Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Des ressources et des environnements sous pression en Chine

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Des ressources parfois insuffisantes et inégalement réparties

  • La Chine dispose de 7 % des réserves mondiales en eau pour répondre aux besoins d’environ 20 % de la population de la planète.
  • La répartition des ressources est très inégale : les régions du Sud sont nettement mieux servies que celles du Nord.
  • Le territoire chinois offre de nombreuses ressources terrestres, qu’elles soient énergétiques, minérales, métalliques ou forestières.
  • La production énergétique chinoise s’appuie avant tout sur les ressources non renouvelables.
  • Toutefois, les énergies renouvelables représentent un enjeu important du développement de la Chine.
  • Le pays a souffert de la déforestation et de l’urbanisation : les forêts occupent 21,6 % de la surface du territoire, contre 31 % en France.
  • Avec une seule ZEE, la Chine est le 1er producteur et exportateur de poissons.
  • Les ressources halieutiques de la mer de Chine sont considérablement entamées par la surexploitation et certaines espèces sont proches de l’extinction.
  • Dès les années 1980, des mesures drastiques ont été adoptées par le gouvernement pour limiter la détérioration des ressources marines.

Des environnements dégradés par la surexploitation des ressources

  • La Chine est le 1er émetteur de gaz carbonique de la planète. Elle est un des pays où les niveaux de pollution de l’air sont les plus élevés.
  • Les particules fines les plus dangereuses pour l’homme sont 9 fois plus présentes que le seuil à ne pas dépasser dans la région de Jingjinji.
  • L’eau et les sols sont également très pollués.
  • Cette forte pollution de l’environnement s’explique par :
  • la croissance rapide la Chine ;
  • ses industries vieillissantes, qu’elles soient manufacturières ou minières ;
  • la société de consommation, qui a conduit vers de nouveaux modes de vie ;
  • les normes de pollution, longtemps trop basses.
  • La santé publique est devenue un véritable enjeu en Chine, où la pollution ne cesse de faire progresser l’asthme ou les cancers.
  • Chaque année, elle est la cause d’environ 17 % du total des décès annuels.

Le tournant écologique de la Chine ?

  • Les mobilisations sociales contre la pollution et les désastres écologiques se sont multipliés.
  • Officiellement, la Chine s’est fixé pour objectif de devenir une « civilisation écologique ».
  • Elle a ratifié la COP 21 et a mis l’environnement au cœur du XIIIe plan quinquennal.
  • Elle a aussi lancé de grands projets environnementaux tels que :
  • la construction du barrage des Trois-Gorges ;
  • les programmes de reforestation avec la « grande muraille verte » et la « ville-forêt » de Liouzhou ;
  • la mise en place de centrales solaires importantes.
  • Des résultats sont déjà visibles :
  • la Chine a déjà dépassé l’objectif de réduction des émissions de CO2 ;
  • le nombre de jours de pollution grave à Pékin a considérablement baissé ;
  • Ces résultats sont toutefois à nuancer : les dégâts considérables provoqués par des décennies de développement effréné mettront du temps avant d’être gommés.