Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La construction européenne

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe est en ruines. Elle doit se reconstruire, mais la guerre froide vient la diviser. Les Européens de l’Ouest décident alors de s’unir face au bloc communiste. Progressivement, ils construisent une union fondée sur les principes de la démocratie et sur le respect des droits de l’Homme.

Dans cette leçon, nous allons nous interroger sur l’affirmation du projet européen et sur sa mise en œuvre.

Dans une première partie, nous analyserons les débuts de la construction européenne. Dans une deuxième partie, nous étudierons le passage de la Communauté européenne économique à l’Union européenne. Enfin, dans une dernière partie, nous verrons quels sont les défis actuels qui menacent le projet européen.

Les débuts de la construction européenne

bannière attention

Attention

Les pays d’Europe de l’Est, sous tutelle soviétique, ne participent pas aux débuts de la construction européenne.

S’unir pour la paix et la démocratie

La Seconde Guerre mondiale a profondément meurtri l’Europe.

bannière à retenir

À retenir

Dès le lendemain du conflit, des voix s’élèvent pour défendre la paix et la démocratie.

Il faut s’unir pour empêcher une nouvelle guerre.

La guerre froide, déclenchée en 1947, entraîne le rapprochement des États d’Europe de l’Ouest. À la demande des États-Unis, l’Europe occidentale forme en 1948 l’Organisation Européenne de Coopération Economique (l’OECE), afin de répartir et gérer l’aide américaine envoyée pour la reconstruction.

Cette aide est appelée Plan Marshall. En 1949, les pays européens fondent le Conseil de l’Europe.

bannière definition

Définition

Conseil de l’Europe :

Il s’agit d’une institution visant principalement à défendre les droits de l’Homme.

bannière à retenir

À retenir

C’est la réconciliation franco-allemande qui permet la mise en place d’un véritable projet européen.

L’Allemagne et la France décident de laisser derrière elles leur passé belliqueux. Elles s’unissent pour défendre la paix, promouvoir la démocratie et assurer la prospérité.

La première étape fondatrice : la CECA

La première étape fondatrice de la construction européenne est l’année 1951. Le 18 avril, les représentants de six pays d’Europe de l’Ouest (la France, la République Fédérale d’Allemagne – la RFA –, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg) signent le traité pour la Communauté européenne du charbon et de l’acier (la CECA).

bannière à retenir

À retenir

À l’initiative de Robert Schuman, le ministre français des Affaires étrangères, ces six pays décident de mettre en commun leur production de charbon et d’acier.

Le projet d’union revêt donc avant tout un caractère économique. Mais les accords conclus préfigurent l’union politique de l’Europe. Celle-ci voit le jour en 1957. C’est la naissance de la CEE et le développement du projet européen.

De la CEE à l’UE : vers une plus grande intégration

Les traités de Rome : la création de la CEE et de l’Euratom

En 1957, les six États fondateurs de la CECA signent les traités de Rome. Ces traités instituent la Communauté économique européenne (la CEE) et l’Euratom.

bannière definition

Définition

Euratom :

Il s’agit d’une communauté européenne de l’énergie atomique.

  • En pleine guerre froide, l’objectif de l’Euratom est de développer, mais surtout d’encadrer les usages de l’énergie atomique en Europe.
  • Le but de la CEE est la création d’un marché commun. Afin de mettre en place cet espace, la CEE lance des politiques communes dans plusieurs domaines : l’agriculture, les transports, le commerce et les douanes.
bannière definition

Définition

Marché commun :

Espace à l’intérieur duquel les marchandises peuvent circuler librement.

Ce marché commun attire. La CEE va donc s’élargir progressivement en intégrant de nouveaux États membres.

Des élargissements successifs

Les élargissements successifs de l’Union européenne Les élargissements successifs de l’Union européenne

  • Le premier élargissement a lieu en 1973. Trois pays adhèrent à la CEE : le Royaume-Uni, l’Irlande et le Danemark.
  • C’est ensuite au tour de la Grèce en 1981.
  • C’est celui de l’Espagne et du Portugal en 1986.
  • Entre 1973 et 1986, la CEE passe de 6 à 12 membres. On parle alors de l’« Europe des Douze ».
bannière à retenir

À retenir

La fin de la guerre froide, en 1991, favorise l’élargissement. De nombreux pays de l’ancien bloc de l’Est intègrent progressivement l’Union européenne.

