Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le roman d'aventures merveilleux

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le héros du roman d’aventures merveilleux

  • Le roman d’aventures se fonde habituellement sur des situations ou des événements réalistes.
  • Mais le roman d’aventures peut aussi faire appel au merveilleux et ainsi donner lieu à des aventures uniques et extraordinaires.
  • Dans le roman merveilleux, des événements surnaturels arrivent et cela n’étonne pas les personnages. Le surnaturel, l’extraordinaire est la norme.
  • Le Hobbit de J.R.R. Tolkien est un roman d’aventures merveilleux publié en 1937.
  • Dans l’extrait présenté, le narrateur présente le héros mais aussi sa condition. Il définit ce qu’est un hobbit.
  • Il existe plusieurs types de phrases : la phrase interrogative, la phrase exclamative, la phrase impérative, la phrase déclarative affirmative et la phrase déclarative négative.
  • Le narrateur dresse un portrait physique du hobbit.
  • Les nombreux adjectifs qualificatifs employés servent à établir un portrait complet.
  • Le narrateur emploie le présent de l’indicatif dans sa description pour rendre sa description plus réelle : c’est un présent de vérité générale. Il s’agit pourtant d’un récit au passé, comme en témoignent les deux premières phrases où l’on peut relever l’imparfait de l’indicatif.
  • Le narrateur veut ainsi signifier que les hobbits existent toujours, qu’ils sont réels.
  • Le narrateur décrit également leur allure et leurs habitudes.
  • On voit qu’il s’agit d’êtres surnaturels car il est question de « magie ».
  • C’est donc bien un roman merveilleux.

La péripétie dans le roman d’aventures merveilleux

  • Une péripétie est un changement de situation dans l’intrigue.
  • Un récit est composé de différentes phases, c’est le schéma narratif. On trouve dans l’ordre la situation initiale, un élément déclencheur ou perturbateur, les péripéties, l’élément de résolution et la situation finale.
  • Dans la péripétie du Hobbit où le narrateur décrit le combat opposant un dragon au capitaine d’une compagnie d’archers, on voit qu’il s’agit d’un récit de combat. Les temps du récit sont employés.
  • Les temps du récit sont l’imparfait et le passé simple de l’indicatif.
  • Le combat oppose deux concurrents redoutables. Il s’agit d’un combat merveilleux puisque le dragon est un animal irréel et l’archer réussit un tir exceptionnel.
  • Le roman d’aventures merveilleux met en valeur le héros et son courage.
  • L’aventure se trouve amplifiée par le merveilleux puisque les personnages et les actions sont extraordinaires.