Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les espaces ruraux en Chine : continuité ou fragmentation ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le défi agricole chinois

  • L’agriculture est une activité non négligeable dans l’économie chinoise :
  • elle représente 8 % du PIB ;
  • elle emploie 27 % de la population active.
  • La Chine est un géant agricole à l’échelle de la planète (3e exportateur mondial de produits agricoles).
  • Ses espaces ruraux sont aussi la 1re réserve de terres rares au monde.
  • Le problème alimentaire est un défi de taille : la Chine doit nourrir environ 20 % de la population mondiale avec à sa disposition 9 % des terres arables.
  • Jusqu’au milieu des années 2000, les espaces agricoles chinois devaient nourrir la population et répondre à ce défi.
  • Pour atteindre l’autosuffisance, la politique poursuivie consistait à :
  • s’appuyer sur une multitude de petites exploitations familiales ;
  • augmenter la production de denrées stratégiques, selon un modèle productiviste ;
  • multiplier les travaux hydrauliques pour irriguer les terres agricoles.

Des espaces ruraux en mutation

  • Depuis la fin des années 1990, le modèle agricole chinois se transforme, et ce parce que :
  • l’exode rural a fait chuter le nombre d’actifs dans le secteur primaire ;
  • les ressources en eau sont de plus en plus limitées ;
  • l’impact environnemental du modèle productiviste devient très handicapant.
  • Les autorités chinoises ont donc lancé des « nouvelles campagnes socialistes ».
  • La filière agro-industrielle est en plein développement.
  • Depuis 2016, l’État chinois autorise la culture et la commercialisation de plantes OGM.
  • L’urbanisation et l’industrialisation ont fait reculer les terres agricoles.
  • Mais les villes et les campagnes connaissent une complémentarité accrue.
  • Par conséquent, on observe un éclatement des espaces ruraux chinois.

Les enjeux liés aux espaces ruraux chinois au XXIe siècle

  • Les espaces ruraux chinois font face à de graves problèmes environnementaux : l’eau et les sols sont fortement pollués.
  • Les autorités chinoises ont adopté le principe d’une « gouvernance écologique ».
  • D’autres plans ont été lancés dès les années 2010, avec pour objectifs :
  • diffuser des techniques d’irrigation plus économes ;
  • limiter les engrais et pesticides ;
  • mieux contrôler les élevages.
  • En Chine, les conflits d’usages autour des terres agricoles se multiplient. La terre étant une propriété collective, les paysans subissent diverses spoliations.
  • Le tourisme rural est un nouvel usage des espaces ruraux chinois. Les campagnes sont désormais vues comme des espaces chargés de valeurs traditionnelles.
  • La Chine acquiert de nouveaux espaces ruraux à l’étranger en menant une politique de land grabbing.