Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le poète métamorphose le monde

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le poète et sa vision poétique

  • Bashō est un poète japonais du XVIIe siècle. Il a écrit plus de deux mille haïkus et est considéré comme l’inventeur de cette forme de poésie.
  • Le haïku propose une vision poétique de la nature.
  • La vision poétique de l’artiste peut aussi s’exprimer de manière plus surprenante, comme avec le tableau de Magritte La Trahison des images qui présente un paradoxe évident.
  • Cette œuvre suggère que la réalité n’est pas unique, qu’on peut interpréter le réel. Un objet peut en effet être chargé de symboles.
  • Le poète livre son interprétation du réel, celle qui lui est propre. Elle est teintée de ses sentiments, de sa personnalité, et c’est ce qui en fait une œuvre poétique.

La transfiguration du réel

  • Le poète peut créer une distorsion du réel en partant de la description d’un objet du quotidien.
  • Jacques Réda est un poète du XXe siècle connu pour sa poésie dite « imaginative ».
  • « La bicyclette » est un poème écrit en 1989 et issu du recueil Retour au calme.
  • Le poète rencontre au hasard d’une balade un vélo, objet banal du quotidien, qu’il va détourner au profit de la rêverie poétique. On observe un côté narratif : il y a une description du vélo et du cadre.
  • C’est le pouvoir du poète qui va sublimer le vélo.
  • Le vélo se transforme sous la plume du poète qui utilise alors des personnifications. Il semble prendre vie comme un animal.
  • Le poème se termine en apothéose.
  • Le poète parvient à transfigurer le réel à partir de la description d’un objet du quotidien. Il contemple le monde et en révèle au lecteur l’éclatante beauté à travers sa rêverie poétique.

La création d’un monde

  • L’artiste est capable d’engendrer un univers, d’ouvrir une nouvelle dimension.
  • Le film Big Fish sorti en 2003 et réalisé par Tim Burton en est un exemple.
  • Le film retrace la vie d’Edward Bloom, ou plutôt la vision qu’il souhaite en garder et présenter au monde.
  • Ce film traite non seulement de la relation entre un père et son fils mais aussi de l’art, de la vie et de la représentation que nous nous en faisons.
  • À la manière d’un poète, Edward Bloom transforme le réel.
  • Le film de Tim Burton peut être considéré comme une allégorie.
  • C’est la fonction de l’art que de glisser de la poésie dans notre monde pour l’enchanter.
  • Le rôle de l’art est donc de créer de l’illusion. Mais l’hypothèse que pose finalement le film est que la vérité peut se cacher dans le rêve : c’est quelquefois en ayant recours à l’imaginaire que l’on parvient à refléter le réel avec exactitude.