Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Cohésion de la matière

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Cristal ionique

  • Les atomes d’un cristal ionique ne partagent pas leurs électrons de valence comme les atomes d’une molécule, mais cèdent ou captent un ou plusieurs électrons.
  • La liaison ionique consiste en l’attraction électrostatique entre cations et anions.
  • Cette liaison est généralement moins forte que la liaison covalente et caractérisée par une distance interatomique plus importante.
  • La dissolution du cristal ionique dans l’eau libère des cations et des anions.
  • Dans l’équation-bilan, un indice (s)(\text{s}) indique l’espèce solide, et un indice (aq)(\text{aq}) indique les espèces en solution aqueuse.
  • La quantité de cristal ionique qu’on peut dissoudre dans l’eau est limitée.

Matériaux moléculaires

  • La cohésion d'une molécule est assurée par des liaisons covalentes.
  • Celles-ci consistent dans le partage, entre les atomes, d’électrons de leur couche de valence.
  • Un dipôle est l’association d’une charge positive et d’une charge négative, exactement opposées, et séparées par une faible distance.
  • Une liaison hydrogène est l’attraction électrostatique entre un atome d’hydrogène et les doublets d’électrons non liants d’un autre atome.
  • Elle peut être intra ou intermoléculaire et est moins intense que la liaison covalente ou la liaison ionique.
  • L’intensité et la longueur de la liaison hydrogène dépendent des charges en présence, et donc de l’espèce chimique considérée.
  • La cohésion d’un milieu est d’autant meilleure que ses liaisons intermoléculaires sont intenses.
  • Il faut donc d’autant plus d’énergie aux molécules pour se libérer de cette interaction.
  • Ceci se traduit par des températures de fusion et de vaporisation plus élevées.
  • L’interaction de van der Waals assure la cohésion de matériaux moléculaires ne contenant pas d’hydrogène.
  • Elle résulte des interactions électrostatiques entre dipôles permanents ou instantanés.
  • Les liaisons dues à cette interaction sont moins fortes que les ponts hydrogène.
  • Elle est effective entre des molécules espacées au plus de 100 nm100\ \text{nm} environ. Ainsi, elle peut s’exercer entre les surfaces de deux objets si les surfaces en contact sont suffisamment proches.