Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La Révolution française : une nouvelle conception de la nation reposant sur la citoyenneté (1789-1799)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Ce cours est en cours de création par nos équipes et il sera prêt pour la rentrée 2019 💪

La fin de l’Ancien Régime : ces trois journées révolutionnaires où le sujet devient progressivement citoyen (1789)

  • Durant la décennie 1780, la monarchie absolue doit faire face à une crise économique et frumentaire (pénuries alimentaires), sociale (inégalités de la société) et financière et politique (contestations des impôts et du caractère absolu du pouvoir du roi).
  • Louis XVI convoque les États généraux au mois de mai 1789. Mais la situation reste tendue.
  • La Révolution française éclate au début de l’été 1789.
  • Le serment du Jeu de paume prononcé le 20 juin 1789 a pour but la rédaction d’une constitution, substituant ainsi la souveraineté nationale à la souveraineté du roi.
  • La révolte populaire conduit à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789.
  • Les privilèges et droits féodaux sont abolis durant la nuit du 4 août et la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen est adoptée le 26 août.
  • Cette triple révolution politique, populaire puis sociale donne naissance à un nouveau système politique reposant sur la souveraineté nationale, le respect des nouveaux droits individuels et la volonté d’unir la nation française autour de ces grands principes.

Un pays en mutation, entre convulsions nationales et instabilité politique (1790-1799)

  • Le régime politique révolutionnaire est instable.
  • La tentative d’établissement d’une monarchie constitutionnelle échoue avec la fuite de la famille royale à Varennes le 21 juin 1791 : c’est la fin de la monarchie et le début de la République jacobine (22 septembre 1792).
  • Face aux menaces extérieures et intérieures, la République se dote d’un gouvernement de « Salut public » à partir de juin 1793. C’est le début de la Terreur, qui prend fin le 27 juillet 1794 avec l’exécution de Robespierre et de ses alliés.
  • À partir de 1795, la République devient plus modérée avec la mise en place d’une nouvelle Constitution qui donne naissance au Directoire.
  • Le coup d’État du général Napoléon Bonaparte (les 9 et 10 novembre 1799), en mettant fin au Directoire, semble clore la période révolutionnaire.
  • Le rapport de la religion à l’État est remis en question durant la Révolution. Une vague de déchristianisation touche la France, la religion étant assimilée à l’ordre ancien et à la soumission du peuple.
  • Les révolutionnaires entendent diffuser la République et les principes de la Révolution dans toute l’Europe : c’est l’émergence de l’idée de « Grande nation ». Le gouvernement entre ainsi en guerre contre l’empereur d’Autriche. C’est à partir de 1794 que la Révolution parvient à s’étendre en Europe par l’incorporation de territoires et la création de républiques sur le modèle français.