Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La hiérarchie des centres de décisions mondiaux

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours. Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction :

Un centre de décision mondial se définit comme un lieu où sont localisées des fonctions stratégiques et des fonctions de commandement. La définition suppose aussi une diffusion de la décision à partir du centre en direction de régions périphériques qui dépassent le cadre national : par exemple, une décision prise à Bruxelles a ainsi des effets sur les 27 pays membres de l’Union européenne. La localisation de ces centres de décision mondiaux renseigne beaucoup sur l’intégration de certaines parties du monde à la mondialisation et cette localisation ne cesse d’évoluer. Il est alors intéressant de voir comment la localisation des centres de décision mondiaux est révélatrice des dynamiques territoriales mondiales.

Dans un premier temps, nous verrons que les centres de décision mondiaux regroupent différents types de lieux et dans un deuxième temps, nous analyserons la signification de leur localisation à l’échelle mondiale.

Les différents centres de décision mondiaux

En fonction de la nature des décisions prises, les centres de décision mondiaux sont différents, tout en étant la plupart du temps concentrés dans un seul et même type d’espace géographique, à savoir la métropole. On distingue ainsi les centres de décision politiques, économiques et financiers.

Les centres de décisions politiques

Les centres de décision politiques sont les capitales des États, ce sont les villes dans lesquelles se trouvent des instances internationales. Épisodiquement, les centres de décision politiques sont aussi les villes qui accueillent les sommets internationaux comme ce fut le cas pour Paris en 2015 dans le cadre de la COP21.

Les capitales des États sont aussi des lieux de commandement dans lesquelles résident les dirigeants, ces lieux de résidence étant d’ailleurs souvent connus de tous : la Maison blanche pour le Président des États-Unis à Washington, l’Élysée à Paris, le 10, Downing Street à Londres pour le Premier ministre britannique, ou encore le Kremlin à Moscou. En plus des résidences des chefs d’État, les capitales accueillent également l’ensemble des institutions qui permettent à un pays de fonctionner : les ministères, les assemblées nationales élues.

Les capitales sont donc des centres de décision politique interne mais pas seulement puisqu’elles accueillent également un grand nombre d’ambassades étrangères. Ces ambassades sont à la fois la matérialisation des relations pacifiques établies entre différents pays et la confirmation du rayonnement d’un État.

bannière exemple

Exemple

Par exemple, Paris accueille de nombreuses ambassades étrangères et la France est également présente, par l’intermédiaire de ses ambassades, dans 189 pays.

IMG01 : Titre : Paris, centre de décision politique mondial

bannière à retenir

À retenir

Cependant, les capitales n’ont pas toutes un rôle équivalent au niveau mondial. Leur rayonnement dépend de la puissance du pays dans lequel chacune se trouve.

Une décision prise à Washington, Berlin ou Paris sera davantage diffusée que d’autres au niveau mondial et aura également plus de conséquences. Par exemple, lorsque le président Georges W. Bush, en 2002, évoqua « l’Axe du mal » après les attentats du 11 septembre et déclencha la « guerre contre le terrorisme », les implications furent mondiales : nombre de pays le suivirent et d’autres furent touchés par ces interventions militaires sur le terrain (Irak). De la même façon, une décision politique prise à l’intérieur d’un pays peut être relayée très massivement par les différents médias internationaux.

bannière exemple

Exemple

L’un des exemples les plus récents est le tour de force réalisé par Vladimir Poutine en juillet 2020 : le référendum constitutionnel russe approuvé à 71 % permet au président russe de modifier la constitution et de pouvoir « repartir de zéro » et de se représenter pour deux nouveaux mandats jusqu’en 2036. Cette information a été largement relayée par les médias sociaux.

Les villes où siègent les organisations internationales sont aussi des centres de décisions politiques mondiaux.

bannière à retenir

À retenir

Les décisions au sein de ces institutions sont prises par plusieurs États et sont mondialement diffusées.

La cartographie des villes concernées rejoint les capitales politiques qui ont un rayonnement international. Le siège de  l’ONU est à New York, celui de la Banque mondiale à Washington. Dans le canton de Genève se trouve le siège de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et dans la ville de Genève même siège la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement. Quant à Bruxelles, elle abrite à la fois le siège de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique nord) et plusieurs institutions européennes. L’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine concentrent, à l’inverse, peu de sièges d’organisations internationales.

