Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L’expansion coloniale française

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Introduction :

Dans les années 1870, l’Europe entre dans une importante phase d’expansion coloniale. De vastes empires coloniaux apparaissent, entrainant un bouleversement dans les sociétés d’Afrique et d’Asie. Nous allons nous pencher ici sur le cas de la France. Comment s’effectue l’expansion coloniale française en Afrique et en Asie jusqu’en 1914 ? Nous verrons dans ce cours quelles sont les motivations, les acteurs et enfin les territoires de l’expansion coloniale française.

Les motivations de l’expansion coloniale française

Un enjeu politique et un « devoir civilisateur »

Au nom de la « grandeur nationale » qu’il s’agit de restaurer, les républicains modérés au pouvoir depuis 1879 se prononcent en faveur de l’expansion coloniale. Pour Jules Ferry et Léon Gambetta notamment, la France pourrait affirmer sa puissance en Europe et dans le monde, en particulier face au Royaume-Uni et à l’Allemagne, dès lors qu’elle serait à la tête d’un vaste empire colonial.

bannière definition

Définition

Empire colonial :

Ensemble territorial formé par une métropole et ses colonies. Une colonie est un territoire conquis et administré par une puissance étrangère, appelée métropole.

De plus, l’argument d’une mission civilisatrice est avancé tant par les Églises que par les républicains, convaincus d’une responsabilité vis-à-vis de peuples considérés comme « en retard » ou même « inférieurs ». Aux yeux de Jules Ferry mais aussi de Léon Gambetta, la colonisation va de pair avec la République : il s’agit d’apporter les Lumières, le progrès et la raison.

bannière definition

Définition

Colonisation :

Conquête et administration d’un territoire par un État étranger.

La soumission à la puissance française et la supériorité occidentale ne leur semblent pas en contradiction avec les idéaux laïque et démocratique proclamés en métropole.

Un intérêt économique

Les républicains et les milieux d’affaires voient aussi dans l’expansion coloniale la perspective de débouchés économiques. En fondant des colonies, il s’agit d’assurer à la France le contrôle des matières premières nécessaires au fonctionnement de son industrie à l’heure des révolutions industrielles et de constituer des marchés privilégiés pour écouler une partie de la production.

Les acteurs de l’expansion coloniale française

Les partisans de l’expansion coloniale en métropole

Pour relayer le message porté au sommet de la République, des groupes de pression se constituent. Par exemple, le parti colonial qui associe des militaires, des représentants des chambres de commerce et d’industrie, des géographes, des missionnaires et des associations coloniales comme « le comité de l’Afrique française » promeut l’expansion coloniale et s’efforce de convaincre l’opinion de ses bienfaits.

bannière definition

Définition

Parti colonial :

Groupe de pression (députés, journalistes, hommes d’affaires) favorisant l’expansion coloniale.

Missionnaire :

Religieux ou religieuse menant des actions appelées « missions » visant à propager la foi et à convertir une population.

Le rôle des explorateurs et des militaires dans les territoires à coloniser

Dans un contexte de foi dans le progrès et d’essor de la géographie, l’exploration précède de peu la conquête. Savorgnan de Brazza explore le Gabon et le Congo, installe des postes et conclut des traités avec des chefs locaux.

IMG01 – Savorgnan de Brazza, officier de marine et explorateur français, vers 1800

Les explorateurs sont souvent des missionnaires, comme les « Pères blancs » auxquels le pape confie quatre missions en Afrique équatoriale. La conquête et l’organisation des territoires sont ensuite assurées par des militaires tels Joseph Gallieni au Tonkin (en Indochine, au Nord de l’actuel Vietnam) puis à Madagascar et Hubert Lyautey au Maroc. Missionnaires, administrateurs, colons et commerçants y participent aussi.

Les territoires de l’expansion coloniale française

Un immense empire construit progressivement

En 1879, les territoires coloniaux français ne regroupent que 5,4 millions d’habitants répartis sur environ 1 million de km². Il s’agit principalement des « vieilles colonies » (Antilles, La Réunion, Guyane), du Sénégal, de la Cochinchine et surtout de l’Algérie, conquise entre 1830 et 1847.
Entre 1879 et 1914, l’expansion coloniale française est considérable en Afrique mais aussi en Asie.

