Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'Île des esclaves, Marivaux
Fiche de lecture

Contexte

L’Île des esclaves est une comédie en un acte et onze scènes en prose créée par Marivaux en 1725. Beaumarchais qualifié cette pièce de « petit bijou ». Dans les années 1720, les thèmes de l’île et du naufrage sont à la mode (Robinson Crusoé, Les Voyages de Gulliver, etc.).

En 1720, Marivaux est ruiné par la faillite du système de Law. En 1723 débute le règne de Louis XV. Cette époque est marquée par le début d’une évolution de la société française qui aboutira à la Révolution. Des idées nouvelles se propagent dans les salons et ailleurs. Les philosophes (Montesquieu, Voltaire, Rousseau, etc.) contestent la monarchie absolue, la religion et l’obscurantisme.

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux dit Marivaux

1725

L'Île des esclaves

Genre

Théâtre

Personnages

Iphicrate : Général athénien, maître.

Arlequin : Esclave d’Iphicrate.

Euphrosine : Dame athénienne.

Cléanthis : Esclave et servante d’Euphrosine.

Trivelin : Magistrat de l'île.

Habitants de l'île

Thèmes

Satire sociale : L’Île des esclaves est une satire sociale. Marivaux veut faire réfléchir le spectateur à de nouveaux rapports sociaux. On retrouve dans cette pièce le traditionnel couple maître-valet à travers deux exercices : l’utopie et la comédie de mœurs.

Marivaux utilise ces procédés pour évoquer l’aliénation sociale et l’exclusion. Il s’inspire du thème des Saturnales, une fête de la Rome antique où pendant un court temps, les esclaves sont libérés de leur servitude et échangent de rôle avec leurs maîtres.

Le fait de placer son intrigue dans un cadre utopique (une île) permet à Marivaux d’estomper légèrement la vigueur de son propos.

Résumé

Comédie en un acte, L’Île des esclaves raconte le naufrage d’Iphicrate et son valet Arlequin sur une île sur laquelle les maîtres deviennent des valets et les valets des maîtres.

Scène 1

Iphicrate, noble athénien, et son domestique Arlequin échouent sur une île qui est le refuge d’anciens esclaves révoltés. Ici, les maîtres deviennent les serviteurs de leurs anciens laquais. Arlequin profite de la situation, Iphicrate tente de le punir par un coup d’épée.

Scène 2

Trivelin, le maître des lieux, arrive et désarme Iphicrate. Il explique aux deux hommes les lois et le projet de l’île. Elle est destinée à humaniser les anciens maîtres qui, en devenant esclaves, vont prendre conscience de ce qu’ils faisaient subir à leurs domestiques. Au bout de trois ans, les nouveaux seigneurs redonnent la liberté et les privilèges aux servants.

Scène 3

Arlequin et Iphicrate rencontrent Euphrosine, une aristocrate, et Cléanthis, sa servante, qui ont dû échanger leurs patronymes. Trivelin demande aux femmes de livrer un portrait de l’autre. Celui que fait l’ancienne domestique de sa maîtresse n’est pas très flatteur.

Scène 4

Euphrosine est révoltée par les propos de sa servante. Trivelin lui demande si ce portrait est fidèle à la réalité. La jeune femme finit par reconnaître que oui.

Scène 5

Iphicrate, lui aussi, accepte mal le portrait que son valet fait de lui.

Scène 6

Arlequin et Cléanthis imitent les conversations galantes que leurs maîtres avaient, mais finalement n’en éprouvent aucun plaisir. Arlequin imagine qu’ils courtiseront chacun leur ancien seigneur pour tirer avantage de leur nouvelle situation.

Scène 7

Cléanthis ordonne à Euphrosine de céder à l’amour d’Arlequin qui est un meilleur parti que ses anciens amants.

Scène 8

De son côté Arlequin tente, maladroitement, de séduire Euphrosine qui finalement se met à pleurer et se plaint.

Scène 9

Son ancien maître, Iphicrate, lui reproche son attitude et lui fait quelques déclarations d’amitié qui l’émeuvent aux larmes. Les deux reconnaissent leurs torts et se pardonnent. Arlequin décide alors de retourner à sa condition de serviteur.

Scène 10

Cléanthis est touchée par la générosité d’Arlequin. Iphicrate, quant à lui, essaie de convaincre Euphrosine de la sincérité des serviteurs. Elle est attendrie et reconnaît son injustice envers sa servante.

Scène 11

Trivelin vient donc rappeler que la vocation de l’île est vertueuse. Chacun doit se corriger. Ayant médité sur le hasard des conditions, étant devenu sages et bienveillants, les maitres et valets repartent à Athènes réconciliés.

Citation

« Nous vous jetons dans l'esclavage pour vous rendre sensibles aux maux qu'on y éprouve : nous vous humilions, afin que, nous trouvant superbes, vous vous reprochiez de l'avoir été. »

Scène 2

« Parce que je me moque un petit brin de toi ; cela empêche-t-il que je t'aime ? Tu disais bien que tu m'aimais, toi, quand tu me faisais battre ; est-ce que les étrivières sont plus honnêtes que les moqueries ? »

Scène 9

« Je veux être un homme de bien ; n'est-ce pas là un beau projet ? »

Scène 10

« Vous avez été leurs maîtres, et vous en avez mal agi ; ils sont devenus les vôtres, et ils vous pardonnent ; faites vos réflexions là-dessus. La différence des conditions n’est qu’une épreuve que les dieux font sur nous. »

Scène 11