Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le réalisme : donner l'illusion du vrai

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le contexte politique, économique et social

  • Le réalisme apparaît en France dans les années 1850.
  • Il naît d’un siècle perturbé par les changements politiques et économiques, et d’une rupture avec l’idéalisme du romantisme.
  • Une nouvelle catégorie sociale apparaît : le prolétariat, soit le monde ouvrier. Un besoin d’égalité se fait sentir.
  • Les écrivains réalistes entendent donner voix aux couches les moins aisées de la population. 

Les principaux auteurs réalistes

  • Stendhal est le précurseur du mouvement réaliste. Selon lui, la responsabilité du romancier est de représenter tous les hommes dans un souci d’authenticité et de franchise.
  • Honoré de Balzac est partisan d’une observation assidue et poussée de la société dans tous ses détails.
  • Gustave Flaubert est surtout connu pour son roman Madame Bovary qui peint les dangers du romantisme du début du siècle.
  • Guy de Maupassant insiste sur la distinction entre copie et illusion. Le réalisme, selon lui, ne consiste pas en un calque de la réalité mais en une vision avec davantage de relief et de sens, capable de saisir le lecteur.
  • Les écrivains du réalisme veulent avant tout faire le tableau de la réalité contemporaine tout en analysant la société et ses mœurs, afin de faire passer un message au lecteur.

Les thèmes privilégiés par le mouvement réaliste

  • Les genres les plus concernés par le réalisme sont le roman et la nouvelle.
  • Les thèmes du réalisme portent le plus souvent sur :
  • la quête de reconnaissance et d’ascension sociale ;
  • la représentation des classes sociales les plus pauvres ;
  • l’influence du milieu sur le protagoniste.

Les procédés de l’écriture réaliste

  • L’écriture réaliste s’appuie sur la description précise et documentée des lieux et des personnages du récit avec :
  • un vocabulaire précis ;
  • une écriture objective (avec l’emploi systématique de la 3e personne ;
  • pas de jugement de l’auteur.

Un mouvement qui contamine tous les arts

  • En peinture, le réalisme suggère une représentation de la réalité visible et tangible du quotidien.
  • Millet représente le monde rural dans sa banalité.
  • Pour Gustave Courbet « le réalisme est par essence l’art démocratique ». La peinture réaliste représente le peuple dans sa diversité et n’est plus réservée à une élite sociale.
  • Édouard Manet choisit de montrer le réalisme du corps féminin dans sa banalité, sans l’idéaliser.
  • Le peintre entend pousser plus loin le caractère provocateur du réalisme en montrant le corps sans artifice.