Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Champ électrique et électrostatique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Vous lisez peut-être ce cours sur un téléphone ou une tablette tactile. Cet appareil électrique est alimenté par une batterie tant que la tension aux bornes de celle-ci est suffisante. Le courant est alors généré par le champ électrique.

De plus, on peut, par contact sur l’écran, faire défiler la page ou sélectionner un élément. Ceci est possible par une interaction électrostatique entre le doigt ou un stylet et l’écran.

Ce chapitre présente les caractéristiques de l’interaction électrostatique, ses sources, et les grandeurs qui permettent de la représenter : la force de Coulomb et le champ électrostatique.

L’interaction électrostatique

La charge électrique

bannière rappel

Rappel

La matière est constituée d’atomes dont les composants sont les noyaux atomiques, chargés positivement, et les électrons, chargés négativement.

  • On note ee la charge élémentaire :

e1,6×1019 Ce\approx1,6\times10^{-19}\ \text{C}

La charge d’un électron vaut e-e, et la charge d’un proton vaut ee.

La charge électrique est une propriété intrinsèque des particules.
Généralement, un atome est neutre, car il contient autant de charges positives, les protons, que de charges négatives, les électrons.

  • Mais si on arrache des électrons à un objet, celui-ci est alors chargé positivement. Sa charge vaut alors q=e×nq=e\times n, avec nn le nombre d’électrons manquants.
  • Si on lui ajoute des électrons, il porte alors une charge négative q=e×nq=-e\times n, avec nn le nombre d’électrons en excès.

Pour simplifier l’étude des actions extérieures sur un objet porteur de charge électrique, on peut l’assimiler à un point. Le principe est le même que dans le modèle du point matériel.

  • Le point représentant l’objet porteur de charge est généralement son centre de gravité.
bannière definition

Définition

Charge ponctuelle :

Une charge ponctuelle est la représentation d’un objet porteur d’une charge électrique. Celui-ci est alors assimilé à un point.

  • On considère que toutes les charges électriques de l’objet sont situées en ce point.

Interaction électrostatique

  • Considérons l’expérience suivante.

Des confettis de papier, de quelques millimètres de côté, sont disposés sur une table. On frotte une règle en plastique sur un tissu synthétique, par exemple un chiffon en microfibre.

  • Quand on approche la règle à moins d’un centimètre des confettis, ceux-ci sont soulevés et viennent se coller contre la règle.

Ce mouvement n’est pas provoqué par l’attraction gravitationnelle de la règle. Si c’était le cas, aucune préparation ne serait nécessaire. En frottant la règle, on en arrache des électrons. Les confettis a priori neutres contiennent en fait une infime fraction d’électrons excédentaires.

  • Ainsi, les objets en interaction portent des charges opposées et s’attirent sous l’effet de l’interaction électrostatique.
  • Considérons un autre exemple.

Le fait de passer un pull à col roulé, en acrylique par exemple, fait souvent dresser les cheveux sur la tête : on dit qu’ils sont « électriques ». En effet, le contact avec le pull arrache des électrons aux cheveux. La configuration qu’ils adoptent est celle où ils sont le plus éloignés les uns des autres.

  • Les cheveux portent des charges de même signe et se repoussent sous l’effet de l’interaction électrostatique.
bannière à retenir

À retenir

L’interaction électrostatique ne se manifeste qu’entre objets portant des charges électriques.

  • Des objets de charges opposées s’attirent.
  • Des objets dont les charges sont de même signe se repoussent.

La force de Coulomb

La force de Coulomb est le vecteur de l’interaction électrostatique entre deux charges ponctuelles.

