Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Enjeux migratoires : les frontières en débat

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les frontières et les enjeux migratoires au cœur du débat

  • L’ouverture ou la fermeture des frontières face à l’immigration est un enjeu qui mobilise les politiques publiques actuelles.
  • L’intégration des populations immigrées aux populations du pays d’accueil, le coût de cet accueil ainsi que le contrôle de l’État sur ses frontières alimentent les débats.
  • Dans les années 2010, l’Europe connaît une crise migratoire qui atteint un pic en 2015, avec une augmentation massive du nombre de migrants, dont des réfugiés, aux portes de l’espace Schengen.
  • Pour contenir les migrations illégales, les États européens ont pris des mesures controversées en menant des politiques de rétablissement des contrôles aux frontières et de suspension de la libre circulation.
  • Ailleurs dans le monde, des pays ont été critiqués par la communauté internationale pour leur politique migratoire négligente envers les migrants. En effet, ces pratiques bafouent les droits de l’homme, certains pays ayant notamment choisi de refouler des bateaux de migrants ou de les laisser à la dérive, sans assistance.
  • Si le phénomène de migration sud-nord est le plus connu, il existe aussi des migrations sud-sud, comme c’est le cas en Amérique latine, avec la crise économique qui touche le Venezuela.
  • Le phénomène d’immigration massive suscite des réactions diverses de la part des pays d’accueil, certains souhaitant durcir les conditions d’entrée sur leurs territoires et renforcer les barrières physiques aux frontières, d’autres essayant de mettre en place des politiques communes.

Des contrôles aux frontières qui posent la question de leur utilité

  • Des acteurs légaux observent la gestion des flux migratoires aux frontières pour aider ou bien dénoncer la politique des États quant à l’accueil ou au reflux des migrants.
  • À l’échelle mondiale, le HCR, organe de l’ONU, veille au respect du droit d’asile aux frontières.
  • À l’échelle régionale, FRONTEX aider les États de l’Union européenne et de l’Espace Schengen à sécuriser leurs frontières extérieures et à lutter contre l’immigration illégale et la criminalité transfrontalière, son action pouvant aboutir au renvoi des personnes en situation irrégulière.
  • Toujours à l’échelle régionale, MIGREUROP est un réseau européen et africain qui lutte contre la politique d’externalisation de l’Union européenne consistant à multiplier les camps de réfugiés aux frontières pour empêcher les migrants de poursuivre leur périple vers l’Europe.
  • Dans le cadre du débat de la fonction des frontières, certains pays se dotent de frontières intelligentes. Celles-ci consistent à mettre la technologie au service de la protection et de la prévention en régulant localement les flux sans donner l’image d’une frontière fermée.
  • D’autres acteurs (militants, associations citoyennes, ONG) considèrent que les frontières sont devenues obsolètes et luttent pour leur ouverture, voire leur abolition.
  • En France, on peut notamment évoquer les débats sur la « jungle » de Calais, ou encore les revendications d’ouverture des frontières par le mouvement Nuit debout.
  • Ailleurs en Europe, on peut penser à l’association hongroise Migszol, qui rassemble des intellectuels pour délivrer des messages, ou encore aux initiatives citoyennes qui s’organisent via Facebook pour venir en aide aux réfugiés à Berlin.