Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Ivanhoé, Walter Scott
Fiche de lecture

Contexte

Avec Ivanhoé, Walter Scott invente le roman historique, en mettant au premier plan l’Histoire plutôt que l’histoire des personnages. Son œuvre a eu une grande influence sur celle d’auteurs français tels que Balzac, Hugo ou Dumas qui s’inspira directement de Scott pour écrire une version française d’Ivanhoé.

Walter Scott

1819

Ivanhoé

Genre

Roman

Personnages

Richard Cœur de Lion : Richard Cœur de Lion est le roi normand d’Angleterre, de retour de croisade sous la fausse identité du chevalier Noir-Fainéant.

Cédric de Rotherwood : Cédric de Rotherwood est un noble saxon qui souhaite voir son peuple reprendre le trône d’Angleterre.

Wilfrid Ivanhoé : Wilfrid Ivanhoé, ou le chevalier Déshérité, est le fils de Cédric de Rotherwood.

Lady Rowena : Lady Rowena est une princesse saxonne, aimée et amoureuse d’Ivanhoé, pupille de Cédric de Rotherwood.

Athelstane de Coringsburg : Athelstane de Coringsburg est un descendant des anciens rois saxons à qui Cédric de Rotherwood veut marier Lady Rowena.

Prince Jean : Prince Jean est le frère de Richard Cœur de Lion.

Rebecca : Rebecca est une jeune femme juive.

Brian de Bois-Guilbert : Brian de Bois-Guilbert est un ennemi d’Ivanhoé amoureux de Rebecca.

Thèmes

Un roman historique : Si Scott recherche, dans cette peinture de l’Angleterre de la fin du XIIe siècle, l’exactitude ou la vraisemblance historique, il y parvient sans alourdir son œuvre mais au contraire en la rendant vivante aux yeux du lecteur. Il y dissémine habilement les informations, avec une grande précision. Les personnages sont définis par leur situation dans le contexte historique : Cédric représente l’opposition farouche des Saxons aux Normands ; Ivanhoé représente le parti des Saxons qui veulent faire alliance avec les Normands à condition de voir rétablir leurs droits.

Une œuvre romanesque : Ivanhoé reste avant tout une œuvre romanesque où le lecteur se plaît à suivre les aventures des personnages pour elles-mêmes, tout en appréciant la simplicité du style. Ainsi, d’après Alexandre Pouchkine, « le vrai délice des romans de Walter Scott vient de ce que nous y prenons connaissance du temps passé, non à travers le style ampoulé des tragédies françaises… mais comme s’il s’agissait de la vie quotidienne ».

Résumé

À la fin du XIIe siècle en Angleterre cohabitent difficilement Normands et Saxons, deux peuples aux langues et aux coutumes différentes, les premiers ayant vaincu les seconds en 1066. Cédric de Rotherwood, noble saxon, souhaite faire accéder au trône Athelstane de Coningsburgh, un descendant des anciens rois saxons, en lui faisant épouser sa pupille, Lady Rowena, elle-même princesse saxonne. Mais celle-ci refuse, amoureuse et aimée de Wilfried d’Ivanhoé, fils de Cédric, que ce dernier a banni quand il s’est mis au service du roi Richard Cœur de Lion. À son retour de croisade en Terre Sainte où il a combattu avec le roi, le jeune Wilfried doit se battre pour récupérer son fief d’Ivanhoé et permettre à Richard de retrouver son trône.

Chapitres 1 à 14

Lors du tournoi organisé entre Normands et Saxons à Ashby, un chevalier inconnu, le Déshérité, défie tous les plus grands chevaliers du prince normand Jean, qui cherche à s’emparer du trône de son frère Richard Cœur de Lion. Ce chevalier est en fait Wilfried d’Ivanhoé, de retour de croisade où il a combattu auprès du roi. Blessé lors de la lutte finale, il remporte néanmoins le tournoi grâce au chevalier Noir-Fainéant, qui n’est autre que Richard Cœur de Lion lui-même, revenu en grand secret.

Chapitres 15 à 28

Accompagné de Robin Hood de Locksley, le roi Richard Cœur de Lion donne l’assaut au château de Torquilstone où Ivanhoé est retenu prisonnier avec son père Cédric, Rowena, Athelstone et Rebecca qui soigne sa blessure. Mais cette dernière est emmenée par Bois-Guilbert, qui l’aime.

Chapitres 28 à 44

Bois-Guilbert, repoussé par Rebecca, l’accuse de sorcellerie et la condamne au bûcher. Ivanhoé sauve la jeune fille en sortant vainqueur d’un duel contre Bois-Guilbert. Cédric finit par accepter le mariage d’Ivanhoé avec Rowena.

Citation

À propos des Juifs :
« Sous les prétextes les plus futiles et les plus déraisonnables, ainsi que sur les accusations les plus absurdes et les plus vaines, leurs personnes et leurs biens étaient abandonnés à tous les caprices de la fureur populaire ; car les Normands, les Saxons, les Danois et les Bretons, si hostiles qu’ils fussent les uns aux autres, rivalisaient de férocité envers une nation que chacun se faisait un devoir de haïr, de vilipender, de mépriser, de piller et de persécuter. »

Chapitre 6

Ivanhoé à Robin Wood :
« Vous devez savoir, d’ailleurs, que plaisanter avec un roi, même dans ses moments d’abandon, c’est jouer avec un lion qui, à la moindre provocation, se sert de ses dents et de ses griffes. »

Chapitre 16

« Lorsque Cédric le Saxon vit son fils tomber évanoui dans la lice à Ashby, son premier mouvement fut de donner des ordres pour qu’on le remît aux soins de ses serviteurs ; mais les mots s’arrêtèrent dans son gosier ; il ne put prendre sur lui de reconnaître, en présence d’une pareille assemblée, le fils qu’il avait renié et déshérité. »

Chapitre 18

À propos de Richard Cœur de Lion :
« Ainsi son règne fut-il comme le cours d’un météore rapide et étincelant qui parcourt le ciel, répandant autour de lui une lumière éblouissante, mais inutile, que remplace aussitôt une obscurité profonde. Ces hauts faits chevaleresques fournirent des sujets de chants aux bardes et aux ménestrels, mais ne laissèrent à son pays aucun de ces bienfaits durables sur lesquels l’histoire aime à s’arrêter et qu’elle présente comme un exemple à la postérité. »

Chapitre 41