Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La ruse et le renard chez La Fontaine

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

  • Jean de La Fontaine est un célèbre fabuliste du XVIIe siècle. Ses fables sont de courts récits poétiques mettant en scène des animaux et dont le lecteur peut tirer un enseignement.
  • Le renard est un personnage qui revient à plusieurs reprises dans les fables de La Fontaine.
  • Il est traditionnellement représenté comme un personnage rusé.

Le renard rusé

  • Dans la fable « Le Corbeau et le Renard » de La Fontaine, le renard élabore une stratégie afin d’obtenir le fromage que tient le corbeau dans son bec. Il flatte alors le corbeau pour que celui-ci laisse tomber son fromage.
  • Une fable est écrite en vers. Elle est composée de deux parties : le récit et la morale.
  • Les animaux parlent, ils ont des traits de caractère et des comportements humains.
  • L’auteur personnifie les personnages du Corbeau et du Renard.
  • Le renard est rusé, il complimente le corbeau sur son physique, il le flatte.
  • Il se montre fourbe et hypocrite pour pousser le corbeau, par la flatterie, à lâcher son fromage en ouvrant le bec pour chanter.
  • Le lecteur peut alors faire le parallèle avec les hommes qui peuvent se montrer aussi rusés et hypocrites que le renard afin d’obtenir ce qu’ils souhaitent.
  • La fable a pour fonction de plaire mais aussi d’instruire le lecteur, c’est pourquoi elle comporte un enseignement.
  • La Fontaine enseigne ainsi le pouvoir du langage, car c’est un outil de séduction qui permet de manipuler les gens.
  • Le renard s’est en effet habilement servi du langage pour parvenir à ses fins.

Le renard trompé

  • Dans la fable « Le Coq et le Renard » de Jean de La Fontaine, le renard voit un coq perché sur un arbre et use d’un stratagème pour le faire descendre et le manger.
  • On assiste cependant dans cette fable à un retournement de situation qui est comique, puisque le coq se montre plus rusé que le renard.
  • Le coq rit donc de « sa peur » et le lecteur peut aussi se moquer du « trompeur trompé ».
  • La morale de cette fable est courte et écrite au présent de vérité générale.
  • Ce temps sert à exprimer un fait vrai tout le temps.
  • Cette morale exprime le fait qu’il est plaisant de duper quelqu’un qui souhaitait nous tromper.
  • La fable est séduisante pour le lecteur car c’est un récit court et amusant.
  • La mise en scène des animaux est une originalité qui apporte également un aspect divertissant et amusant.
  • Sous des apparences de conte pour enfant, la fable instruit le lecteur à propos du comportement humain et fait également des critiques de la société.
  • La ruse chez La Fontaine est tantôt au service des plus forts, tantôt au service des plus faibles et c’est toujours le plus rusé qui remporte le jeu.