Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Objectifs

  • Découvrir les différentes formes de concurrence imparfaite.
  • Analyser le pouvoir de marché qui naît dans ces circonstances.
  • Comprendre comment les pouvoirs publics tentent de préserver la concurrence.

Définitions à connaître : monopole, oligopole, économies d’échelle, concurrence monopolistique, abus de position dominante, marché contestable.

Les différentes formes de concurrence imparfaite

  • La production d’un bien qui nécessite des coûts fixes élevés entraîne, lorsque la production augmente, des économies d’échelle pour l’entreprise. De là, il en résulte une baisse du coût moyen de production lorsque la production augmente. Cette situation constitue une barrière à l’entrée du marché, qui débouche sur une situation de monopole ou d’oligopole.
  • Un monopole peut venir de l’exploitation d’une ressource rare. Il peut également être un monopole naturel, un monopole légal ou un monopole d’innovation.
  • La situation de concurrence monopolistique donne à chacune des entreprises un certain pouvoir de marché.

Le pouvoir de marché

  • Les entreprises qui exercent sur un marché à concurrence imparfaite disposent d’un pouvoir de marché, c’est-à-dire qu’elles ont une certaine liberté pour déterminer le prix.
  • Ce pouvoir de marché implique, pour les entreprises, de décider de la stratégie à mettre en place pour maximiser les bénéfices.

La régulation de la concurrence

  • En principe, l’existence d’une concurrence effective sur le marché est bénéfique pour l’économie.
  • En pratique, les entreprises peuvent vouloir se soustraire à la concurrence, ce qui réduit le bien-être que peut retirer le consommateur de sa consommation. Pour cette raison, le droit national et le droit européen interdisent certaines pratiques.
  • L’objectif du droit de la concurrence n’est pas d’interdire des situations extrêmes, comme les monopoles, mais d’assurer qu’une concurrence sur le marché puisse avoir lieu.
  • Parmi les règles du droit de la concurrence, on trouve l’interdiction des ententes et des abus de position dominante, ainsi que le contrôle des concentrations. Ces règles sont appliquées en France par l’Autorité de la concurrence et au niveau européen par la Commission européenne.