Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les différentes formes de défiance vis à vis de la société

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

De la vérité factuelle à la relativisation des faits

  • Depuis l’émergence et l’essor d’Internet, on assiste à une démocratisation de l’information.
  • Cette information à la circulation facilitée échappe parfois à toute forme de vérification et de règlementation.
  • L’apparition successive des réseaux sociaux a encore accentué ce phénomène :
  • en 2004, Mark Zuckerberg crée Facebook ;
  • en 2006 Twitter fait son apparition.
  • La fonction première des réseaux sociaux est de rapprocher les gens entre eux, pourtant ils ont d’ores et déjà laissé libre cours à des propos haineux ou à des faits invérifiables.
  • D’un autre côté, ces plateformes deviennent des lieux d’expression d’envergure (cf. #Me too).
  • D’autre part en 2005 en France, le choix des programmes s’est densifié avec de nouvelles chaînes diffusant de l’information en continu.
  • Leurs programmes reposent sur une alternance entre flash d’informations, émissions de débats et reportages.
  • Or, devoir assurer 24 heures d’antenne avec de l’actualité en continu pousse ces chaînes à diffuser parfois des informations sans recul ni vérification préalables.
  • Le traitement journalistique qu’elles font de l’information est ainsi souvent remis en question.
  • D’autre part, les conclusions scientifiques qui cherchent à alerter la population sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique sont constamment remises en cause par des climatosceptiques (dont Donald Trump).
  • La science est un outil particulièrement puissant de transmission de connaissances mais son influence reste fragile, surtout si des responsables politiques la mettent en défaut.

La mise à mal des faits

  • La libération de la parole via le développement d’Internet a eu des conséquences sur l’objectivité de l’information, sur la véracité des faits et le caractère scientifique de ceux-ci.
  • Certaines personnes, parmi lesquelles des célébrités, réaffirment par exemple que la Terre est plate.
  • Ce mouvement platiste, encouragé par une propagande faite sur Internet est un exemple flagrant de remise en cause d’une vérité scientifique pourtant établie depuis l’Antiquité.
  • Autres exemples : le révisionnisme et le négationnisme qui constituent une banalisation de la haine.
  • Le révisionnisme est une remise en question partielle du génocide perpétré pendant la Seconde Guerre mondiale : il vise à en minimiser la portée.
  • Plus radical que le révisionnisme, le négationnisme nie totalement le génocide perpétré par les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Si les personnalités médiatiques révisionnistes et négationnistes sont régulièrement condamnées par la justice, elles n’en continuent pas moins de diffuser leurs théories infondées et haineuses.
  • Dans notre société fragilisée, le complotisme prospère : une des thèses complotistes la plus répandue étant l’existence des Illuminati.

Redonner confiance

  • Face à la recrudescence d’informations en circulation, certains journaux mettent en place une veille médiatique.
  • Ce travail consiste à se saisir d’un fait et à l’analyser pour en établir la part de vérité avec des arguments concrets, vérifiables et sourcés.
  • Les journaux en question cherchent ainsi à apporter un éclairage concret et objectif sur un sujet précis.
  • Par ailleurs, l’apprentissage de la critique peut aussi faire reculer la défiance vis-à-vis de la société.
  • À ce titre, l’Éducation nationale est le ministère le mieux doté au sein du gouvernement, c’est pourquoi elle investit dans la transmission des savoirs et connaissances.
  • L’Éducation nationale, en transmettant des informations scientifiquement avérées, contribue à lutter contre les fausses informations.
  • Les infox (terme français pour fake news) ont fait récemment parler d’elles pour le rôle qu’elles auraient pu jouer dans le scrutin sur le Brexit et l’élection américaine de Donald Trump.
  • Google et Facebook se sont engagés à lutter contre leur prolifération et leur circulation.
  • Lutter contre les infox est aujourd’hui une priorité pour les démocraties afin que chacun puisse débattre en toute sérénité autour de sujets et thèmes avérés et vérifiés.