  • En 1995, trois nouveaux pays font leur entrée : l’Autriche, la Suède et la Finlande.
  • Puis, en 2004, ce sont 10 nouveaux pays d’Europe centrale et orientale qui adhèrent au projet européen.
  • En 2007, l’Europe accueille la Bulgarie et la Roumanie.
  • Enfin, depuis 2013 et l’adhésion de la Croatie, l’UE compte 28 États membres.

Le traité de Maastricht et la création de l’UE

En 1992, l’Europe, qui est encore l’Europe des Douze, signe le traité de Maastricht.

bannière definition

Définition

Traité de Maastricht :

Traité qui fonde l’Union européenne.

Avec lui apparaît la notion de citoyenneté européenne.

bannière definition

Définition

Citoyenneté européenne :

Cette notion permet aux citoyens de voter aux élections municipales européennes dans n’importe quel pays membre.

bannière à retenir

À retenir

Le traité prévoit aussi une monnaie unique, un espace sans frontières intérieures, ainsi qu’une ébauche de politique extérieure et de sécurité commune (la PESC).

Mais ce traité qui impose aux États membres de déléguer certaines de leurs compétences ne fait pas l’unanimité. Les États les plus souverainistes rejetent certaines politiques communes de l’UE.

bannière definition

Définition

États souverainistes :

États qui sont partisans d’une UE constituée de nations souveraines et indépendantes.

C’est le cas par exemple du Royaume-Uni, qui rejette l’idée d’une monnaie unique, l’Euro. Les Britanniques n’en sont d’ailleurs pas à leur premier refus. Déjà, en 1985, ils n’avaient pas voulu faire partie de l’Espace Schengen.

bannière definition

Définition

Accords de Schengen :

Les accords de Schengen autorisent toute personne, européenne ou non, se trouvant légalement sur le territoire de l’Union européenne, à circuler librement à l’intérieur des États signataires.

Plus récemment, le Royaume-Uni a fait le choix du Brexit, c’est-à-dire de quitter l’Union Européenne. On peut alors se demander pourquoi, mais aussi quels sont les défis actuels du projet européen.

Les nouveaux défis de l’UE

Construire une Europe sociale et politique

Si l’Union européenne s’est fortement développée économiquement, elle peine à construire une Europe sociale et politique. Certains États craignent de perdre leur souveraineté nationale et refusent certaines politiques communes.

bannière definition

Définition

Souveraineté nationale :

Le pouvoir de décision détenu dans un pays par la nation.

bannière à retenir

À retenir

On assiste donc à une Union européenne à géométrie variable.

Par exemple, on peut remarquer sur cette carte de l’Europe que tous les membres de l’UE n’appliquent pas les accords de Schengen, signés en 1995.

Les Etats européens et l’espace Schengen. Source : Pascal Orcier, Géoconfluence Les Etats européens et l’espace Schengen. Source : Pascal Orcier, Géoconfluence

L’euroscepticisme

Depuis les années 2000, l’euroscepticisme se diffuse en Europe.

bannière definition

Définition

Euroscepticisme :

Il s’agit de doutes et de critiques exprimés par des individus et/ou des partis politiques concernant le projet de construction européenne.

La crise économique et financière qui affaiblit l’Europe depuis 2008 a amplifié ce sentiment. La monnaie commune est remise en cause par certains, qui se demandent s’il faut abandonner l’euro.

Les eurosceptiques envisagent aussi de quitter purement et simplement l’Union. Les britanniques l’ont fait en votant le Brexit. D’autres partis politiques, partout en Europe, voudraient suivre cet exemple.

Le terrorisme et la crise migratoire

La situation au Proche-Orient et le développement du terrorisme inquiètent les dirigeants et les citoyens européens. Des centaines de milliers de migrants fuient leur pays en guerre pour trouver refuge en Europe.

bannière à retenir

À retenir

Cette grave crise migratoire met au défi l’Union européenne, qui peine à trouver une réponse commune.

Conclusion :

Après la Seconde Guerre mondiale, les pays d’Europe occidentale décident de former une communauté d’États afin d’assurer la reconstruction économique du continent et de garantir la paix.

Le traité de Rome, signé en 1957 par les six pays fondateurs, met en place un marché commun. Le traité de Maastricht crée, en 1992, l’Union européenne. Le projet européen s’affirme.

Mais les citoyens sont aussi plus critiques et expriment leurs doutes sur un projet qui ne parvient pas à résoudre les crises et à calmer les peurs. La plupart des pays membres pensent néanmoins qu’à ces problèmes communs, les solutions ne peuvent être que communes.