Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La croissance démographique et ses effets

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Quatre fois plus d’habitants sur la Terre en 100 ans

  • La transition démographique est le passage entre le régime démographique ancien et le régime démographique moderne (baisse de la mortalité et de la natalité).
  • La baisse de la mortalité s’explique par :
  • les progrès médicaux ;
  • une diffusion de nouvelles techniques d’hygiène ;
  • et une plus grande production agricole.
  • La baisse de la natalité, elle, s’explique par :
  • une plus grande instruction des filles ;
  • et par la diffusion de la contraception.
  • Lors de la transition démographique, la natalité reste dans un premier temps très forte tandis que la mortalité baisse considérablement. C’est lors de la période centrale de transition démographique (phases 1 et 2), que la population augmente fortement.
  • La transition démographique d’un pays dépend de son niveau de développement.
  • Dans les pays développés, la croissance démographique est faible car la transition démographique est achevée. La population augmente donc peu, voire baisse.
  • Dans les pays émergents, la croissance démographique diminue. La population est une population jeune, mais qui va vieillir car la natalité est en baisse.
  • Dans les pays les plus pauvres, la population augmente fortement. Ces pays se trouvent encore au début de leur transition démographique : la natalité reste très élevée, et la mortalité commence à baisser.

Répondre à de plus grands besoins

  • La croissance démographique s’accompagne de nouveaux besoins dans les pays du Sud qui peinent à garantir un accès équitable aux services essentiels (eau, alimentation, santé, éducation).
  • Dans beaucoup de pays émergents et les pays les plus pauvres, de très nombreux habitants n’ont pas encore un accès suffisant à l’eau potable, à la nourriture, ni aux services de santé et d’éducation.
  • En Afrique, en Asie et en Amérique latine, de très nombreux enfants en âge d’aller à l’école primaire ne fréquentent pas l’école.
  • La croissance démographique entraîne aussi des besoins en logements dans les pays du Sud : l’augmentation de la population dans les pays émergents et dans les pays pauvres s’accompagne d’un fort exode rural.
  • En 2010, 51 % de l’humanité vivait en ville. Ce taux ne cesse d’augmenter et atteindra certainement 70 % en 2050.
  • Les agglomérations géantes se multiplient, et les bidonvilles aussi.

Des défis majeurs de développement

  • Le vieillissement de la population est l’un des défis majeurs du XXIe siècle.
  • L’ONU prévoit que 14 % de la population mondiale aura plus de 65 ans en 2040, contre 7 % en 2008.
  • Ce vieillissement pose de nombreux problèmes aux États (financement des retraites, création de services de santé).
  • Pour lutter contre le vieillissement de leur population, certains pays favorisent l’immigration.
  • Autre défi : celui d’une meilleure gestion des ressources afin d’assurer un développement durable pour l’ensemble de la planète.
  • Le Sud souffre encore d’importants retards et compte près de 3 milliards de pauvres.
  • Il faudra pourtant pourvoir aux besoins de 2,5 milliards d’habitants supplémentaires d’ici 2050, sans dégrader l’environnement ni surexploiter les ressources naturelles, et tout en luttant contre les inégalités.