Enfin, ponctuellement, certaines villes deviennent des centres de décision à l’occasion de sommets internationaux. Pour quelques jours seulement, une ville accueille par exemple de nombreux chefs d’État dans le cadre des sommets du G20 comme ce fut le cas pour la ville de Cannes en 2011 et très récemment à Tokyo en 2019. Il peut également s’agir de sommets sur un thème précis. On peut citer par exemple le premier sommet de la Terre qui a eu lieu à Rio en 1992, et les réunions régulières sur les questions climatiques ont lieu depuis. Elles rassemblent des acteurs politiques, des experts, des membres d’ONG venus de tous les pays. Ces réunions sont l’occasion de partager des expériences mais aussi de donner des objectifs à atteindre aux pays présents et signataires des accords conclus.
Ces centres de décision politiques mondiaux se superposent à des centres de décision économiques.

Les centres de décision économiques mondiaux

Les FTN (Firmes Transnationales) sont des acteurs majeurs de la mondialisation. C’est depuis leurs sièges sociaux que partent les décisions : où concevoir le produit ? Où le produire ? Où le diffuser et comment, etc. Le poids de ces firmes et de leurs productions dans l’économie mondiale est énorme.

bannière à retenir

À retenir

Leurs décisions transforment les circuits de productions, les échanges mondiaux.

bannière exemple

Exemple

Nike par exemple n’a aucune usine qui lui appartient. La firme conçoit ses produits et les fait fabriquer par des fournisseurs d’au moins 52 pays différents. Apple aussi se charge de la conception de ses IPhone et confie la fabrication à des usines chinoises.

Les FTN, par leurs différentes stratégies, ont donc accentué la division internationale du travail (DIT) et ont joué un rôle majeur dans l’affirmation de la mondialisation.

bannière definition

Définition

Division internationale du travail (DIT) :

La DIT consiste à concevoir un produit dans un pays développé et à le faire fabriquer dans un pays où la main-d’œuvre est bon marché. Ce produit est ensuite exporté dans le monde entier.

De plus, ces FTN n’installent pas leurs sièges sociaux au hasard. Elles choisissent la plupart du temps de grandes métropoles dans lesquelles, si possible, elles auront une visibilité maximale ainsi que de nombreuses opportunités (autres FTN à proximité, tertiaire supérieur, main-d’œuvre très qualifiée, etc.).

bannière definition

Définition

Siège social :

Un siège social est le domicile juridique d’une entreprise. Son adresse détermine la nationalité de l’entreprise. De plus, la direction de l’entreprise est assurée depuis le siège social de celle-ci.

IMG02 : Titre : Une répartition des sièges sociaux qui confirme l’inégale intégration dans la mondialisation. Légende : Les firmes transnationales dans le monde

Ces sièges sociaux sont donc souvent près des centres financiers mondiaux.

Les centres de décisions liés à la finance mondiale

Les centres de décision financiers mondiaux correspondent surtout aux banques, aux compagnies d’assurance et aux bourses.

bannière definition

Définition

Bourse :

Une bourse est un marché organisé où s’achètent et se vendent des matières premières, des parts d’entreprises (actions par exemple).

Ces centres de décisions financiers sont au cœur des économies, des sociétés et des territoires mondiaux. Ils interviennent en effet dans de multiples domaines : octroi de prêts et de multiples produits financiers, gestion de comptes, spéculations boursières, investissements.

bannière definition

Définition

Spéculation financière :

Les spéculations consistent à anticiper l’évolution des prix d’une action et à essayer d’en tirer profit. Le spéculateur va acheter s’il pense qu’une action va être rentable et inversement.

bannière à retenir

À retenir

Les centres financiers pilotent la vie quotidienne de milliards d’individus.

bannière exemple

Exemple

Le prix mondial du cacao dans une bourse agricole à Chicago aura des répercussions sur la vie quotidienne de petits producteurs africains à des milliers de kilomètres de là. Ces derniers pourront vendre leurs produits à un prix plus ou moins élevé selon le cours fixé par la bourse en fonction de l’offre et de la demande mondiale.

Ces centres de décision politiques, économiques et financiers n’ont pas tous le même poids au niveau mondial. Il en découle une certaine hiérarchie qui s’est transformée ces dernières années.

L’évolution de la localisation des centres de décision mondiaux

La localisation des centres de décisions mondiaux obéit à une logique évidente. Un territoire très bien intégré dans la mondialisation contient de nombreux centres de décisions politiques, économiques et financiers ainsi que des institutions internationales et inversement. Cependant, les dynamiques territoriales ont évolué ces dernières années.

La persistance d’une polarisation en direction des anciennes puissances

bannière à retenir

À retenir

Les pôles majeurs de la mondialisation (Asie orientale, Union européenne, Amérique du Nord) disposent encore aujourd’hui des principaux centres de décision économiques et financiers mondiaux. Les plus grandes FTN se localisent majoritairement aux États-Unis, en Europe et au Japon.

Les métropoles qui accueillent les sièges sociaux de ces FTN ne correspondent pas obligatoirement aux capitales politiques. Aux États-Unis par exemple, la Silicon Valley est privilégiée, de même que New York où l’on trouve désormais une « Silicon Alley » dans le quartier de Manhattan.

