Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Naissance et extension du réseau Internet : l'information mondialisée et individualisée

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Introduction :

Internet est un réseau de réseaux auxquels sont connectés des utilisateurs à l’aide d’ordinateurs et sur lequel circule une multitude d’informations. Son apparition est liée aux progrès techniques et révolutionne la transmission de l’information.

Ainsi, nous verrons tout d’abord les premiers balbutiements d’Internet, à l’origine conçu sous le nom d’Arpanet, puis nous étudierons son développement et la façon dont il a révolutionné l’accès à l’information. Enfin, nous nous pencherons sur l’impact qu’il a eu sur les médias traditionnels, obligés de se réinventer.

Comment Internet est-il né ?

L’Arpanet, ancêtre d’Internet

L’objectif de créer une communication capable de résister à tout, y compris à une guerre nucléaire, est à l’origine de l’histoire d’Internet en 1969. L’ancêtre d’Internet naît, en effet, aux États-Unis durant la guerre froide, à la demande du Pentagone.

La suggestion de mettre en place un réseau de communication qui n’aurait « aucun centre » émane du chercheur Paul Baran, dès 1964.
Afin de faire parvenir les informations, le message était découpé en paquets numériques partant dans toutes les directions avant de se recomposer chez le destinataire. L’ennemi soviétique ne pouvait ainsi pas pointer ses missiles pour détruire un « cœur » rassemblant toutes les informations du réseau, puisque ce cœur n’existait pas.

bannière definition

Définition

Paquet numérique :

Afin de transmettre un message d'une machine à une autre sur un réseau, celui-ci est découpé en plusieurs paquets numériques possédant chacun son adresse de destination et transporté de façon autonome. Ceci permet d’assurer la circulation du message rapidement et sûrement.

  • L’objectif a donc consisté à mettre en place des nœuds égaux et à les relier entre eux pour assurer le fonctionnement du réseau même si certains de ces nœuds étaient détruits.

L’Advanced Research Projects Agency (ARPA), qui est l’agence du ministère de la défense américaine en charge de la recherche et du développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire, finance ce nouveau réseau décentralisé.
Le projet doit également permettre de connecter les chercheurs issus de l’université, des industries et du ministère de la défense.

  • C’est ainsi que naît l’Arpanet (net pour réseau) en 1969. Il voit le jour à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et relie au début seulement trois ordinateurs.
  • Dans les années 1970, le réseau est utilisé par la communauté scientifique.
  • En 1972, la première application est mise au point par Ray Tomlinson : c’est le courrier électronique. Elle répond aux besoins de communication des développeurs du réseau Arpanet entre eux.
  • En 1978, une seconde étape décisive intervient avec la définition du protocole TCP/IP (Transfer Control Protocol/Internet Protocol) permettant de faire communiquer les ordinateurs entre eux et de les contrôler à distance.
  • Le terme d’Internet lui-même vient de Interconnected Networks.

Le développement d’Internet et du Web

  • En 1982, Internet devient accessible gratuitement. Financé par la National Science Foundation, il met en réseau 60 universités américaines et 3 universités européennes pour un nombre d’utilisateurs estimé à 5 000.
  • En 1987, plus de 3 000 centres de recherche et 100 000 ordinateurs sont connectés. Il s’agit toutefois d’échanges entre spécialistes et de correspondances privées entre scientifiques.
  • En 1991, l’Anglais Tim Berners-Lee et le Belge Robert Cailliau, du Centre européen de recherches nucléaires de Genève (CERN), inventent le lien hypertexte. C’est un système permettant de créer des liens simples entre des documents stockés à n’importe quel endroit du réseau.
  • C’est la mise en place du World Wide Web (« toile d’araignée mondiale »), système permettant d’accéder facilement à l’ensemble des données du réseau.
  • Dans les années 1990, dans tous les pays avancés, la micro-informatique familiale (ordinateurs personnels) connaît un essor remarquable. Dès lors, la rencontre avec le Web va de pair avec :
  • les progrès techniques ;
  • la baisse des coûts d’accès au réseau et au matériel informatique ;
  • l’accélération des débits.
bannière à retenir

À retenir

À partir de la correspondance, du commerce électronique ou de la diffusion de campagnes d’opinion, Internet assure une fonction d’information immédiate au profit d’un public indéterminé. Il est donc bien un média de masse.

