Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La métropolisation du territoire français

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Les caractéristiques de l’urbanisation française

  • La France est un territoire majoritairement urbain même si les villes ne couvrent que la moitié du territoire national et ultramarin.

  • Plus de 792 aires urbaines en 2017, regroupant 57 millions de personnes.

  • 85 % des Français habitent dans les villes (65 % dans les espaces les plus urbanisés et 20 % dans les communes périurbaines).

  • Plus de 90 % des Français sont considérés comme urbains.

  • Près de 95 % de la population vit sous l’influence d’une ville en France.

  • La population urbaine n’a dépassé la population rurale que récemment (1931).

  • Deux grands moments d’urbanisation en France : les révolutions industrielles (XIXe siècle) et les Trente Glorieuses (XXe siècle).

  • 1945-1975 (Trente Glorieuses) : accélération de la croissance urbaine grâce à l’augmentation de l’exode rural, le baby-boom et l’accueil de populations immigrées d’Afrique ou d’Europe.

  • Aujourd’hui, la population urbaine augmente toujours mais plus faiblement (0,29 % par an), du fait de l’accroissement naturel positif, des mobilités internes et de l’immigration.

Un territoire marqué par la métropolisation

  • La forte urbanisation du territoire est accompagnée par une forte métropolisation, favorisée par la mondialisation et les mutations de l’économie française.
  • Moins puissantes que les métropoles européennes, les métropoles françaises contiennent pourtant 52 millions d’habitants et réalisent la moitié du PIB français.
  • Les métropoles concentrent la population, les activités économiques et les fonctions de commandement (exemple : Paris).
  • Elles sont des pôles attractifs pour l’emploi et, pour les plus importantes, abritent les fonctions décisionnelles des entreprises installées dans les quartiers des affaires.
  • Le poids de l’aire urbaine de Paris (2 % de la superficie du pays) a été renforcé par la métropolisation : elle concentre 18 % de la population et 30 % du PIB national.
  • Apparu lors de la révolution industrielle, le déséquilibre entre la France de l’Est et celle de l’Ouest et du Sud commence à s’estomper.
  • Les métropoles de l’Ouest et du Sud enregistrent les plus forts taux de croissance.
  • Les grandes villes se concentrent dans les vallées fluviales, sur les côtes et dans les régions frontalières.

La recomposition spatiale des espaces urbains

  • Les centres-villes se transforment depuis une trentaine d’années :
  • explosion des prix de l’immobilier ;
  • gentrification due à la rénovation des quartiers centraux : classes aisées dans le centre-ville, classes moyennes dans les zones périurbaines et population plus pauvre dans les banlieues périphériques.
  • Les banlieues s’étendent : les HLM existent toujours (malgré un travail de réhabilitation), mais concentrent la pauvreté et sont délaissés par les classes moyennes.
  • On assiste à un phénomène important de périurbanisation : l’étalement urbain gagne l’espace rural de plus en plus éloigné des centres-villes qui voit apparaître des lotissements pavillonnaires dans les villages ou petites villes.
  • Cela augmente les distances des migrations pendulaires (30 km environ par jour et par personne).