Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Chasles
Scientifique

Biographie

Michel Chasles, d'abord prénommé Floréal par ses parents (il changera de prénom vers ses 16 ns), naît le 15 novembre 1793 à Éperon (Eure-et-Loir). Issu d'une famille aisée, il fait ses études au lycée de Chartres puis au lycée impérial à Paris. Il étudie ensuite de 1812 à 1814 à l’École polytechnique de Paris. À la fin de ses études, il retourne chez ses parents à Chartres et publie plusieurs articles scientifiques dans la Correspondance sur l’École polytechnique (le journal de l’École). Vivant de la fortune de son père, il n'a pas besoin d'emploi pour vivre et se consacre à ses recherches mathématiques. En 1837, il publie son premier ouvrage, Aperçu historique sur l'origine et le développement des méthodes en géométrie, qui lui permettra d'acquérir une réputation de grand mathématicien. Il accepte, en 1841, un poste de professeur de machines et d'hydraulique, d'astronomie et de géodésie (science attachée à résoudre le problème des dimensions et la forme de la planète) à l’École polytechnique. Il quitte ce poste en  1851, année où il est élu membre de l'Académie des sciences. il décède le 18  décembre de la même année à Paris.

1793 - 1880

Status

Mathématicien

Bibliographie sélective

Aperçu historique sur l'origine et le développement des méthodes en géométrie 1837

Œuvre

Passionné par les mathématiques et surtout la géométrie, Chasles est le premier à consacrer de grandes recherches à ce domaine. Son nom reste associé à la relation de Chasles, qu'il expose dans son traité de 1852, Traité de géométrie supérieure, où il regroupe une grande partie de ses recherches en géométrie. Cette relation mathématique utilisée pour faire la somme de plusieurs vecteurs en géométrie définie que pour trois points $A, B, C$ d'une droite on a $AB + BC = AC$. Elle définie également que les trois points $(A, B, C)$ d'un plan sont liés par la relation : $\overrightarrow{AB} + \overrightarrow{BC} = \overrightarrow{AC}$. Cette relation lui est attribuée bien qu'elle était déjà utilisée longtemps avant lui. Il a également inventé le terme homothétie qui désigne une application géométrique permettant de produire l'agrandissement ou la réduction d'une figure à partir d'un point fixe $O$ de l'espace et du rapport (d'agrandissement ou de réduction) $k$ définit tel que chaque point $M$ de la figure permet de construire le point $M'$ selon la relation vecteur $OM' = k \times \overrightarrow{OM}$.