacte pour chaque QCM.

  • Plus on s’éloigne de la dorsale et plus la lithosphère océanique s’épaissit. On l’explique par :
  • un refroidissement de la lithosphère, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la dorsale, associé à une augmentation de l’épaisseur du manteau ductile qui devient solide
  • un réchauffement de la lithosphère, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la dorsale, associé à une augmentation de l’épaisseur du manteau ductile qui devient solide
  • un refroidissement de la lithosphère, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la dorsale, associé à une diminution de l’épaisseur du manteau solide qui devient ductile
  • un réchauffement de la lithosphère, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la dorsale, associé à une diminution de l’épaisseur du manteau solide qui devient ductile

La faille « Véma » est localisée dans l’Atlantique sud. La coupe de cette faille, présentée ci-dessous, a été produite à partir des données de plongées de la campagne « Vemanaute ». L’axe des ordonnées donne la profondeur par rapport au niveau « 0 ».
(d'après Auzende et al., 1990)

E3C SVT corrigé sujet zéro

  • Pour affirmer qu’il s’agit d’une lithosphère océanique, il suffit de l’argument suivant :
  • La seule présence de gabbro au-dessus de la péridotite
  • La succession de la base vers le sommet de gabbro puis de basalte
  • La succession de la base vers le sommet de péridotite, de gabbro et de basalte
  • La succession de la base vers le sommet de péridotite, de gabbro, de basalte et des sédiments

On s’intéresse plus spécifiquement à la roche photographiée ci-dessous en vue macroscopique et observée au microscope polarisant.

E3C SVT corrigé sujet zéro

  • L’observation permet de dire qu’elle s’est formée par refroidissement lent car on observe :
  • Qu’elle est constituée de différents minéraux et qu’elle est entièrement cristallisée
  • Qu’elle est constituée de différents minéraux et de verre
  • Qu’elle est constituée d’un seul type de minéraux et de verre
  • Qu’elle est constituée d’un seul type de minéraux et qu’elle est entièrement cristallisée

Partie 2 : Les roches magmatiques dans une zone de subduction (7 points)

Les zones de subduction sont des zones à risques sismique et volcanique. Les éruptions peuvent y être particulièrement destructrices, car liées à un volcanisme explosif dont la cause est la nature du magma.

Expliquez comment la subduction d’une plaque lithosphérique peut conduire à la genèse de roches magmatiques.

Vous rédigerez un exposé structuré. Vous pouvez vous appuyer sur des représentations graphiques judicieusement choisies. On attend des arguments pour illustrer l’exposé comme des expériences, des observations, des exemples…

Proposition 1-5 : QCM et question ouverte (10 points)

Cet exercice est en deux parties portant sur deux thématiques différentes du programme de première. L’un sous la forme d’un QCM et l’autre sous la forme d’une question ouverte portant sur les sciences de la vie.

Partie 1 : QCM (4 points)

L’expérience de Meselson et Stahl (D’après Meselson, M., & Stahl, F. W. (1958). The replication of DNA in Escherichia coli. Proceedings of the National Academy of Sciences, 44(7), 671. https://doi.org/10.1073/pnas.44.7.671

Dans leur expérience de 1958, Meselson et Stahl veulent identifier le mode de réplication de l’ADN car, à l’époque, pour expliquer la duplication d’un ADN bicaténaire, trois modèles avaient été proposés. Ces modèles se basaient tous sur l’utilisation de la molécule d’ADN « mère » comme matrice pour sa réplication, mais selon des modalités différentes :

Le modèle conservatif : à partir d’une molécule d’ADN bicaténaire « mère », on forme une nouvelle molécule d’ADN bicaténaire. On garde ici une molécule « mère », non modifiée (elle est donc conservée), tout en « créant » une nouvelle molécule (« fille »).

Le modèle semi-conservatif : on dissocie les deux brins de la molécule d’ADN bicaténaire « mère ». Chaque brin sert donc de matrice à la synthèse d’un brin complémentaire, l’ensemble reformant une molécule d’ADN bicaténaire. Chaque nouvelle molécule « fille » ne conserve donc que la moitié de la molécule « mère ».

Le modèle dispersif : on ne conserve aucun brin intact. La copie se réalise par fragments dispersés dans l’ensemble de l’ADN, permettant de former les deux molécules d’ADN bicaténaires « filles ».

L’expérience : des bactéries cultivées depuis longtemps en présence de molécules azotées 15N^{15}\text{N} (densité 1,7211,721) sont repiquées sur un milieu contenant des molécules azotées 14N^{14}\text{N} (densité 1,7101,710) et permettant la synchronisation des divisions. Des fractions sont prélevées après différents temps correspondant à une, deux, trois… divisions. L’ADN est ensuite séparé par centrifugation suivant sa densité.

E3C SVT corrigé sujet zéro

  • L’azote 14N^{14}\text{N} introduit au début de l’expérience implique que l’ADN qui sera produit au cours des réplications successives sera :
  • Plus dense que l’ADN des cultures initiales
  • Moins dense que l’ADN des cultures initiales
  • De même densité que l’ADN des cultures initiales

  • L’hypothèse d’un modèle conservatif peut être exclue :
  • Dès la première génération
  • Dès la deuxième génération
  • Dès la troisième génération

  • L’hypothèse d’une réplication dispersive peut être exclue :
  • Dès la première génération
  • Dès la deuxième génération
  • Dès la troisième génération

  • On peut apporter une preuve de la validité de l’hypothèse d’une réplication semi-conservative :
  • Dès la première génération
  • Dès la deuxième génération
  • Dès la troisième génération

Partie 2 : Anticorps et immunité adaptative (6 points)

Après la pénétration d’un virus dans l’organisme, par exemple le virus de la grippe, le système immunitaire engage une réponse qui conduit à la production d’anticorps. Ces molécules vont permettre par différents modes d’actions l’élimination des virus.

Expliquez la production des anticorps et l’élimination de certains agents pathogènes lors de la réaction immunitaire adaptative.

Vous rédigerez un exposé structuré. Vous pouvez vous appuyer sur des représentations graphiques judicieusement choisies. On attend des arguments pour illustrer l’exposé comme des expériences, des observations, des exemples…