Expression de la force de Coulomb

bannière definition

Définition

Force de Coulomb :

La force électrostatique, ou force de Coulomb, exercée par une charge ponctuelle qAqA située en AA sur une charge qBqB située en BB s’écrit :

FA/B=kqAqBrAB2u\vec F{A/B}=k\cdot\dfrac{qA\cdot qB}{ r{AB}^2}\cdot\vec{u}

Avec :

  • u\vec{u} le vecteur unitaire dirigé de AA vers BB,
  • kk la constante de Coulomb :

k9×109 SI9×109 Nm2C2\begin{aligned} k&\approx 9\times10^{9}\ \text{SI} \ &\approx9\times10^{9}\ \text{N}\cdot\text{m}^{2}\cdot\text{C}^{-2} \end{aligned}

bannière à retenir

À retenir

  • La force de Coulomb est répulsive si qAqA et qBqB sont de même signe.
  • Elle est attractive si elles sont de signes opposés.

physique chimie première champ électrique électrostatique force Coulomb Force de Coulomb exercée entre les corps A et B

Comparaison entre force gravitationnelle et force de Coulomb

L’expression précédente est analogue à celle de la force gravitationnelle.

bannière à retenir

À retenir

Les différences et les similitudes entre les forces gravitationnelle et électrostatique sont présentées dans les tableaux suivants.

Différences

Force gravitationnelle Force de Coulomb
Coefficient de proportionnalité : constante de gravitation GG Coefficient de proportionnalité : constante de Coulomb kk
Toujours attractive Attractive ou répulsive

Similitudes

Force gravitationnelle Force de Coulomb
Proportionnelle au produit des masses en interaction Proportionnelle au produit des charges en interaction
Inversement proportionnelles au carré de la distance entre les objets en interaction
Alignées avec la droite joignant les deux objets en interaction
  • Comparons les intensités de la force gravitationnelle et de la force de Coulomb.

Pour cela, considérons deux points matériels AA et BB :

  • de masse « unitaire » mA=mB=1 kgmA=mB=1\ \text{kg},
  • de charge « unitaire » qA=qB=1 CqA=qB=1\ \text{C},
  • distantes de r=1 mr=1\ \text{m}.

Les normes de la force gravitationnelle et de la force de Coulomb exercées par AA sur BB valent :

Fg,A/B=G×mA×mBr26,67×1011×1×116,67×1011 NFe,A/B=k×qA×qBr29×109×1×119×109 N\begin{aligned} F{g, A/B}&=G\times\dfrac{mA\times mB}{r^{2}} \ &\approx6,67\times10^{-11}\times\dfrac{1\times1}{1} \ &\approx\red{6,67\times10^{-11}\ \text{N}} \ F{e, A/B}&=k\times\dfrac{qA\times qB}{r^{2}} \ &\approx9\times10^{9}\times\dfrac{1\times1}{1} \ &\approx\red{9\times10^{9}\ \text{N}} \end{aligned}

  • L’interaction gravitationnelle entre masses « unitaires » est donc bien moins intense que l’interaction électrostatique entre charges « unitaires ».
  • Considérons maintenant l’atome d’hydrogène, constitué d’un proton et d’un électron.
  • La masse du proton vaut mp1,67×1027 kgm_p\approx1,67\times10^{-27}\ \text{kg} et sa charge vaut e1,6×1019 Ce\approx1,6\times10^{-19}\ \text{C}.
  • La masse de l’électron vaut me9,1×1031 kgm_e\approx9,1\times10^{-31}\ \text{kg} et sa charge vaut e-e.
  • La distance moyenne entre proton et électron, appelée rayon de Bohr, vaut r5,3×1011 mr\approx5,3\times10^{-11}\ \text{m}.