Les 20 premières entreprises mondiales en 2018

Entreprise Nationalité Siège social Secteur
1 Walmart USA Bettonville (Arkansas) Commerce de détail
2 Sinopec Chine Pékin Pétrole et gaz
3 Royal Dutch Shell Pays-Bas La Haye Pétrole et gaz
4 China Nat. Petroleum Corp. Chine Pékin Énergie
5 State Grid Chine Pékin Énergie
6 Saudi Aramco Arabie saoudite Dhahran (Golfe) Énergie
7 BP Royaume-Uni Londres Pétrole et gaz
8 ExxonMobil USA Irving (Texas) Pétrole et gaz
9 Volkswagen Allemagne Wolfsburg Automobile
10 Toyota Japon Toyotaville Automobile
11 Apple USA Cupertino (Silicon Valley) Téléphonie
12 Berkshire Hathaway USA Omaha (Nebraska) Finance
13 Amazon USA Seattle Commerce électronique
14 UnitedHealth Group USA Minnetonka (Minnesota) Assurance/bien-être
15 Samsung Electronics Corée du Sud Suwon Téléphonie
16 Glencore Suisse Baar Mines
17 McKesson USA San Francisco Bien-être
18 Daimler AG Allemagne Stuttgart Automobile
19 CVS Health USA Woonsocket (Rhode Island) Pharmacie
20 Total France Courbevoie (Paris) Pétrole et gaz

D’autres raisons reposent sur des avantages financiers accordés par la législation de certains pays. Au Royaume-Uni par exemple, le statut de non-résident dispense de payer des impôts sur les sommes gagnées dans d’autres pays tant qu’elles ne sont pas rapatriées. De fait, des sociétés étrangères s’installent à Londres pour profiter de cet avantage qui n’existe pas dans leur pays d’origine.

Le domaine de la finance est caractéristique aussi de la persistance de cette concentration dans les métropoles de la Triade. Les pays développés restent en possession aujourd’hui des trois quart des actifs et les États-Unis demeurent la première puissance financière mondiale grâce notamment à leurs banques.

bannière definition

Définition

Actifs :

Les actifs désignent, en finance, des titres ou des contrats qui peuvent engendrer des revenus.

IMG04 : Titre : Les territoires de commandement bancaire et financier mondial.

bannière à retenir

À retenir

Les deux premières bourses mondiales se situent à New York.

Il s’agit du  NYSE (New York Stock Exchange) et du NASDAQ (National Association of Security Dealers Automated Quotations).

La persistance de cette polarisation en direction de la Triade peut s’expliquer de différentes manières. La première raison remonte à l’hégémonie des plus anciennes places financières que sont Paris, Londres et New York. Pendant de nombreuses décennies, ces trois bourses n’ont pas laissé assez de place pour que d’autres puissent émerger.
Une autre raison est que ces bourses ont besoin de moyens technologiques avancés pour fonctionner : des serveurs sécurisés, des systèmes de paiement… De plus, les flux qui circulent entre ces bourses sont immatériels et doivent être très rapides. Enfin, ces flux fonctionnent en continu en fonction des fuseaux horaires : lorsque la bourse de Tokyo ferme, celle de Paris prend le relais et ainsi de suite.
Cependant, ces dernières années, les centres de décision se sont multipliés avec l’émergence asiatique.

Un basculement vers l’Asie

Jusque dans les années 1980, le centre de décision mondial économique et financier asiatique se trouvait à Tokyo, la capitale japonaise. Aujourd’hui, plusieurs pays émergents possèdent d’importants centres de décision comme à Bombay en Inde.
Dans les marchés agricoles, des places financières sont également apparues en Asie. Kuala Lumpur (capitale de la Malaisie) et Singapour sont désormais des lieux importants pour la fixation du prix de l’huile de palme à l’échelle mondiale.
La Chine occupe dans cet ensemble une place économique et financière de premier plan. Quatre des cinq premières banques mondiales sont chinoises (dont ICBC, devenue numéro un mondial). On trouve à Pékin, la capitale politique, des sièges sociaux d’entreprises chinoises. Pourtant, c’est Shanghai que le gouvernement a choisi pour être la vitrine de la transformation du pays. La place acquise par la ville comme place financière mondiale est hautement symbolique de ce basculement des centres de décision vers l’Asie ainsi que d’une hiérarchie qui se reconfigure progressivement. À Shanghai, la zone économique spéciale (ZES) de Pudong a été ouverte dès 1990.

bannière definition

Définition

ZES :

Les ZES sont des zones ouvertes par le gouvernement chinois aux entreprises étrangères sur le littoral. Ces dernières peuvent investir, bénéficier d’avantages fiscaux et faire produire à des coûts très compétitifs.

