Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les métropoles françaises

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Le poids de Paris

  • Paris et Londres sont les deux villes mondiales du continent européen.
  • Paris est une ville primatiale.
  • la métropolisation française au XXe siècle a renforcé son poids ;
  • elle domine le réseau urbain du pays et est reliée à l’Europe et au reste du monde ;
  • son aire urbaine regroupe près de 1/5 de la population du pays (soit plus de 12 millions d’habitants) ;
  • elle est le siège du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif ;
  • elle est également un centre économique de dimension mondiale (la Défense est le plus grand centre d’affaires d’Europe), un centre culturel majeur et la capitale de la mode et du luxe ;
  • elle est la ville la plus peuplée de France (5,4 fois plus qu’à Lyon, 7 fois plus qu’à Marseille Aix-en-Provence). On parle de macrocéphalie.
  • Pourtant, à l’échelle départementale, l’Île-de-France fait partie des 24 départements français qui perdent des habitants, même si la ville reste attractive pour les jeunes actifs.

Les métropoles régionales

  • Le réseau urbain français est constitué de grandes métropoles régionales. Leurs aires urbaines concentrent une grande part de la croissance démographique du pays.
  • Ces aires urbaines font face à un dynamisme économique inégal.
  • Les métropoles régionales sont très attractives car elles rassemblent des services essentiels pour les habitants de la région. Elles sont concurrentes à l’échelle nationale pour attirer les activités économiques (elles mettent par exemple l’accent sur des modes de transport propres pour lutter contre la population et valoriser leur image).
  • Dans les territoires ultramarins, on assiste à une concentration importante de la population dans les grandes métropoles régionales (même si une étude a montré une récente baisse de leur population).
  • Ces dernières sont le siège des administrations et des forces économiques.

La place et le rôle des petites et moyennes villes

  • Au 1er mars 2018, la France comptait 35 227 communes.
  • Cela se traduit par un nombre important de petites (3 000 à 20 000 habitants) ou moyennes (20 000 à 100 000 habitants) villes.
  • Les petites et moyennes villes perdent souvent de la population au profit des villes plus importantes. La situation varie selon leur localisation.
  • Bourgs, villages (moins de 1 000 habitants) ou petites villes ont souvent du mal à conserver les services utiles aux habitants (poste, écoles, hôpitaux) et sont situés à l’écart des grands réseaux de transports.
  • On assiste à une désertification de certains territoires, principalement ceux de la « diagonale des faibles densités ».
  • Certains villages ou petites villes retrouvent pourtant une forme de dynamisme avec des activités artisanales ou l’implantation de résidences secondaires.