Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La Méditerranée : un espace de contacts entre trois civilisations

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Des affrontements violents : les guerres saintes

  • Les guerres saintes se développent en Méditerranée à partir du XIe siècle. Les chrétiens d’Occident (catholiques) affrontent les musulmans en Espagne et au Proche-Orient.
  • Reconquista : au XIe siècle, les rois catholiques d’Espagne se lancent à la reconquête des territoires tombés aux mains des musulmans quatre siècles plus tôt.
  • Dans un mouvement allant du nord vers le sud de la péninsule, les catholiques repoussent progressivement les musulmans.
  • 1212 : la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa marque le début de la reconquête de l’Andalousie. La Reconquista s’achève par la prise de Grenade, en 1492.
  • XIe siècle : expansion des Turcs musulmans en Orient. Les chrétiens d’Occident craignent de ne plus pouvoir se rendre en pèlerinage en Terre sainte.
  • 27 novembre 1095 : le pape Urbain II appelle à la croisade pour délivrer le tombeau du Christ.
  • La première croisade débute au printemps 1096 et se termine en 1099, lorsque les croisés prennent Jérusalem.
  • Ils s’installent en Syrie-Palestine, et créent les États latins d’Orient.
  • Fin du XIIe siècle, le chef musulman Saladin menace les États latins d’Orient.
  • Après neuf croisades pour les défendre, les États latins d’Orient sont définitivement pris par les musulmans deux siècles après leur création, en 1291.
  • Lors de la quatrième croisade (1202-1204), les croisés, éblouis par les richesses de Constantinople se livrent au pillage de la ville.
  • Ce pillage engendre une séparation définitive entre les Chrétiens catholiques d’Occident et les chrétiens orthodoxes de l’Empire byzantin.

D’intenses échanges commerciaux

  • Jusqu’au Xe siècle, le commerce en Méditerranée est dominé par les Byzantins et les Arabes.
  • À partir du XIe siècle, ces échanges connaissent un fort développement. Des milliers de navires sillonnent alors la Méditerranée.
  • Dès la fin du XIe siècle, les villes italiennes dominent le commerce méditerranéen (Venise, Gênes et Pise).
  • Elles signent des accords avec les califes et l’empereur byzantin. Les marchands italiens installent alors des comptoirs à Constantinople, dans les ports musulmans, ainsi que dans les États latins d’Orient.
  • Les marchands italiens y achètent des produits de grande valeur, très convoités, venus d’Asie. Ils les revendent ensuite en Occident.

De multiples échanges culturels entre les civilisations

  • Les connaissances scientifiques du monde musulman se diffusent en Occident à partir de l’Espagne, de la Sicile et du Proche-Orient.
  • La fabrication du papier, la fabrication de la soie, les techniques d’irrigation, les mathématiques, la médecine, les techniques de navigation parviennent en Occident, à partir du XIIe siècle, à travers les nombreux échanges entre les mondes chrétiens et musulmans.
  • À Tolède et à Palerme les manuscrits de l’Antiquité grecque sont traduit en latin et en arabe. Le Coran est aussi traduit en latin en 1142. Tous ces textes sont ensuite enseignés en Occident.
  • Des villes comme Tolède et les régions comme l’Andalousie et la Sicile sont des lieux où les civilisations de la Méditerranée se mélangent.
  • Ce sont des espaces de tolérance, où les croyants des différentes religions (chrétiens, musulmans, juifs) partagent des intérêts culturels, sociaux et économiques communs, et vivent en paix.
  • Ce métissage des cultures se retrouve dans les œuvres d’art et dans l’architecture, où l’on peut voir les influences byzantines, arabes et occidentales.