Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les Fausses Confidences

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le bac de français 2022 arrive à grand pas ! Pas de stress, on a pensé à toi avec la liste des oeuvres ou bien un plan de révision pour les épreuves anticipées de 1ere 💪

Interroger la farce

  • Les Fausses Confidences oscille entre la farce et la comédie plus sérieuse.
  • Marivaux est influencé par la Commedia dell’arte (comme Molière avant lui) mais aussi par l’inventivité scénique du théâtre de Foire.
  • Il confie le jeu de sa pièce aux comédiens italiens de l’Hôtel de Bourgogne, habitués à jouer des personnages de ce type.
  • Le personnage d’Arlequin notamment, présent dans la pièce, est une figure phare de la Commedia dell’arte.
  • L’autre personnage de valet, Dubois, est plus nuancé et se retrouve dans de nombreuses situations galantes au cours desquelles Marivaux n’hésite pas à lui faire employer un langage précieux.
  • Les personnages du dramaturge savent en effet manier l’art de la conversation, dans le cas de Dubois, nous sommes même dans le marivaudage.
  • Ce rapport privilégié au langage atténue la dimension bouffonne de la comédie et permet donc à Marivaux de transcender l’héritage comique dont il s’inspire.

Penser la comédie amoureuse

  • Pour Marivaux, la comédie amoureuse doit être pensée en dualité :
  • c’est d’abord l’amour-propre des personnages qui s’oppose au dévoilement de leurs sentiments ;
  • mais aussi leurs intérêts, notamment pécuniaires.
  • Souvent, les personnages de Marivaux ne savent pas eux-mêmes qu’ils sont amoureux car ils sont occupés de soucis beaucoup plus triviaux.
  • L’amour demeure une surprise pour au moins une des deux personnes concernées (ici Araminte).
  • Bien que l’amour de Dorante pour Araminte soit révélé dès la scène d’exposition, il faudra à Araminte trois actes pour reconnaître qu’elle est amoureuse de lui à son tour.
  • Et ce sont les mots de Dubois qui réussiront à mettre au jour ces sentiments enfouis.
  • Mais attention, ce n’est pas parce que le personnage ne sait pas qu’il est amoureux que le spectateur, pour sa part, n’est pas mis au courant rapidement.
  • À cet effet, de nombreuses didascalies nous informent de réactions inconscientes des personnages qui, si elles ne sont pas exprimés, sont toutefois rendues visibles sur scène.
  • En ce sens, la pièce relève d’une originalité psychologique très forte pour l’époque.
  • En outre, dans Les Fausses Confidences, les personnages cherchent à aimer toujours au-dessus de leur condition : nous sommes dans une société au sein de laquelle il est légitime de vouloir s’enrichir et d’en faire une priorité.
  • Des chiffres très précis, faisant référence à des sommes diverses (revenus, pots-de-vin etc.), parsèment d’ailleurs le texte.
  • Toute l’intrigue amoureuse est parasitée par ces questions monétaires et ceux qui ne s’y intéresseraient pas sont présentés comme des imbéciles (Dorante pour le Comte).
  • En avouant son amour pour Dorante à la fin de la pièce, Araminte renversera cet ordre des choses.
  • Cet amour est rendu possible par l’intelligence et les stratagèmes de Dubois qui permettent de déjouer les injustices de certaines conditions sociales.

Construire une satire sociale

  • Ainsi, avec Les Fausses Confidences, Marivaux écrit une satire dans le sens où il fait ouvertement la critique négative de certains aspects de son époque.
  • Il s’agit de montrer :
  • des personnages qui s’émancipent de leurs conditions (Dubois, Araminte) ;
  • et le ridicule des conventions (le mariage et le rêve de noblesse en première ligne).
  • C’est pourquoi le choix d’une veuve comme personnage principale n’est pas anodin.
  • Au XVIIIe siècle, le veuvage (des veuves) correspond souvent à l’obtention d'une certaine indépendance.
  • Araminte est donc une jeune femme qui peut disposer de ses biens comme bon lui semble.
  • Son point de vu, qu’utilise beaucoup le dramaturge, permet de montrer les travers de la société précisément parce qu’elle se trouve en marge de celle-ci.
  • De ce point de vue, le mariage comme contrepoint du veuvage n’est plus un rite sacré, mais une coutume superficielle qui rend fous et cupides ceux qui s’en préoccupent.
  • Il est probable qu’Araminte résiste à Dorante, et traîne à épouser le Comte de Dorimont, justement parce qu’elle tient à conserver cette liberté.
  • Le cœur de la pièce repose donc sur la défiance d’une héroïne vis-à-vis des hommes, susceptibles de la priver de liberté.
  • La satire est également servie par des renversements de situation carnavalesques.
  • Dubois est un serviteur en réaité plus puissant que son maître, puisque le sort de Dorante dépend de la réussite des manigances de Dubois.
  • Il surpasse ainsi sa condition.
  • À une bourgeoisie traditionnelle qui cherche à s’élever au rang de la noblesse, Marivaux oppose la légèreté d’un valet brillant qui choisit de se ranger du côté des amoureux qui ne cherchent que le badinage et le bonheur.