Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'Europe entre restauration et révolution (1814-1848)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Ce cours est en cours de création par nos équipes et il sera prêt pour la rentrée 2019 💪

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

La restauration de l’ordre monarchique en Europe

  • 1814-1815 :
  • Chute de l’Empire napoléonien
  • Les souverains vainqueurs veulent refonder l’ordre ancien en Europe.
  • Congrès de Vienne  :
  • Objectif  : construire une paix durable et mettre un terme à la période révolutionnaire.
  • Résultat  :
  • ces puissances monarchiques agrandissent territoires et/ou influence en Europe.
  • la France, vaincue, doit faire face à la restauration monarchique et à un retour aux frontières de  1791.
  • le congrès renouvelle les règles de la diplomatie en mettant en place, entre autres, un «  concert des nations », dans le but de créer une paix durable.
  • Le Congrès marque donc le triomphe des principes de l’Ancien Régime dans une Europe des princes en apparence pacifiée (l’Europe ne connaît pas de conflit de dimension continentale avant  1914).
  •  1814 –  1848  : Installation de monarchies constitutionnelles  : retour à l’ordre monarchique et recherche d’un compromis avec les principes issus de la révolution. L’absolutisme semble définitivement révolu en France.
  •  1814-1830, Restauration : Louis  XVIII est à la tête du pays.
  • Ce retour d’un roi de France ne semble pas être un souhait du peuple français.
  • Louis  XVIII essaie de trouver un compromis entre anciennes et nouvelles valeurs  (Charte de  1814 et maintien du code civil de  1804).
  •  1830-1848, Monarchie de Juillet (mise en place après la Révolution des Trois Glorieuses en juillet  1830) : la charte est considérablement révisée suite à l’abdication de Charles X et le régime limite encore le pouvoir monarchique et renforce celui du Parlement.
  • Louis-Philippe, choisi par le Parlement, est au pouvoir.
  • Cette monarchie élective réforme en profondeur les institutions. Le roi doit partager l’initiative des lois avec le Parlement, mais le pouvoir reste entre mains de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie.
  • Le régime suscite la méfiance de la population sensible aux idées démocratiques.

L’Europe des monarques face à l’essor des mouvements nationaux et libéraux issus de la Révolution

  • Les aspirations nationales et les idéaux libéraux se diffusent en Europe.
  • De nombreuses nationalités remettent en cause le nouvel ordre conservateur mis en place par le Congrès de Vienne.
  • Années  1820  : face aux diverses revendications étouffées par les souverains, des mouvements nationaux souhaitant créer des États-Nations se développent (soulèvement des Grecs contre le pouvoir ottoman et indépendance en  1830).
  • Le libéralisme encourage l’émancipation nationale au nom du principe de souveraineté nationale. Il prône le respect des libertés individuelles et la mise en place de régimes parlementaires (les libéraux allemands se trouvent ainsi à la tête du mouvement national allemand).
  • Des sociétés secrètes sont créées (mouvement «  Jeune Italie  ») pour diffuser les idées nationales et libérales.
  • Les aspirations des peuples sont aussi défendues par des intellectuels et hommes politiques européens (discours, journaux).
  • Face aux résistances, Charles X décrète de nouvelles mesures coercitives.
  • Cela provoque les «  Trois Glorieuses  » (27, 28 et 29 juillet  1830) qui aboutissent à son abdication et voient naitre la Monarchie de Juillet.
  • Les élites libérales du pays sont au cœur de cette Révolution caractérisée aussi par des barricades dans Paris.
  • Cette Révolution de  1830 se propage dans d’autres pays (la Belgique obtient l’indépendance en  1931).
  • Le «  Printemps des peuples est l’apogée du mouvement libéral et national  :
  • Février  1848  : la France renverse la Monarchie de Juillet, instaure la Seconde République et met en place le suffrage universel masculin.
  • Printemps  1848  : insurrections et révoltes éclatent dans de nombreuses villes européennes pour réclamer le respect des droits des nationalités ainsi que des régimes politiques plus représentatifs.
  • La répression est très violente. Les souverains rétablissent partout leur pouvoir.