Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Qu'est-ce que la monnaie ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

La monnaie est aujourd’hui au cœur de nombreux débats. Son rôle dans nos économies est devenu central, et le bon fonctionnement de l’économie est de plus en plus étroitement lié aux questions monétaires. La question monétaire pèse également de plus en plus sur le futur de l’Union européenne, tant d’un point de vue politique qu’économique. De plus, elle est devenue en Europe une question d’identité commune et, dans le contexte de crise actuel, de désunion entre les peuples.

Ce cours va nous permettre de comprendre d’abord quel est l’intérêt de mettre en place une monnaie, par rapport à une autre manière de réaliser des échanges : le troc. Puis, nous envisagerons les fonctions de la monnaie et sa définition.

L’intérêt de la monnaie

Le problème du troc

En économie, on considère souvent que les sociétés primitives n’utilisaient pas de monnaie pour régler leurs transactions. Dans ces sociétés, les échanges se faisaient au travers du troc.

bannière definition

Définition

Troc :

Le troc représente une situation où un bien est échangé contre un autre bien.

Par exemple si l'on veut une pomme, on donne au « vendeur » un autre objet en échange, comme une poire.

ses première le troc Le troc

Mais le troc pose un premier problème : comment définir la valeur des objets que nous échangeons ? Par exemple, quelle est la valeur d’une pomme ? Peut-on échanger une pomme contre deux poires ? Ce problème se complique au fur et à mesure que le nombre de biens à échanger augmente.

De plus, un autre problème posé par le système du troc est la nécessaire double coïncidence des besoins : le possesseur d’un bien doit vouloir le bien qu’un autre individu lui propose en échange de son bien. Dans le cas contraire il faudra trouver une troisième personne pour que l’échange ait lieu, ce qui réduit la facilité des échanges.

Prenons un exemple : Pierre a des pommes et voudrait des cerises, Jeanne a des poires et voudrait des pommes et Marie a des cerises et voudrait des poires. Dans cet exemple aucun échange direct ne peut avoir lieu, car Pierre ne peut pas échanger ses pommes pour des cerises, car Marie veut des poires. Il faut donc que Pierre échange ses pommes pour des poires avec Jeanne, puis échange ces poires avec Marie pour des cerises.

Mais, pour chaque échange, il faut définir la valeur relative des biens échangés, c’est-à-dire quelle est la valeur d’un bien exprimé par un autre bien. Dans notre exemple il faut définir deux prix relatifs : celui des pommes par rapport aux poires et celui des cerises par rapport aux poires.

Dans un système de troc, on peut utiliser la formule suivante pour trouver le nombre total des prix relatifs à calculer pour que chaque acteur obtienne ce qu’il désire :

nombre de prix relatifs aˋ deˊfinir=n(n1)2\text{nombre de prix relatifs à définir} =\dfrac {n(n-1)}{2}

nn représente le nombre de biens à échanger.

Le système du troc se complique chaque fois que le nombre d’agents et de biens à échanger augmente. Ainsi, lorsque le nombre de personnes augmente, les individus devront réaliser beaucoup d’échanges avant de pouvoir obtenir le bien qu’ils désirent.

Ainsi, s’il faut échanger 100 biens il faudra définir 4 950 prix :

100(1001)2\dfrac{100 (100 - 1)}{2}

bannière à retenir

À retenir

La nécessité d’une double coïncidence des besoins multiplie les échanges nécessaires pour obtenir ce que l’on désire.

Les avantages de la monnaie

L’utilisation d’une monnaie pour réaliser les échanges permet de supprimer la nécessaire double coïncidence des besoins.

La monnaie permet de faciliter les échanges, car un individu peut vendre son bien et utiliser l’argent obtenu pour acheter le bien qu’il désire. La monnaie permet donc de fluidifier les échanges et de développer les transactions.

La monnaie sert également de référence pour définir tous les prix, ce qui permet de ne pas devoir exprimer la valeur de tous les biens les uns par rapport aux autres. De plus, la monnaie, comme moyen de paiement, ne peut pas être refusée, alors qu’un vendeur pourrait refuser l’objet proposé en échange.

bannière à retenir

À retenir

La monnaie est une construction sociale, car elle nécessite la confiance des acteurs dans l’institution qui émet la monnaie, dans sa valeur et sa pérennité. Si le corps social perd confiance en la monnaie, celle-ci ne peut plus servir pour régler les transactions marchandes.

En effet, si un agent estime que la monnaie que lui donne son client ne pourra pas être échangée sans perdre de valeur, il refusera de vendre ou demandera un autre mode de paiement.

Définition et fonctions de la monnaie

bannière definition

Définition

Monnaie :

La monnaie est l’ensemble des moyens de paiement qui permettent de régler des transactions et rembourser des dettes.

Selon François Perroux, la monnaie est « le moyen de règlement indéterminé, général et immédiat ». Elle présente donc trois caractéristiques :

  • c’est un instrument de paiement indéterminé : elle permet d’acheter tout type de bien et de régler tout type de dette ;
  • c’est un instrument de paiement universel : elle est acceptée par tous, et permet d’exprimer la valeur de tous les biens ;
  • c’est un instrument de paiement immédiat : elle est échangeable sans transformation.

La monnaie est également considérée comme un actif liquide.

bannière definition

Définition

Actif liquide :

Un actif est un élément identifiable (un bien) qui a une valeur économique. Le caractère liquide signifie que l’actif peut être vendu ou acheté sans risque de perte de valeur immédiate.

Les fonctions économiques de la monnaie

La monnaie remplit trois fonctions économiques.

  • C’est un intermédiaire des échanges : les biens et services s’échangent contre de la monnaie. Ainsi, pour acheter une pomme, on donne au vendeur une certaine quantité d’euros, et non pas un autre bien.
  • C’est une réserve de valeur : elle peut être détenue sans perdre de valeur au cours du temps, et on peut donc différer son utilisation. L’or ou l’argent peuvent également remplir cette fonction car ils ne perdent pas de valeur au cours du temps.
  • C’est une unité de compte : elle permet d’exprimer la valeur de chaque bien ce qui peut permettre d’établir facilement des prix relatifs.
bannière à retenir

À retenir

Finalement, la monnaie a une dimension économique car elle permet de faciliter les échanges et de comparer les prix.

Les fonctions politiques et sociales de la monnaie

La monnaie est un bien politique. En effet, elle est un symbole de puissance pour le souverain ou dirigeant, qui est en même temps le garant de sa valeur. La monnaie permet également de créer un sentiment d’appartenance à une même communauté et de créer une identité commune.

La monnaie est également un bien social : son usage dépend de l’adhésion et de la confiance de ses utilisateurs. En effet, l’acceptation de la monnaie comme moyen de paiement ne dépend pas de la valeur du support de la monnaie. Ainsi, un chèque n’est pas accepté pour la valeur de son papier, mais parce que le commerçant a confiance en cet instrument comme moyen de paiement. De cette manière tout support peut être une monnaie du moment que l’ensemble des acteurs l’accepte comme moyen de paiement. Par exemple, certaines tribus utilisent comme monnaie des colliers de coquillages.

Conclusion :

Le système du troc était donc utilisé avant l’instauration du système monétaire. Pratique, ce système restait néanmoins complexe, notamment au moment de définir la valeur des biens échangés.

Le système monétaire présente quant à lui de nombreux avantages puisqu’il permet de fluidifier les échanges, de développer les transactions, mais qu’il sert également de référence pour définir les prix. La monnaie possède également des fonctions économiques, politiques et sociales.