Une révolution radicale de l’information

La surabondance de l’information : l’accès aux savoirs à l’échelle mondiale

Les frontières entre les trois formes habituelles de la communication (son, écrit, image) ont disparu avec la révolution numérique. Cette dernière a rendu possible la naissance et le développement d’Internet, symbole d’un nouveau et quatrième mode de communication.
Ce nouveau mode de communication constitue une nouvelle manière de s’exprimer, de s’informer et de se distraire : le multimédia.

bannière definition

Définition

Multimédia :

Se dit d’une application, d’un service, d’un appareil utilisant plusieurs médias (image, son, vidéo, etc.), le mot « média » étant pris dans son étymologie voulant dire « moyen de relier ».

L’internaute est confronté à la surabondance de l’information. Avec Internet, tous les réseaux scientifiques se sont réorganisés pour numériser et diffuser leurs ressources. Wikipédia est ainsi créé en 2001. De grands projets de bibliothèques électroniques universelles sont également mis en place :

  • Google Livres (2004) ;
  • Europeana, par la Commission européenne (2008) ;
  • la Bibliothèque numérique mondiale de l’UNESCO et la Bibliothèque du Congrès américain (2009).

Le nombre de pages web augmente de manière exponentielle. Il passe de plus de 100 millions en 1997 à plus de 6,7 milliards en 2002.

  • En novembre 2015, Google avait identifié 120 000 milliards de pages sur son moteur de recherche.

utilisateurs Internet France

Une nouvelle relation à l’information

Avec Internet, le nombre d’individus émetteurs d’informations est infini tout comme celui des individus récepteurs.
L’usage du smartphone concerne 2,87 milliards d’utilisateurs en 2019 avec près de 5 milliards de téléphones mobiles dans le monde.

bannière definition

Définition

Smartphone :

Téléphone mobile disposant en général d'un écran tactile, d'un appareil photographique numérique, des fonctions d'un assistant numérique personnel et de certaines fonctions d'un ordinateur portable. Littéralement, cela veut dire « téléphone intelligent ».

Chacun peut transmettre des images et des informations sur des événements auquel il/elle assiste, notamment dans les pays où l’information officielle est contrôlée.

bannière exemple

Exemple

Ce fut le cas lors des manifestations à Téhéran en 2009 et dans les pays arabes en 2011 où des gens ont pu s’exprimer grâce à Internet et ainsi contourner la censure, informer leurs concitoyens et aussi les médias étrangers. La censure reste présente dans les pays qui veulent contrôler Internet.
En Chine, depuis 2014, les sites Internet, les messageries instantanées, les forums de discussions, les blogs ou encore les réseaux sociaux sont soumis à une autorisation gouvernementale avant de publier des contenus concernant le gouvernement, l'économie ou les problèmes sociaux, l'objectif étant de « guider correctement l'opinion publique ».

bannière à retenir

À retenir

Chaque récepteur de l’information a la capacité de se faire diffuseur de ce qu’il reçoit et ainsi multiplier l’information à l’infini.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.), nés au début du XXIe siècle, sont les caisses de résonance (échos) de ces informations et véhiculent le meilleur et le pire. Ils diffusent aussi des rumeurs et de la désinformation. Ils informent sur la vie privée des gens et peuvent favoriser la délation (dénonciation).

bannière definition

Définition

Réseau social :

Site Internet et application mobile qui permettent aux utilisateurs de se constituer un réseau d’amis ou de relations et qui favorisent les interactions sociales entre individus, groupes d’individus ou organisations.

En ce sens, le développement des fake news questionne sur la relation à l’information produite sur le Web par les internautes.

bannière definition

Définition

Fake news :

Aussi appelées infox ou fausses nouvelles, ce sont des informations délibérément fausses, qui sont délivrées le plus souvent sur le Web dans le but de manipuler ou tromper un auditoire.

Avec Internet, nous sommes donc confrontés à l’utopie d’un mondetous seraient journalistes grâce au Web. Internet repose de manière critique la question de la vérification de l’information, travail que font les journalistes.
Il ne faut pas oublier qu’Internet est, comme tous les autres moyens de communication, soumis au contrôle des lois même si cette surveillance est beaucoup plus compliquée.

