Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Moivre
Scientifique

Biographie

Crédit image : Abraham de Moivre - Domaine public- CC-PD-Mark

Abraham de Moivre est un mathématicien anglais d’origine française, né le 26 mai 1667, à Vitry-le-François, en France.
Il débute sa scolarité à l’école catholique des frères chrétiens de Vitry, puis à onze ans, il étudie au sein de l’académie protestante de Sedan avant de continuer ses études à Saumur.
En 1685, à la suite de la révocation de l’édit de Nantes, il est emprisonné pendant trois ans pour raison religieuse. À sa sortie, il part vivre en Angleterre et prend la nationalité anglaise.
Son attrait pour les mathématiques lui vient après la lecture de Principia de Newton.
En 1697, il est reçu à la Royal Society et se lie d’amitié avec Isaac Newton et Edmond Halley.
Le 27 juin 1754, il est élu membre étranger de l’Académie des sciences de Paris. Il meurt cinq mois plus tard, jour pour jour, à Londres, en ayant prédit le jour de sa mort, tel Cardan, grâce à un raisonnement mathématiques.

1667 - 1754

Statut

Mathématicien

Bibliographie sélective

The Doctrine of Chances 1718

Annuities on Lives 1724

Miscellanea analytica 1730

Œuvre

Moivre a fait progresser les mathématiques dans plusieurs directions. En 1707, il fait avancer la trigonométrie et l’analyse en y introduisant la notion des quantités imaginaires.
On lui doit la formule qui porte son nom : (cos(x)+isin(x))n=cos(nx)+isin(nx)\left(\cos(x)+ i \sin(x)\right)^n=\cos(nx)+ i \sin(nx)
Cette formule sera plus tard retravailler par Pierre-Simon de Laplace, modifiant le nom de la formule en théorème de Moivre-Laplace. Onze années plus tard, Moivre publie un écrit sur le calcul des probabilités en donnant la première définition de l’indépendance statistique. Il y expose également la règle des probabilités composées.
En 1733, il démontre qu’il est possible d’approcher une loi binomiale par une loi normale lorsque les paramètres n et p de la loi binomiale répondent à certaines conditions.