Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

L’expansion coloniale française

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les motivations de l’expansion coloniale française

L’expansion coloniale française est motivée par trois raisons.

  • Un enjeu politique :
  • au nom de la restauration de la « grandeur nationale » ;
  • pour être à la tête d’un vaste empire colonial, et ainsi affirmer la puissance de la France en Europe (surtout face au R.-U. et à l’Allemagne), selon Ferry et Gambetta.
  • Un « devoir civilisateur » :
  • les Églises et les républicains sont convaincus d’une responsabilité vis-à-vis de peuples considérés comme « inférieurs » ou « en retard » ;
  • pour Ferry et Gambetta, la colonisation et la soumission à la France va de pair avec la République, et ne leur semblent pas en contradiction avec les idéaux laïques et démocratiques de la métropole.
  • Un intérêt économique : républicains et milieux d’affaires voient dans les colonies une opportunité d’accéder aux matières premières permettant d’assurer le fonctionnement des industries (révolution industrielle) et de constituer des marchés privilégiés.

Les acteurs de l’expansion coloniale française

  • En métropole : le parti colonial (regroupant militaires, représentants des chambres de commerce et d’industrie, géographes, missionnaires ou associations coloniales) promeut l’expansion coloniale et s’efforce de convaincre l’opinion de ses bienfaits.
  • Dans les territoires à coloniser : ces derniers sont d’abord explorés (Savorgnan de Brazza), souvent par des missionnaires (« Pères blancs »). La conquête et l’organisation sont ensuite assurées par des militaires (Joseph Gallieni, Hubert Lyautey) mais aussi des missionnaires, administrateurs, colons et commerçants.

Les territoires de l’expansion coloniale française

  • 1879 : 5,4 millions d’hab. répartis sur environ 1 million de km2 (« vieilles colonies », Cochinchine et Algérie).
  • 1879-1914 : expansion coloniale française considérable en Afrique et en Asie.
  • Afrique du Nord : 1881 : conquête de la Tunisie - 1881-1912 : nord du Maroc.
  • Afrique Noire : 1895 : Madagascar est envahie (annexée en 1896), l’A.-O.F. est créée pour regrouper 8 colonies françaises d’Afrique de l’Ouest.
  • Afrique centrale : 1910 : l’A.-E.F. est créée.
  • Asie : 1887 : formation de l’Union indochinoise.
  • 1914 : l’empire colonial français s’étend sur plus de 14 millions de km2 et est peuplé par près de 48 millions de personnes.
  • Les territoires colonisés ont des statuts politiques variés : l’association (protectorats comme en Tunisie, au Maroc, ou au Cambodge), l’administration directe (Madagascar, Tonkin, A.-O.-F. et A.-E.F.), ou l’assimilation (surtout administrative et seules les « vieilles colonies », dont les habitants sont citoyens, sont représentées au Parlement métropolitain).
  • L’Algérie est un cas particulier (trois départements, divisés en 1848, avec des représentants au Parlement). Seuls les habitants d’origine européenne et les Juifs indigènes (à partir de 1870) bénéficient du statut de citoyen.
  • Dans tous ces territoires, les indigènes colonisés sont privés de leurs droits politiques et soumis à des règles juridiques et fiscales très discriminatoires, fixées dans Le code de l’indigénat algérien (généralisé à toutes les colonies françaises en 1887).