Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les années de Gaulle (1958-1969)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les crises de la IVe République

  • 1947-1958 : 24  gouvernements se sont succédés.
  • La IVe République a connu deux problèmes principaux : l’instabilité ministérielle puis la crise algérienne.
  • La IVe république était de type parlementaire. Les Présidents du Conseil avaient donc un pouvoir très réduit et étaient souvent renversés par l’Assemblée nationale. Les gouvernements durent alors parfois un seul jour.
  • À l’époque le président était élu au suffrage indirect par l’intermédiaire de grands électeurs.
  • Les trois partis qui dominent la vie politique d’alors sont : la SFIO, les radicaux, et le MRP. Deux partis sont dans l’opposition, le parti gaulliste et le parti communiste. Malgré tout, l’activité économique de la IVe République est importante. C’est le début des Trente Glorieuses.
  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les années sont intenses : reconstruction du monde avec l’ONU, construction européenne, nouvelle constitution en France, rebond économique, mais surtout la décolonisation.
  • 1954 : début du problème algérien.
  • 13 mai 1958 : insurrection d’Alger. Suite au soulèvement des Français d’Algérie, René Coty nomme Charles de Gaulle président du Conseil : c’est la fin de la IVe République.

Caractéristiques de la Ve République

  • Octobre 1958 : de Gaulle promulgue une nouvelle constitution.
  • Janvier 1959 : de Gaulle est officiellement investi. Il met en place un pouvoir fort et personnalisé. C’est un régime présidentiel. Le président peut choisir le Premier ministre, promulguer des lois, il est le chef des armée, peut dissoudre l’Assemblée nationale. De Gaulle privilégie les contacts directs, et met en place la logique du référendum.
  • 1962 : de Gaulle propose l’élection du président de la République au suffrage direct, et le oui l’emporte à 60 %.
  • Il tente de rétablir la grandeur de la France, en s’éloignant des États-Unis, en affirmant l’indépendance de la France au niveau politique et militaire. Dès 1960, la France obtient l’arme nucléaire. 1966 : il quitte l’OTAN. De Gaulle cherche à retrouver un principe de souveraineté nationale. Lorsque la guerre du Vietnam débute, de Gaulle critique ouvertement les États-Unis.

Un pouvoir contesté

  • 1965 : de Gaulle n’est réélu qu’au second tour des élections présidentielles face à François Mitterrand. On reproche en effet à de Gaulle d’avoir mis en place un exécutif concentrant trop de pouvoirs.
  • Mai 68 : les universités françaises se mettent en grève, suivies par les travailleurs.
  • 13 mai : la grève générale est déclarée sur tout le territoire français, ce qui paralyse le pays pendant des semaines. Cela provoque une crise politique sans précédent. De Gaulle dissout l’Assemblée nationale, et gagne finalement les élections.
  • 1969 : de Gaulle propose un référendum sur la régionalisation et la réforme du sénat. Il annonce que si le non l’emporte, il démissionne, ce qui se produit en avril 1969.