Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les grandes réformes administratives et sociales de la Révolution et de l’Empire

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le peuple entre 1789 et 1804

  • La séparation des pouvoirs et l’affirmation de la souveraineté du peuple constituent la première rupture profonde introduite par la Révolution.
  • À l’intérieur du peuple français, il existe toutefois des divisions :
  • au niveau politique, les sans-culottes sont soutenus par les Montagnards ;
  • les révolutionnaires modérés sont soutenus par les Girondins.
  • Tous les Français n’étaient pas révolutionnaires : une bonne partie de la France, surtout dans l’Ouest, était favorable à la monarchie.
  • Au cours des années 1790, on parle de guerre civile pour évoquer la lutte qui oppose partisans de la monarchie et révolutionnaires.
  • En prenant le pouvoir, Napoléon ne renie pas tous les acquis révolutionnaires : il maintient et approfondit certaines avancées.
  • Le Code civil est publié en 1804.
  • Napoléon pacifie la France, notamment en signant le Concordat de 1801.
  • Le peuple français lui donne, par plébiscite le consulat à vie.
  • Néanmoins, Napoléon réduit drastiquement la liberté d’expression et instaure le Livret ouvrier.

Les principales transformations de la société française

  • Lorsque le principe de souveraineté populaire est proclamé, et que l’égalité entre les personnes est inscrite dans la Constitution, la vie politique apparaît en France.
  • Il existe différentes tendances politiques dès le début de la Révolution, et les hommes politiques doivent désormais prendre en compte l’opinion du peuple avant de prendre des décisions.
  • La Révolution et l’Empire vont créer une série d’institutions qui permettent de former les nouveaux citoyens.
  • Création des lycées, destinés avant tout aux élites, qui pourront passer, à partir de 1808, le baccalauréat.
  • Invention du système métrique.
  • Avancées dans le domaine de la conjugalité : le mariage ne doit plus obligatoirement se faire à l’église, autorisation du divorce par consentement mutuel.

Les exclus de la Révolution et de l’Empire

  • Les femmes n’obtiennent pas plus de droits sous la Révolution et l’Empire. Certaines femmes ont pourtant tenté de faire entendre leur voix, notamment Olympe de Gouges, qui sera guillotinée.
  • Le principe de l’égalité ne parvient pas à remettre en cause l’esclavage, considéré comme un rouage essentiel du commerce international.
  • L’esclavage ne sera aboli qu’en 1848, lors de la Seconde République.
  • Malgré la proclamation du principe de souveraineté populaire, les plus démunis sont paradoxalement les classes populaires, tenues à l’écart des acquis révolutionnaires.
  • La Révolution française est à bien des égards une révolution faite par et pour la bourgeoisie.
  • Le vote est réservé aux hommes de plus de 25 ans payant l’impôt. Il s’agit donc d’un suffrage censitaire, dont sont exclus les plus pauvres.
  • Il faudra attendre 1848 pour que le suffrage universel masculin soit appliqué.