Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Comment mesurer le niveau de délinquance ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Objectifs

  • Définir ce qu’est la délinquance.
  • Analyser les différentes manières de mesurer la délinquance.

Définitions à connaître : déviance, délinquance, plainte, chiffre noir de la délinquance, enquête de victimation, taux de plaintes.

Définition et types de délinquance

  • La délinquance correspond à trois types de comportements : ceux sanctionnés par une contravention, les délits et les crimes.
  • Ces comportements sont traités d’abord par la police et la gendarmerie, puis jugés et sanctionnés par un tribunal.

La mesure de la délinquance

Les statistiques officielles

  • Les statistiques policières mesurent les faits délictueux connus des services de la police et de la gendarmerie, ainsi que les crimes et délits transmis à la justice. Les faits délictueux peuvent être constatés directement par les forces de l’ordre ou au travers d’une plainte déposée par un individu.
  • Les statistiques de la justice mesurent les crimes et délits pour lesquels la justice a ouvert une procédure judiciaire, ainsi que les crimes et délits qui ont donné lieu à une condamnation.
  • Mais les statistiques officielles ne reflètent pas l’ensemble de la délinquance (criminalité cachée), leur évolution ne reflète pas forcément celle de la délinquance, et on peut aussi penser qu’elles sont une construction sociale.

Les enquêtes de victimation

  • Les enquêtes de victimation permettent de comptabiliser les actes délinquants subis mais qui n’ont pas abouti à une plainte de la part de la victime.
  • Mais elles ne permettent pas de comptabiliser les actes qui ne font pas de victime et les données recueillies sont assez subjectives.

Analyse des différences entre les statistiques et les enquêtes de victimation

  • Pour beaucoup d’actes délictueux, le taux de plaintes est bien inférieur à 100 % : certaines victimes peuvent subir des pressions pour ne pas porter plainte, ou penser que porter plainte ne servira à rien.