Des médias traditionnels dans l‘obligation de se réinventer sous la pression des multinationales médiatiques

Les médias traditionnels face à la révolution Internet

Le métier de journaliste a été profondément bouleversé par l’arrivée d’Internet. Le Web offre aux journalistes un accès quasi-illimité à une documentation abondante. Chacun, sur le lieu où il vit et en fonction de ce qu’il voit, devient producteur d’informations.

  • Ceci a permis une information immédiate, auxquels se sont habitués les internautes, qui explique le succès des chaînes d’informations en continu de télévision ou de radio.

La situation actuelle est cependant paradoxale : si chaque individu peut s’exprimer, la différence entre journaliste et amateur doit être, plus que jamais, fondamentale.
Le journaliste doit s’attacher à respecter ses principes fondateurs : vérifier les faits, analyser rigoureusement les éléments, commenter avec sincérité.

Si certains prédisaient la mort des médias traditionnels, les nouveaux médias ont ouvert des perspectives inattendues pour les anciens médias. Internet offre une deuxième vie à la radio et à la télévision. Ces dernières peuvent, grâce à Internet, s’affranchir :

  • du temps, avec les téléchargements et les podcasts des émissions déjà diffusées ;
  • de la distance, en étant accessibles en tout point de la planète.
  • La facilité d’accès et de lecture de l’information, ainsi que sa gratuité totale ou partielle, favorisent l’utilisation d’Internet.

Une nouvelle difficulté pour la presse écrite apparaît en 2004 avec la création des blogs qui marient information et opinion. Certains articles de presse, neutres et désintéressés, souffrent de la comparaison avec ces derniers, leur contenu (échanges et argumentation) étant jugé plus vivant même s’il est subjectif.
Les titres de presse constatent depuis 20 ans la baisse continue de leurs ventes papier et des recettes publicitaires liées, ce qui met en danger la presse écrite. Depuis 1946, le nombre de titres de la presse quotidienne française diminue, et certains titres risquent encore de disparaître, comme L’Humanité.

  • L’avenir de la presse écrite apparaît donc incertain.

La concentration des entreprises médiatiques

Les moyens de communication de masse (stations de radio, presse écrite, chaînes de télévision, Internet) se regroupent, depuis le début du XXIe siècle, pour constituer des groupes médiatiques à vocation mondiale.

bannière exemple

Exemple

Les bouleversements technologiques offrent de nouvelles perspectives de développement à des groupes planétaires comme Microsoft, Disney ou General Electric. Les frontières entre les trois formes habituelles de la communication (son, écrit, image) ont, en effet, disparu avec la révolution numérique.

Les groupes médiatiques possèdent désormais deux caractéristiques nouvelles : ils sont multimédias et diffusent leurs contenus (films, musique, jeux vidéo, etc.) au moyen des canaux les plus divers (presse écrite, radio, via Internet et les réseaux sociaux, etc.).
Ces groupes sont mondiaux et pas seulement nationaux ou locaux. Les deux plus grands groupes sont :

  • Comcast, avec un chiffre d’affaires de 74,5 milliards de dollars en 2015.
  • Walt Disney Company, avec un chiffre d’affaires de 55,63 milliards de dollars en 2016.

La France ne fait pas partie des exceptions. Tout comme aux États Unis et dans la majorité des démocraties du XXIe siècle, les médias sont la propriété d'un petit nombre de groupes industriels et de familles. Ainsi, selon le journaliste Fabrice Arfi, ce sont 7 milliardaires qui contrôlent actuellement 95 % des médias français.

  • Ce phénomène de concentration des médias, favorisé par le développement du Web, pose la question du pluralisme de l’information.

Conclusion :

Lors de la création d’Internet, l’objectif premier n’était pas de divertir, mais bien d’informer. Utilisé dans un premier temps durant la guerre froide pour transmettre des messages sûrement et rapidement, Internet se fait vite une place au sein des communautés universitaires. Dans les années 1990, l’ensemble du réseau est facilement accessible grâce à d’importants progrès techniques, tant et si bien que les ordinateurs s’installent dans les familles.

C’est à partir de ce moment-là qu’Internet devient un média de masse. On parle alors de révolution numérique : Internet efface les contraintes de temps et de distance, et permet le multimédia. De nouvelles difficultés apparaissent alors, comme la surabondance de l’information, l’apparition de fakes news, la surveillance des contenus, et le caractère journalistique que chacun endosse.

À l’ère des réseaux sociaux et du numérique, il apparaît essentiel de s’habituer à vérifier les informations et de faire appel à son esprit critique.