Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

L'humanité et les écosystèmes : les services écosystémiques et leur gestion

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La forêt, une source de services écosystémiques

  • Les écosystèmes apportent des avantages que l’Humain exploite gratuitement : on parle de services écosystémiques.
  • En France, la forêt assure un service récréatif.
  • La forêt assure également en permanence un service vital puisque les arbres permettent de produire le dioxygène nécessaire pour la respiration, elle se charge aussi de la dépollution de l’air.

Les perturbations humaines des écosystèmes

  • L’exploitation forestière (la sylviculture) est un exemple de catastrophe écologique générée par la suractivité humaine.
  • Une fois la forêt supprimée, l’espace libéré est transformé en surface agricole surexploitée. Le sol devient stérile car les éléments nutritifs sont soit absorbés par l’agriculture, soit lessivés par les pluies tropicales incessantes.
  • L’activité humaine est un facteur d’érosion des sols : il transforme un sol riche en un sol stérile, ce qui provoque l’extension des déserts.
  • La déforestation est une cause majeure de baisse de biodiversité, car elle touche les habitats et les premiers maillons des chaines alimentaires.
  • L’activité agricole accélère cette baisse à cause des insecticides répandus.
  • D’après beaucoup d’experts, l’humanité serait à l’origine de la 6e extinction de masse.
  • Au Brésil, les eaux de surface se situant à proximité de l’Amazonie sont saturées en insecticides et en pesticides. À fortes doses, certains de ces polluants, peuvent provoquer des cancers, des stérilités ou des maladies de Parkinson.
  • La déforestation est aussi une cause d’apparition de maladies comme la variole ou plus récemment Ebola.
  • L’activité humaine peut causer de graves troubles sanitaires.
  • Le réchauffement climatique est la conséquence la plus évidente de l’exploitation anthropique des écosystèmes.
  • La déforestation, en diminuant la surface de la forêt amazonienne, contribue à augmenter le taux de CO2\text{CO}_2 atmosphérique et donc à accroître l’effet de serre.

La protection des écosystèmes par l’humain

  • En accentuant sa connaissance scientifique des écosystèmes, l’Humain peut mieux gérer les ressources exploitables pour que l’activité économique n’épuise pas toutes les ressources écosystémiques et permette un maintien de la biodiversité.
  • Si la réaction n’est pas immédiate, les effets néfastes des activités humaines risquent d’être irréversibles tant à court terme qu’à long terme.
  • Certaines actions sont mises en place pour protéger les écosystèmes, comme les quotas de pêche.
  • Les techniques d’ingénierie écologique peuvent aussi servir à compenser les actions néfastes.
  • Si la destruction de l’écosystème est trop avancée, des politiques de restauration sont parfois mises en place. Pour une forêt, on peut replanter des arbres et y réintroduire des espèces animales.
  • Les scientifiques étudient les mécanismes qui favorisent la résilience, afin de la favoriser.