Les forces gravitationnelle et électrostatique exercées par le proton sur l’électron sont toutes deux attractives. Elles ont pour normes :

Fg,p/e=G×mp×mer26,67×1011×1,67×1027×9,1×1031(5,3×1011)23,6×1047 NFe,p/e=k×e2r29×109×(1,6×1019)2(5,3×1011)28,2×108 N\begin{aligned} F{g, p/e}&=G\times\dfrac{mp\times me}{r^{2}} \ &\approx6,67\times10^{-11}\times\dfrac{1,67\times10^{-27}\times9,1\times10^{-31}}{(5,3\times10^{-11})^2} \ &\approx\red{3,6\times10^{-47}\ \text{N}} \ F{e, p/e}&=k\times\dfrac{e^{2}}{r^{2}} \ &\approx9\times10^{9}\times\dfrac{(1,6\times10^{-19})^{2}}{(5,3\times10^{-11})^2} \ &\approx\red{8,2\times10^{-8}\ \text{N}} \end{aligned}

  • C’est donc principalement l’interaction électrostatique, et non l’interaction gravitationnelle, qui maintient ensemble les électrons et les noyaux dans les atomes.
bannière à retenir

À retenir

L’interaction gravitationnelle est d’intensité bien moindre que l’interaction électrostatique.

Le champ électrique

Expression du champ électrique

Comme pour l’interaction gravitationnelle, on peut définir un champ électrique.
En effet, considérons deux charges différentes qBqB et qCqC situées à une même distance rr d’une charge ponctuelle qAq_A. Celle-ci exerce sur les deux charges des forces de normes différentes. Pourtant, la charge source de cette interaction est la même et la distance est la même.

  • On représente cette similitude par un champ.
bannière definition

Définition

Champ électrique :

Le champ électrique créé par une charge ponctuelle qAq_A située en AA représente l’action à distance que peut avoir cette charge en tout point de l’espace.

  • Il s’écrit en un point MM quelconque, situé à une distance rr de AA :

EA(M)=kqAr2u\vec EA(M)=k\cdot\dfrac{qA}{r^2}\cdot\vec{u}

Avec u\vec{u} le vecteur unitaire dirigé de AA vers MM.

  • Si la charge qAq_A est constante et immobile dans le référentiel d’étude, on parle de champ électrostatique.

Lignes de champ électrique

Par analogie avec le champ gravitationnel, on peut définir des lignes de champ électrique.

bannière definition

Définition

Ligne de champ électrique :

Une ligne de champ électrique est l’ensemble des points de l’espace où le champ électrique dû à la charge ponctuelle qAq_A a la même norme.

  • Si l’étude est réalisée dans un plan, c’est un cercle de centre AA.

physique chimie première champ électrique électrostatique lignes force Coulomb Lignes de champ électrique

Champ électrique et courant électrique

Un champ électrique exerce une force sur toute charge ponctuelle : la force de Coulomb.

bannière à retenir

À retenir

La force électrique exercée par une charge qAqA située en AA sur une charge qBqB située en BB est égale au produit de la charge qBqB par le champ exercé par qAqA au point BB :

FA/B=qBEA(B)\vec F{A/B}=qB\cdot\vec E_A(B)

bannière exemple

Exemple

Reprenons l’exemple du téléphone cité en introduction.

La batterie du téléphone génère un champ électrique. La force de Coulomb s’exerce sur les électrons du cuivre des fils du circuit électrique. Dans un métal, certains électrons se déplacent sous l’effet d’un champ électrique.

  • Le mouvement des électrons sous l’effet de cette force est le courant électrique.

L’interaction électrostatique entre le doigt ou le stylet et la surface de l’écran est un champ électrostatique. Celui-ci modifie les propriétés du circuit électrique.

  • C’est ce qui permet de détecter et de localiser le « contact » entre le doigt et l’écran.

Les relations entre le champ électrique appliqué, le courant résultant et les propriétés des constituants du circuit feront l’objet de cours ultérieurs.

Conclusion :

L’interaction électrostatique s’exerce entre objets porteurs de charges électriques et peut être décrite à l’aide de différentes grandeurs :

  • la force de Coulomb est attractive entre charges de signes opposés, et répulsive entre charges de même signe ;
  • le champ électrostatique représente l’action à distance exercée par une charge ponctuelle, définie en tous les points de l’espace autour de cette charge, qu’ils soient ou non la position d’objets chargés. Les points de l’espace où la norme du champ électrique a la même valeur forment une ligne de champ.