Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le maître de la comédie au XVIIe siècle : Molière

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

  • Molière (1622-1673) est un célèbre dramaturge, comédien et metteur en scène français. Il a principalement écrit des farces et des comédies.
  • Il est parvenu à aborder des sujets compliqués (morale, religion, politique…), à travers le rire.

L’écriture du dramaturge

  • Molière n’obéit à aucune doctrine esthétique spécifique, car il puise son art dans son expérience, plutôt que dans des principes théoriques.
  • C’est pour cela qu’il a utilisé le genre de la farce, surtout à ses débuts.
  • Il use de plaisanteries bouffonnes et de jeux de scène inspirés de la commedia dell’arte.
  • Des éléments de farce s’insèrent également dans des pièces qui ne sont pas des farces, pour souligner des travers psychologiques ou des faits de sociétés.

Les objectifs du dramaturge

  • En utilisant la comédie, qui se veut plus profonde que la farce, Molière souhaitait « peindre d’après nature » les hommes et les vices.
  • Les personnages de Molières sont souvent obsédés par une idée fixe, qui les entraine parfois jusqu’à la folie, car le dramaturge veut mettre en garde son public contre des passions potentiellement destructrices.
  • Molière dénonce à travers le rire les pouvoirs abusifs et les impostures. La pièce Le Tartuffe par exemple cherche à montrer le pouvoir de l’hypocrisie, surtout lorsqu’elle s’appuie sur les prestiges de la religion. Cela sera mal supporté par les dévots.
  • De façon générale, à travers ses comédies, Molière met en scène des questions morales qui concernent la nature humaine, la société et les autorités. Il croit à une nature libre, mais raisonnable.

L'exemple de Dom Juan

  • Molière avait un double objectif avec la pièce Dom Juan :
  • divertir les spectateur, les faire rire, sans aucune intention critique ;
  • plaire, mais aussi instruire, à travers une leçon de morale destinée au public.
  • C’est une pièce qui n’obéit pas aux règles de la dramaturgie classique.
  • En effet, l’action se déroule pendant plus d’un jour, dans plusieurs lieux, et il y a plusieurs intrigues à la fois.
  • Nombreux éléments de farce : jeux de scène, style bas et familier, répétitions burlesques…
  • Présence d’éléments de tragédie : suppliques nobles et pathétiques, fatalité du destin, spectre, mort du héros, rebondissements et aventures
  • Personnages nombreux, avec les principaux :
  • Dom Louis, la figure du père, un personnage noble et plein de dignité.
  • Done Elvire, incarnation de la vertu au féminin, et de l’amour blessé.
  • Sganarelle : il est à la fois le double et le négatif de dom Juan. Il réaffirme les valeurs de la religion, mais avec sottise et impertinence, ce qui le rend presque aussi scandaleux que dom Juan.
  • Dom Juan : le personnage central, dont les principes sont le plaisir et l’inconstance. C’est un être immoral, mais malgré tout un homme de valeur.