Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Origine et mécanismes de la cancérisation

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

La cancérisation

  • Un cancer est une multiplication anarchique des cellules somatiques au sein d'un tissu donné et donnera lieu à une ou plusieurs tumeurs.
  • Au stade précancéreux, seules quelques cellules se transforment et modifient leur métabolisme pour ensuite proliférer de façon incontrôlée dans les tissus, formant alors une tumeur (bégnine ou maligne).
  • Aux stades peu avancés du cancer, la tumeur reste confinée dans un organe et provoque les symptômes physiques du cancer.
  • La tumeur se développe en s’approvisionnant en nutriments et stimule la croissance de vaisseaux sanguins, c’est la néo-angiogenèse.
  • Aux stades avancés du cancer, les cellules de la tumeur vont migrer et envahir les organes et tissus voisins pour développer de nouvelles tumeurs : les métastases.
  • Lors de la division cellulaire, les cellules cancéreuses présentent des mutations qui les amènent à se multiplier.
  • Elles acquièrent aussi la possibilité d’échapper à l'apoptose.
  • Ces cellules mutées donnent lieu à l'apparition de nouveaux allèles, ou à un cancer.
  • Les gènes impactés sont donc le plus souvent les gènes suppresseurs de tumeur qui codent pour des protéines bloquant la division cellulaire et entraînant l'apoptose.
  • Lorsque la molécule d’ADN est endommagée, le gène p53 est activé et la protéine P53 est produite. Si l’ADN n’est pas réparé, P53 provoque la mort de la cellule. Dans le cas contraire, elle entre dans un nouveau cycle de réplication.
  • Ce gène joue donc un rôle essentiel dans le maintien de l'intégrité du génome et du cycle cellulaire dans les tissus.

Origines de la cancérisation

  • Le cancer est une maladie multifactorielle.
  • Les mutations spontanées se produisent pendant la phase de réplication.
  • Les agents mutagènes sont des agents physiques ou chimiques qui augmentent la fréquence des mutations dans l'organisme et agissent directement sur la molécule d’ADN.
  • Les plus connus sont le tabac et les ultraviolets.
  • Il existe des susceptibilités génétiques provoquant un risque de développer un cancer : en fonction de l’environnement, l’individu pourra, ou non, développer un cancer.
  • Certains virus ont un pouvoir cancérigène :
  • l'hépatite B donne lieu au cancer du foie ;
  • le papillomavirus est à l'origine d'une partie des cancers du col de l'utérus.

Mesures préventives

  • Plusieurs dépistages sont proposés afin de repérer une possible tumeur à un stade initial.
  • Plus tôt le cancer est pris en charge, plus fort sera le taux de rémission.
  • Contre les cancers dus à des infections virales, la vaccination préventive est un des moyens les plus sûrs.
  • Pour limiter les effets des agents mutagènes, l'évitement est la meilleure prévention possible. Doivent être évités :
  • le tabagisme actif ou passif ;
  • le soleil, qui génère le plus de radiations UV.
  • Lorsque l’opération est possible, l’ablation de la tumeur par chirurgie est pratiquée. Elle peut être complétée par :
  • la radiothérapie ;
  • la chimiothérapie.
  • Ces deux traitements peuvent faire apparaître des effets secondaires néfastes et n’éliminent pas toutes les cellules cancéreuses, il y a donc un risque de rechute.