  • En Afrique du Nord, la conquête rapide de la Tunisie en 1881 est suivie par une conquête plus graduelle du nord du Maroc jusqu’en 1912.
  • En Afrique noire, l’île de Madagascar est envahie en 1895 puis annexée l’année suivante, tandis que l’Afrique-Occidentale française (A.-O.F.) est créée en 1895 pour regrouper au sein d’une même fédération huit colonies françaises d’Afrique de l’Ouest.
  • Une organisation comparable, l’Afrique-Équatoriale française (A.-E.F.), est instaurée en Afrique centrale en 1910.
  • En Asie, la France continue son expansion dans la péninsule indochinoise : l’Union indochinoise est formée en 1887 pour regrouper les territoires colonisés dans la région.
  • Ainsi, en 1914, la France s’est taillée en Afrique et en Asie un immense empire colonial s’étendant sur plus de 14 millions de km² et peuplé par près de 48 millions d’habitants.

Les empires coloniaux français en 1914 - Histoire - 1re - SchoolMouv

Des territoires aux statuts politiques variés

Pour administrer son empire colonial, la France choisit souvent l’association qui comporte en principe le maintien des institutions locales : la Tunisie, le Maroc, le Cambodge sont des protectorats qui conservent leur souverain en place.

bannière definition

Définition

Association :

Politique qui consiste à maintenir les institutions locales et traditionnelles et à s’appuyer sur elles pour administrer les territoires colonisés.

Protectorat :

État colonisé dont le gouvernement et l’administration sont officiellement indépendants mais contrôlés par la puissance coloniale.

Madagascar, le Tonkin, l’A.-O-F- et l’A.-E.F. connaissent, quant à eux, une administration directe, avec un gouverneur sur place qui applique les décisions de la métropole. La France peut aussi opter pour l’assimilation.

bannière definition

Définition

Assimilation :

Volonté politique qui vise à transformer les indigènes en citoyens en leur imposant la langue et les valeurs de la métropole.

Mais celle-ci est surtout administrative et seules les « vieilles colonies », dont les habitants sont tous citoyens, sont véritablement représentées au Parlement métropolitain.
L’Algérie constitue un cas particulier : divisée en 1848 en trois départements dépendants du Ministère de l’Intérieur, elle a également des représentants au Parlement mais ils ne sont élus que par les citoyens français. Dans cette colonie de peuplement, les habitants d’origine européenne (800 000 en 1914) et les Juifs indigènes (à partir de 1870) bénéficient de ce statut de citoyen en 1870 mais pas les musulmans.

bannière definition

Définition

Colonie de peuplement :

Colonie dans laquelle s’installe définitivement un grand nombre d’habitants venus de métropole. L’Algérie est la seule colonie de peuplement française.

Dans tous ces territoires, les indigènes colonisés sont privés de leurs droits politiques et soumis à des règles juridiques et fiscales très discriminatoires, fixées dans Le code de l’indigénat algérien qui est généralisé à toutes les colonies françaises en 1887.

bannière definition

Définition

Indigénat :

Statut des peuples colonisés qualifiés d’« indigènes » qui les soumet à un régime juridique et fiscal discriminant et qui les prive de droits politiques.

Conclusion :

À partir des années 1870, les républicains modérés se prononcent en faveur de l’expansion coloniale, pour répondre à un enjeu politique (affirmation de la puissance française face notamment au Royaume-Uni et à l’Allemagne) et à un « devoir civilisateur ». L’intérêt est également économique. En effet, l’expansion coloniale permet à la France d’avoir le contrôle sur les matières premières, nécessaires au développement de l’industrie et des marchés.

Dans la colonisation d’un territoire, l’exploration précède de peu la conquête. Cette dernière est assurée par des militaires, suivis ensuite par des missionnaires, des administrateurs, des colons et des commerçants. Entre 1879 et 1914, l’expansion coloniale française est considérable en Afrique mais aussi en Asie. Les territoires ont des statuts politiques variés, qui permettent à la France d’assurer son ascendant sur les pays colonisés.