Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Système d'exploitation et logiciel

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Le système d’exploitation

Système d’exploitation

  • Le système d’exploitation permet le partage des ressources matérielles d’un ordinateur entre les différentes applications et utilisateurs qui y accèdent.
  • Windows, macOS ou encore Linux sont tous trois des systèmes d’exploitation.
  • Le système d’exploitation est un intermédiaire entre le matériel et les applications.

Les fonctions d’un système d’exploitation

  • Les fonctions de base d’un système d’exploitation sont d’assurer la gestion des accès au processeur, à la mémoire, aux périphériques d’entrée/sortie.
  • On peut lui reconnaître d’autres rôles comme la gestion de fichiers, mais aussi la gestion des utilisateurs et des droits des utilisateurs.

Les systèmes d’exploitation libres et propriétaires

  • Sur leurs ordinateurs personnels, les particuliers comme les professionnels utilisent communément Windows (développé par Microsoft) ou macOS (développé par Apple).
  • Les matériels mobiles reprennant en plus petit l’architecture d’un ordinateur classique, sont dotés d’un système d’exploitation, comme Android (développé par Google) ou iOS (développé par Apple).
  • Si tous ces systèmes d’exploitation ont la même vocation, certains sont libres (Linux ou Android) tandis que les autres sont dits propriétaires.

Les commandes de base sous Linux

  • L’application qui donne accès aux commandes en mode texte est presque systématiquement appelée « Terminal » ou « Console ».

Les commandes de base

  • Sous Linux, les fichiers sont organisés selon une structure en arbre : arborescence
  • À tout moment, toute application se trouvant à un endroit d’une arborescence est le répertoire courant.
  • Pour localiser un élément dans cette arborescence, on peut utiliser un chemin absolu ou chemin relatif. « .. » correspond à un déplacement d’un niveau plus haut vers la racine.
  • Voici les commandes fréquemment utilisées :
  • Connaître le chemin du répertoire courant : pwd
  • Changer de répertoire courant : cd suivi du chemin relatif ou absolu vers le nouveau répertoire.
  • Connaître le contenu du répertoire courant : ls
  • Créer un répertoire dans le répertoire courant : mkdir suivi du nom du répertoire à créer.
  • Supprimer un fichier ou un répertoire dans le répertoire courant : rm suivi du nom du répertoire à supprimer.
  • Dupliquer / créer une copier un fichier dans le répertoire courant : cp

Informations système

  • date : pour connaître l’heure réglée sur l’ordinateur
  • free : pour obtenir un résumé sur l’utilisation de la RAM
  • ping suivi d’une adresse IP : pour connaître la connectivité de son ordinateur avec l’équipement qui porte l’adresse IP visée par le ping.

Gestion des droits d’accès aux fichiers

Organisation des utilisateurs sous Linux

  • Il existe sous Linux un utilisateur particulier qui dispose de tous les droits : il s’agit du super utilisateur, root ou encore administrateur.
  • Pour faciliter l’administration des droits accordés à chacun des utilisateurs déclarés dans le système d’exploitation, il est possible d’organiser ces derniers en groupes, pour accorder les droits au groupe.

Types d’accès accordés

  • Droits accorder sur un fichier ou un répertoire :
  • l’accès en lecture, traduit sous Linux avec la lettre r ;
  • l’accès en écriture, traduit avec la lettre w ;
  • l’accès en exécution, traduit par la lettre x.
  • Les droits sont accordés à 3 catégories d’utilisateurs :
  • le propriétaire de l’élément, désigné par la lettre u ;
  • le groupe d’utilisateurs auquel est associé l’élément, désigné par la lettre g ;
  • tous les autres utilisateurs, désignés par la lettre o.
  • tous les utilisateurs, quels qu’ils soient, désignés par la lettre a.

Outils pour gérer les droits d’accès

  • Changer le propriétaire ou le groupe d’un élément : « chown proriétaire:groupe element ».
  • Changer les droits d’accès à un élément : la syntaxe est la suivante :

chmod [u g o a] [+ - =] [r w x] nom de l’élément

  • [u g o a] : indique sur quelle catégorie d’utilisateur on veut intervenir ;
  • [+ - = ] : indique si l’on supprime (-), ajoute (+) où remet au défaut (=) les droits d’accès ;
  • [r w x] : indique les droits d’accès concernés à ajouter ou supprimer.