C’est dans ce secteur de Pudong qu’a émergé un nouveau quartier appelé Lujiazui. Il contient aujourd’hui le cœur économique de la ville sur 32 kilomètres carrés autour d’un parc, le Central Green Space. Beaucoup de compagnies étrangères bénéficiant de privilèges fiscaux s’y sont installées et le quartier accueille aussi plus de 500 banques et assurances. La bourse de Shanghai fonctionne également dans ce quartier. Des milliers d’emplois sont localisés dans une centaine de tours dont la très connue Oriental Pearl Tower (468 mètres).

IMG05 : Titre : Shanghai, un centre de décision mondial.

Enfin, depuis 2015, Luziajui fait partie d’une zone pilote expérimentale pour accentuer l’ouverture de la Chine. Selon les spécialistes, devenir la première place financière d’Asie pour Luziajui n’est plus qu’une question de temps (en 2019, Hong-Kong et Singapour étaient première et seconde dans le classement asiatique).

bannière à retenir

À retenir

Ce basculement vers l’Asie s’accompagne aussi de la création de nouveaux centres de décision destinés à concurrencer les anciens.

La Chine a en effet lancé, en 2015, la création de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB), dont le siège est à Pékin. Cela lui permet notamment de participer au financement du développement des pays des Suds. Washington a essayé, sans succès, de s’opposer au projet.
De même, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (les BRICS) ont créé en 2014 la Nouvelle banque de développement (NBD). Dotée de 100 milliards de dollars, son siège est à Shanghai. Le but est de financer des projets d’infrastructures, de santé ou d’éducation en direction des pays en développement avec des conditions d’emprunts peu contraignantes et gages de succès.

La multiplication des centres de décision à l’échelle mondiale entraîne une uniformisation des paysages dans les métropoles des Nords et des Suds.

Une uniformisation des centres de décisions à l’échelle mondiale

bannière à retenir

À retenir

Les centres de décision économiques et financiers sont devenus ces dernières années très visibles dans le paysage urbain sous la forme de quartiers d’affaires à l’architecture ultra-moderne.

Inspirés par les CBD (Central Business District) d’Amérique du Nord, le modèle s’est uniformisé à l’échelle mondiale. Les pays émergents et les pays pétroliers ont aménagé des quartiers spectaculaires tout comme les métropoles du Nord qui en ont fait de même, rendant leurs quartiers d’affaires plus visibles qu’auparavant. Ces quartiers ont acquis une sorte d’autonomie et leurs noms sont connus dans le monde entier. À Paris par exemple, le quartier de La Défense avec la célèbre Grande Arche comprend les bureaux d’importantes entreprises nationales et internationales.

La Défense Paris Géographie Terminale SchoolMouv Quartier de La Défense, Paris

À Londres, un nouveau quartier d’affaires a été construit sur d’anciens docks à l’Est de Londres. Canary Wharf comprend de nombreuses banques, des hôtels, des sociétés de services. Même chose à Bombay qui s’est doté d’un quartier d’affaires flambant neuf :

Alt texte Quartier de Canary Warf à Londres, Royaume-Uni

Nariman Point Géographie Terminale School Mouv Quartier de Nariman Point à Bombay, Inde

Ces deux quartiers sont récents et se ressemblent dans leurs architecture, le site choisi. Pourtant, le niveau de développement des deux pays n’est absolument pas identique.

Les « skyline », un ensemble de gratte-ciels construits au même endroit, semblent être le paysage obligatoire pour tout quartier d’affaires désireux de s’affirmer à l’échelle mondiale. De plus, la vie dans ces quartiers d’affaires est identique partout, elle y est ponctuelle avec peu ou pas de logements permanents. Les personnes viennent travailler dans ces lieux pendant la journée, s’y restaurent et les quittent le soir.

IMG09 : Légende : Le Global Power City Index est réalisé chaque année par la banque japonaise Nomura. Un comité d’experts (dont des géographes) analyse de nombreux éléments, regroupés en 6 catégories : l’économie, la recherche et le développement, l’interaction culturelle, la vivabilité, l’environnement et l’accessibilité. Ce classement propose ainsi un indicateur d’intégration des métropoles à la mondialisation.

Conclusion :

La localisation des centres de décision mondiaux est révélatrice des dynamiques mises en œuvre par la mondialisation. Ces centres de décision ont en effet une importance différente, évolutive qui révèle leur intégration dans la mondialisation. Ils sont donc classés, hiérarchisés en fonction de leur attractivité. Il semble certain désormais que le basculement vers l’Asie va se poursuivre au moins dans les domaines économiques et financiers. Il serait intéressant d’observer si, à l’avenir, les centres de décision politiques resteront dans les métropoles occidentales actuelles ou s’ils se déplaceront également aussi vers l’Asie.