Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Entendre la musique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

De l’oreille au message nerveux

  • L’oreille humaine est constituée de trois parties.
  • L’oreille externe s’étend du pavillon auriculaire au conduit auditif.
  • L’oreille moyenne inclut le tympan et les osselets (marteau, enclume et étrier).
  • L’oreille interne est formée de la cochlée.
  • Au niveau de l’oreille externe, le pavillon sert à capter et à concentrer les ondes sonores pour les diriger vers le conduit auditif, qui transporte ces ondes sonores vers l’oreille interne.
  • Au niveau de l’oreille moyenne, les ondes sonores font vibrer le tympan, qui amplifie encore le son, tout comme le marteau, l’enclume et l’étrier.
  • Au niveau de l’oreille interne, la cochlée, est recouverte de cellules ciliées. La vibration des cils génère un message nerveux électrique qui est ensuite pris en charge par le nerf auditif.
    C’est au niveau de l’oreille interne que le message sonore se transforme donc en message nerveux.

La fonction du cerveau

  • Le message nerveux généré par les cellules ciliées arrive au cerveau grâce au nerf auditif.
  • Le cortex cérébral est formé d’un ensemble de cellules interconnectées qui communiquent entre elles. Ce sont ces échanges d’informations qui seraient à l’origine de l’audition.
  • Le cortex est divisé en aires corticales spécialisées dans la perception des stimulations environnementales.
    Le cortex auditif est la zone qui répond à une stimulation auditive.
  • Le cerveau, par l’interprétation, permet d’« apprécier » un son et de générer des émotions qui lui sont liées.
  • L’entrainement d’un sens permet son amélioration, car le cerveau se réorganise. C’est ce que l’on appelle la plasticité cérébrale.
  • Ainsi, les personnes qui ont perdu la vue présentent une meilleure acuité auditive.

Fréquence et intensité des ondes sonores

  • Les sons aigus ont de hautes fréquences et les sons graves ont de basses fréquences.
  • Le champ auditif humain se situe entre 20 Hz et 20 000 Hz. En-dessous de 20 Hz, on parle d’infrasons ; au-dessus de 20 000 Hz, on parle d’ultrasons.
  • Les environnements trop bruyants sont néfastes pour l’ouïe, car les fortes amplitudes peuvent faire vibrer les cils des cellules ciliées trop intensément, pouvant provoquer leur destruction.
  • Une lésion des tympans ou des osselets provoque une baisse de la sensibilité auditive, car les ondes ne sont plus amplifiées avant d’arriver dans l’oreille interne.
  • L’intensité d’un son est définie par le décibel (noté dB).
    Au-delà de 90 dB, un son devient nocif pour la santé.