Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Hamilton
Scientifique

Biographie

Crédit image : Sir William Rowan Hamilton - Domaine public- CC-PD-Mark

William Rowan Hamilton est un mathématicien irlandais, né le 4 août 1805 à Dublin. Très jeune, il commence à lire des œuvres telles que Arithmetica Universalis et Principia de Newton. À partir de 1923, il étudie à Trinity College, à Dublin, où il fait un travail admirable en optique. Puis il devient professeur d’astronomie, quatre ans plus tard, et se voit nommé astronome royal à l’observatoire de Dunsink.
En 1835, il est récompensé de la Royal Medal. Deux années ans plus tard, il est élu président de la Royal Irish Academy pour ses travaux exceptionnels. Il le restera jusqu’en 1846. Il eut également le mérite d’être membre correspondant de l’Académie des sciences de Russie.
La plus grande découverte d’Hamilton a été le 16 octobre 1843, lorsqu’il invente les quaternions, c’est pour lui une suite ordonnée de quatre nombres réels. Il nomme le premier la partie scalaire et le reste la partie vectorielle.
Ces quaternions qui devaient être une alternative à l’algèbre vectorielle occupèrent totalement les six dernières années de la vie d’Hamilton.
Il meurt le 2 septembre 1865, à Dublin.

1805 - 1865

Statut

Mathématicien

Physicien

Astronome

Bibliographie sélective

Lectures on Quaternions1853

Elements of Quaternions1866 (Posthume)

Œuvre

William Rowan Hamilton a consacré sa vie à l’étude des mathématiques et de la physique.
Dans le domaine des mathématiques, il a été l’inventeur des quaternions. Cet outil offre une notation plus adaptée que celles déjà existantes. Mais il est surtout utile aujourd’hui dans le traitement du signal, l’animation, la synthèse d’image, et la mécanique orbitale. C’est avec les quaternions qu’Hamilton invente la mot « vecteur ». Il étudia aussi les solutions algébriques des équations du 5e degré et les solutions de certaines classes d’équation différentielle.
Il a aussi été l’inventeur de l’hodographe, un diagramme qui permet de représenter les vitesses relatives de plusieurs points en mouvement dans un même fluide ou corps déformable.