Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La matière et l'esprit

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Problématiques

  • Et si l’esprit était, en réalité, composé seulement de matière ?
  • Si l’esprit est réduit au cerveau, à un système d’échanges neuronaux comparable au système d’exploitation d’un ordinateur, pourquoi ne sommes nous pas capables de créer une intelligence artificielle totalement similaire à l'esprit humain ?
  • L’esprit est-il ce petit supplément d’âme qui donne sa spécificité au genre humain ?
  • En somme, faut-il comprendre l’esprit comme une force mystérieuse et surpuissante, capable de maîtriser la matière ?

Définitions à connaître : matière, monisme.

  • La matière et l’esprit selon Platon

Depuis Platon, toute une tradition philosophique considère que l’esprit et la matière sont séparés. L’âme est immatérielle et immortelle tandis que le corps, mortel, est fait de matière. Le philosophe dit d’ailleurs que : « Le corps est le tombeau de l’âme ». Pour Platon, l’âme contemplait la vérité avant d’être incarnée dans un corps, avant que nous naissions. Sur Terre, l’Homme a conservé de sa vie de pur esprit un désir de vérité. Mais le corps vient contrarier ce désir de l’âme de retrouver sur Terre les vérités côtoyées avant sa naissance.

  • L’esprit selon Descartes

Pour Descartes aussi, l’existence de l’esprit est indiscutable. Au XVIIe siècle, il soutient également une conception dualiste de l’esprit et de la matière. Mais contrairement à Platon, son dualisme n’a pas de conséquences morales, il ne vise pas à distinguer les hommes vertueux et les mauvais. Le dualisme cartésien est la conclusion d’un raisonnement purement intellectuel, qui démontre que l’existence de l’esprit est en fait la seule vérité certaine en ce bas monde.

Dans le Discours de la méthode, Descartes explique que parfois, nos sens nous trompent. Ils peuvent nous faire percevoir une chose qui n’existe pas, ou bien différemment de ce que nous percevons. Notre ouïe, notre vue ou notre odorat ne sont pas infaillibles, ils peuvent facilement être trompés. Descartes prouve cette idée grâce à l’argument du rêve. Certains rêves sont tellement réalistes que nous les prenons pour la réalité. Nous y percevons des couleurs ou des sons, alors qu’ils sont le fruit de notre imagination. Puisque le rêve peut se faire passer pour le réel, comment différencier les deux ? Descartes estime que cela est impossible.

  • Pascal, un autre dualiste

Au XVIIe siècle, Pascal a dit : « L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. » Il veut dire qu'en tant qu'esprit, l'Homme domine toujours la matière. En effet, même si l’univers écrase l’Homme de sa grandeur infinie, l’Homme lui est supérieur parce qu’il sait qu’il est écrasé. Contrairement à l’univers, l'Homme a conscience de sa condition.

  • La volonté de la matière selon Freud

L’exemple des manifestations psychosomatiques étudiées par Freud lors de ses recherches sur l’Inconscient, montre que le corps parle lorsque l’esprit est silencieux. À travers son corps, le malade hystérique manifeste un désir que son esprit refuse de s’avouer et d’assumer. Ainsi, le corps hystérique a comme une existence autonome. Il manifeste une souffrance qui semble totalement indépendante de la conscience du malade, qui ne comprend pas sa souffrance et les raisons.

bannière à retenir

À retenir

  • Pour les dualistes, l’Homme peut maîtriser les besoins de son corps par la force de son esprit. Par l’intelligence technique, il peut exploiter les ressources naturelles. L’esprit est séparé de la matière et n’est pas limité par elle. Réduire l’esprit à de la matière revient à le comparer à une machine déterminée par l’ensemble des neurones qui la composent.
  • Or, en assimilant l’esprit à un ordinateur, on nie la spécificité de la conscience humaine, sa liberté absolue et son incroyable capacité de créativité. L’âme serait ce supplément qui donne à l’esprit le caractère unique et inimitable de la personne, et de l’ensemble de ses créations.
  • D’un autre côté, nous devons admettre que cette croyance en l’âme est totalement invérifiable. C’est pourquoi les monistes considèrent que l’esprit et le corps sont de même nature, et susceptibles d’être compris et exploités de la même manière. Identifier l'esprit a une entité mystérieuse capable de maîtriser le corps et la matière donne l’illusion à l’Homme d’être une force qui échappe aux lois de la nature. Bien exploitée dans les films d’anticipation ou d’horreur, cette illusion est totalement irrationnelle.